La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 1991

 

 

         
 

 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 86 - Décembre 2006

LA REFORME DE LA RECHERCHE PUBLIQUE AU JAPON : UNE RENOVATION EN COURS

par Hiroatsu NOHARA
Chargé de recherche au LEST-CNRS

 

La réforme de la recherche publique au Japon est profonde et ambitieuse. Elle vise à renouveler l’économie japonaise, et pour cela à créer une trentaine d’universités japonaises qui seront « les meilleures universités mondiales ». On est loin de la période de l’après Seconde Guerre mondiale, où tout lien entre industrie et recherche était combattu car soupçonné d’alimenter le « militarisme japonais ». Aujourd’hui, changement radical d’état d’esprit : la compétitivité des universités japonaises au niveau mondial repose sur l’excellence de leurs recherches dans certains domaines (biotechnologie, informatique, nouveaux produits, recherche médicale, notamment), mais surtout sur la contractualisation de leurs relations avec l’industrie et la création de start-up universitaires. Le gouvernement japonais invente de nouvelles règles du jeu : autonomie de gestion du budget, du personnel, des brevets, obligation de résultats, rentabilisation des brevets, « défonctionnarisation » des chercheurs…L’université japonaise doit désormais concilier les horizons temporels différents de la recherche fondamentale et de la profitabilité d’entreprise.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 86 - Décember 2006

 

Reforming public research in Japan: An overhaul

Hiroatsu Nohara

 

The thorough, ambitious reform of public research in Japan intends to rejuvenate the country’s economy. For this purpose, approximately thirty universities are to be created to become the “best in the world”. How far from just after WW II, when any ties between industry and research were suspected of fostering “Japanese militarism”! A radical change of mind has taken place: the competitiveness of Japanese universities worldwide is based on the excellence of their research in certain fields (in particular: biotechnology, computer science, new products and medical research) and, above all, on contractualizing relations with industry and founding startups. The government is inventing new rules: autonomy in managing budgets, personnel and patents; an obligation of performance; and no longer treating researchers like civil servants. Japanese universities must now reconcile the differing time frames of basic research and profit-making activities.

Retour au sommaire


 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr