La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 1991

 

 

         
 

 

 

 

 

 

 

N° 67 - mars 2002

LA VIE DE START-UP (S’) Investir dans les entreprises innovantes

 

par Olivier MARTY
Doctorant - LATTS

 

L’avènement des nouvelles technologies de l’information a entraîné le développement d’une nouvelle économie et, en son sein, l’apparition d’entreprises d’avant-garde : les start-up. Celles-ci se définissent par leur mode de financement et par le pari qu’elles prennent sur une innovation. De ces deux aspects fondamentaux découle une série de conséquences. En amont, les entreprises voient leur logique de production perturbée par une logique du financement basée sur un « capital confiance » qu’il faut accumuler auprès des investisseurs, épreuve bien différente de celles qui attendent la start-up lors de sa confrontation au marché. En aval, l’innovation et l’inscription dans le court terme obligent les start-up à maintenir une structure et des métiers très évolutifs. Cette versatilité conduit à l’émergence d’une culture de l’innovation et à la prégnance de relations fusionnelles. Ces relations fusionnelles ne doivent cependant pas masquer des jeux de pouvoir qui se fondent sur l’autorité charismatique des leaders comme sur la maîtrise d’un certain nombre de compétences techniques clefs. Si on rajoute à cela une population assez homogène mais aux motivations hétérogènes, force est de constater qu’elles constituent un univers clos ayant ses propres règles de fonctionnement.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 67 - mars 2002

 

A startup’s life: Investing in innovative companies

 

Olivier Marty

 

The advent of information technology has led to the development of a new economy with the emergence of avant-garde firms. Startups are defined by the way they are financed and by the wager they represent on innovations. A series of consequences ensue from these two fundamental aspects. For one thing, the rationale of production in these companies is disturbed by a "financial logic" based on the "capital of confidence" to be built up with investors. This test differs significantly from the one that start-ups face in the marketplace. For another thing, innovation and short-term constraints force start-ups to maintain structures and job profiles of a very evolving sort. This versatility leads to both a "culture of innovation" and the vitality of relations based on a strong identification with leaders. However these relations should not cover up the games of power played out around this charismatic authority and for control over certain key technical qualifications. If we add to this picture a rather homogeneous population with quite heterogeneous motives, we are forced to admit that a startup forms a closed world with its own rules of operation.

Retour au sommaire


 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr