Etienne-Louis DALEMONT (1910-2016)

Né le 26 février 1910. Décédé le 9 juillet 2016.
Ancien élève de l'Ecole des mines de Paris (promotion 1933). Ingénieur civil des mines, docteur en droit, diplômé de la LSE.


Hommage à Etienne DALEMONT

Publié dans MINES Revue des Ingénieurs, Mai/juin 2016 N° 491.

Etienne DALEMONT s'est éteint à l'âge de 106 ans. Il a tenu à faire un don à l'association des anciens élèves de l'Ecole des mines de Paris, par générosité bien sûr et en souvenir de l'aide qu'il avait reçue lui-même après la crise de 1929. Sa fille Claire a écrit quelques lignes qui retracent sa carrière et sa vie :

Etienne DALEMONT est né en 1910 à Montréal, Canada, citoyen britannique de fait et belge par son père originaire de Liège. Celui-ci était professeur de génie électrique à l'université MacGill. Sa mère, française, venait de l'illustre famille des BRUNHES, grands physiciens, géographes,magistrats, évêques, ...

De retour à Liège juste avant 1914, juste avant la déclaration de guerre, il a une soeur née à Montréal et un frère né en France.

En 1922, il est naturalisé français mais garde aussi son passeport britannique.

En France, il change d'école chaque année, pour suivre les tribulations professionnelles de son père, ce qui l'oblige à s'adapter et à se débrouiller seul. La crise de 1929 a des conséquences catastrophiques sur la famille laissée sans rien.

Il prépare les concours des grandes écoles, intègre l'Ecole des mines de Paris, et doit faire appel à la "caisse de secours" de l'Ecole pour compléter ce qu'il gagne dans le métro la nuit. Il en gardera une reconnaissance infinie.

En parallèle, il fait un doctorat en droit et c'est la course aux diplômes pour sécuriser son avenir. Il fait son service militaire dans l'aviation, comme officier. Il obtient aussi un diplôme de la London School of Economics, à Londres, où il est boursier.

En 1939, il commande une escadrille dans l'aviation, et bombarde l'Allemagne. Puis, de retour à Londres, il travaille à l'approvisionnement en énergie.

En 1944, il se marie à Paris entre deux alertes et rejoint Londres jusqu'à la fin de la guerre.

Il part aux USA pour travailler chez Bechtel, puis part en Irak pour participer à la construction du plus grand pipe-line du Moyen Orient sour 50° à l'ombre. En 1947, en France, il participe à la création de la Compagnie Française des Pétroles, sous la direction de Victor de METZ. Il y a fait toute sa carrière et a créé de nombreuses filiales autour du globe. Il voyage énormément. Il a une carrière stable, brillante et internationale. Il est directeur commercial de la CFP en 1957, puis directeur à l'approvisionement, puis directeur général aval en 1971. Il participe à l'implantation de la CFP en Afrique du Sud.

Il a été administrateur de Total chimie, de l'OFP, de la Compagnie navale des Pétroles.

C'était un homme d'une grande culture bilingue : philosophie, histoire, littérature, poésie, art. Il était grand montagnard, escalade (beaucoup de sommets), ski. Sa discipline quotidienne : douche froide et 20 mn de gymnastique chaque matin.

D'une grande frugalité, il déjeunait de salade verte, pomme, café, même en repas d'affaires. Il travaille 350 jours par an, rapporte ses dossiers à la maison, mais na travaille jamais après minuit. Il consacre peu de temps à la famille.

Ses grandes qualités : intégrité, ténacité, persévérance, adaptabilité, curiosité.

Il prend sa retraite de Total à 65 ans, puis devient PDG de la Navale des Pétroles et dirige en même temps l'affaire textile de son beau-père dans le Nord, et devient patron du Comité central de la Laine. Il prend enfin sa retraite vers 80 ans. Il se consacre alors à l'écriture de ses mémoires et à ses treks dans l'Himalya. A 85 ans, il part sac à dos pour un trek de 3 semaines à 5000 d'altitude, et épate tout le monde avec une résistance à toute épreuve. Il fête ses 90 ans à ski, heureux et fier !

Son épouse décède en 2006 ; il part 6 semaines aux USA voir des amis et faire des randonnées en montagne et à cheval (à 96 ans).

Il se retire à 101 ans dans une résidence de retraite (à Aix en Provence) où il fait sensation dans la salle de gym ! Il décède à 106 ans, en juillet 2016, tranquillement dans son sommeil, ayant gardé toutes ses facultés intellectuelles, sa mémoire et son esprit résolument positif jusqu'au bout.

Claire DALEMONT