La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 1991

 

 

         
 

 

 

 

 

 

 

N° 73 - Septembre 2003

DE L'ANALYSE DES RELATIONS PROFESSIONNELLES À LA THÉORIE DE LA RÉGULATION SOCIALE
Entretien avec Jean-Daniel REYNAUD

 

Entretien mené par Éric PEZET,
Maître de conférences en sciences de gestion (Université d'Evry-Val d'Essonne-UEVE)
chercheur associé au Centre de gestion scientifique (Ecole des mines de Paris)
et
Pierre LOUART,
Professeur de sciences de gestion, directeur de l'IAE de Lille

 

Aujourd'hui encore et comme dans les années 1950, il existe, en France, une doctrine selon laquelle les problèmes des relations professionnelles, formalisés par les accords de branche ou d'entreprise, seraient de purs problèmes de droit. Si utile qu'elle puisse être pour régler les contestations, cette doctrine correspond-elle à la réalité alors que ces problèmes sont aussi, dorénavant, des problèmes de régulation locale ? Née de l'étude des relations professionnelles et de la négociation, la théorie de la régulation sociale, élaborée par le sociologue Jean Daniel Reynaud dans les années 1980, se pose comme une théorie de la spécificité des règles et du fait qu'il faut toujours les lire en se demandant d'où elles viennent, où elles conduisent, par qui elles sont vécues, soutenues et transformées. Elle a permis à de nombreux acteurs politiques ou syndicaux de mieux cerner la relation de travail elle-même et ce nœud d'actions collectives qu'est l'entreprise et elle offre aux chercheurs un paradigme original pour décrypter un grand nombre de situations d'échange et de relations sociales.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 73 - September 2003

 

From the analysis of labor relations to the theory of social regulation

 

Jean-Daniel Reynaud interviewed by Éric Pezet and Pierre Louart

 

Today as in the 1950s, a doctrine exists in France according to which the labor relations formalized by industry or company agreements are merely problems of law. However useful this doctrine may be for settling differences, does it correspond to reality when, as now, these problems of labor relations are also a matter of local regulation? Born out of the study of labor relations and negotiations, the theory of social regulation worked out by the sociologist Jean Daniel Reynaud in the 1980s claims to be a theory about the specificity of rules that should always be understood by asking where they come from, where they are heading, and who experiences, supports and changes them. This theory has enabled many politicians and union leaders to better delimit the work relationship itself and unravel the knot of collective actions in firms. It provides social scientists with an original paradigm for deciphering a large number of situations.

Retour au sommaire


 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr