Gilles THOMAS




Le dernier livre de Gilles Thomas :
Les catacombes
Histoire du Paris souterrain

Editeur : LE PASSAGE, Collection : Essais, 288 pages, format 11,5 x 17 cm
Prix : 19 €
ISBN: 978-2-84742-250-4

Cet ouvrage vient d'être couronné du prix Ève Delacroix de l'Académie française pour l'année 2016
Voir les premières pages du livre
Remise du prix Eve Delacroix le 1er décembre 2016 par Pierre Rosenberg


Mini curriculum vitæ de Gilles THOMAS



Fonctionnaire au sein d'une administration parisienne (à la Direction de la Prévention et de la Protection de la Mairie de Paris), je suis né à Provins, ville médiévale s'il en est, réputée pour ses souterrains. Mais ma véritable naissance, celle que je me suis choisie, a eu lieu à Paris.
Membre du Provins Souterrain (CREPS), j'ai découvert les sous-sols de Paris au cours d'une visite organisée par une association équivalente parisienne au tout début des années 80's… et me suis alors aperçu de la richesse historique que le Paris souterrain recelait.

Je ne suis pas parisien mais le suis devenu après des études universitaires effectuées dans la proche région parisienne (un DEA à Paris XII). C'est alors par la voie détournée des sous-sols de la capitale que j'ai appris à découvrir et apprécier Paris.
Cela fait donc plus de 30 ans que je m'intéresse aux anciennes carrières souterraines. Certainement une manifestation atavique puisque mon père fut mineur en argile dans le bassin glaisier de Provins.

Invité au premier colloque sur les carrières souterraines qui eut lieu à Maastricht en 1986, dès l'année 1989 je fus impliqué dans la mise en lumière de l'intérêt historique des sous-sols parisiens par l'organisation du 2ème Symposium International sur les Carrières Souterraines qui s'est déroulé à Paris du 8 au 13 juillet 1989. Ce symposium avait recueilli les parrainages du Ministère de la Culture, du Ministère de l'Environnement, du Ministère de l'Industrie, et de la Mairie de Paris, et fit même partie des manifestations officielles du " Bicentenaire de la Révolution française ".

De même ai-je aidé par la suite à la préparation, en collaboration avec l'IAURIF, de la Journée des associations pour la " Valorisation du patrimoine géologique et souterrain ", colloque qui s'est tenu dans les locaux du Conseil régional d'Île-de-France le 4 février 1995. Ma dernière présentation d'une communication eut lieu lors du 5e Colloque " Graffiti historiques " les samedi 24 et dimanche 25 mars 2012 à la Mairie du 11e arrondissement. La prochaine aura lieu lors de la 8e Conférence Internationale de Géomorphologie à Paris en août 2013, avec " Paris souterrain, une métropole dans son environnement naturel ".

Auteur d'une centaine d'articles sur le sujet depuis la parution de l' " Atlas du Paris Souterrain " (ouvrage récompensé par le Prix Haussmann 2017 © Parigramme 2001, 2ème édition en 2017), j'ai également participé à de très nombreuses réalisations dont plusieurs dizaines de documentaires (radios, TV). Les trois premiers le furent en tant que régisseur : en 1993 " Plongées sous Paris " (sur la topographie de galeries noyées non répertoriées par l'Inspection des carrières) et " Sous le Bois " (montrant l'intérêt pédagogique des anciennes carrières de Paris), puis en 1994 " De dessous la Liberté " (pour commémorer le cinquantenaire de la Libération de Paris). Tous les trois furent tournés sous l'égide de la Direction des Affaires culturelles de la Mairie de Paris.

J'apporte très régulièrement mon aide (demandes de documentation, conseiller technique pour des repérages, des tournages de films) et prête aussi souvent mon concours, à défaut de mon nom, à divers écrits : travaux universitaires, articles de vulgarisation, essais, romans, bandes-dessinées, mangas, etc. Mais je réussis néanmoins de temps en temps à publier en mon nom des ouvrages, notamment " The Catacombs of Paris " (© Parigramme 2011), puis " Inscriptions des Catacombes de Paris ", avec Xavier Ramette (éditions du cherche-midi © 2012), premier inventaire de ces inscriptions depuis les années 1870.

Enfin, pour l'anecdote, on peut même apercevoir mon nom au générique du dessin animé Ratatouille (© Pixar / Disney) !
On le comprend et pourrait d'avantage le réaliser à la lecture de l'énumération (qui pourrait être fastidieuse) de mes nombreux écrits et/ou interventions médiatiques, sans oublier ma participation silencieuse quand elle n'est pas anonyme à d'autres, même quand je ne suis pas physiquement sous Paris (ou dans d'autres cavités souterraines artificielles), j'y vis par procuration. À chaque instant de ma vie de surface, ma " sur-vie ", une vie superficielle, tout m'y ramène plus ou moins volontairement. Ma vie souterraine est autrement plus profonde, enrichissante ; pouvoir faire corps avec la carrière pour se fondre dans l'histoire est une satisfaction infiniment plus intense.


Articles de Gilles Thomas en ligne :




Principales contributions de Gilles Thomas à des publications audiovisuelles :

Quelques autres participations de Gilles Thomas, parmi les plus remarquables pour son implication concernant les sous-sols parisiens, en omettant volontairement les dizaines, voire plus, de documentaires et reportages radio-TV, quel que soit le pays (France, Angleterre -- principalement des émissions scientifiques ou historiques pour la BBC --, Etats-Unis, Japon, etc.) sauf quelques émissions particulières :




Principales contributions de Gilles Thomas à des livres (y compris des livres où il est remercié de façon particulière) :




Lauréat du prix Haussmann 2017 de la FNAIM : Atlas du Paris souterrain, la doublure sombre de la Ville Lumière

par Alain Clément et Gilles Thomas

Paris, le 14 juin 2017.- Sous la présidence de Michel Maffesoli, sociologue, Professeur Emérite à la Sorbonne et Administrateur du CNRS, la FNAIM du Grand Paris remet le prix Haussmann 2017 à Atlas du Paris souterrain d'Alain Clément et Gilles Thomas. En récompensant cet ouvrage, la FNAIM du Grand Paris met à l'honneur une vision encore peu explorée de la capitale. Une occasion pour mieux comprendre ce que Paris doit à ses sous-sols.
La Ville Lumière a une face cachée. L'atlas du Paris souterrain, grand lauréat de ce prix, offre un regard nouveau sur la ville de Paris, en explorant sa vie souterraine. Il met ainsi en valeur la beauté et l'importance, tant historique que présente, de ces strates méconnues de la capitale. L'ouvrage révèle aux différents acteurs de la ville les liens indissociables qui existent entre le Paris souterrain et le Paris apparent, à grand renfort de détails et de photographies. Le Paris souterrain représente un patrimoine inestimable, étendu sur des centaines de kilomètres. Il accueille en son sein la complexe machinerie qui permet au Paris apparent de vivre et de briller chaque jour.
Didier Camandona, Président de la FNAIM du Grand Paris, commente cette nomination : « Après de nombreuses éditions, je suis ravi d'avoir l'occasion de distinguer un ouvrage qui donne une autre vision du Grand Paris en rappelant cette dimension tout aussi noble et utile de notre patrimoine. Cet ouvrage montre la résurgence par le sous-sol de ce qui fait l'histoire. Il n'y a pas de logement sans une vie souterraine active et méthodiquement conçue».