La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 1991

 

 

         
 

 

 

 

 

 

 

N° 67 - mars 2002

L’INSTITUT HENRI POINCARÉ, AUX SOURCES DE LA RECHERCHE OPÉRATIONNELLE
Entretien avec Bernard BRU, historien des Mathématiques

 

Mené par Bernard COLASSE
Université Paris-Dauphine
et
Francis PAVE
Centre de Sociologie des Organisations

 

À la fin de la Grande Guerre, Émile Borel, l’un des plus grands mathématiciens de son époque, est nommé sur la chaire de Calcul des probabilités et Physique mathématique de l’Université de Paris. Alors qu’à cette époque, il n'existe quasiment aucun enseignement de statistiques et que l’idée même d’appliquer les mathématiques à un quelconque champ concret suscite le mépris des « vrais » mathématiciens, Borel est persuadé qu'en Économie - dans l'Assurance, en particulier - une demande existe. De cette intuition vont naître, en 1928, l’Institut Henri Poincaré - qui regroupe alors l'ensemble des mathématiques parisiennes - puis, en son sein, l'Institut de Statistiques de l'Université de Paris (ISUP). Durant les trente années qui suivront, sous l’impulsion d’hommes remarquables, l’ISUP sera à l'origine de l'introduction en France de l'enseignement des statistiques et de leurs applications industrielles à la gestion ou à la Recherche Opérationnelle.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 67 - mars 2002

 

The Henri Poincaré Institute at the origin of operations research

 

An interview with Bernard Bru conducted by Bernard Colasse and Francis Pavé

 

At the end of WW I, Émile Borel, an outstanding mathematician, was appointed to the Chair of Probability and Mathematical Physics at the University of Paris. At that time, statistics was hardly taught anywhere; and the very idea of concretely applying mathematics kindled scorn among "true" mathematicians. Nonetheless, Borel was persuaded that, in economics and especially insurance, a demand existed for practical applications. This intuition would, in 1928, beget the Henri Poincaré Institute, which brought together mathematics in Paris and would, in turn, give birth to the Institute of Statistics at the University of Paris. During the next thirty years, the ISUP, led by remarkable men, would be behind the introduction, in France, of education in statistics and of statistical applications in industry, management and operations research.

Retour au sommaire


 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr