La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 1991

 

 

         
 

 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 84 - Juin 2006

LA THEORIE FINANCIERE CLASSIQUE : UNE PARENTHESE DE 50 ANS ?

 

par Hélène Rainelli-Le Montagner,
professeur, IAE de Paris – GREGOR –
Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne

 

Scandales financiers, analystes partiaux, traders imprévisibles : l'individualisme méthodologique de la théorie financière classique s'est trouvé mis en cause par la bulle spéculative de la fin des années 1990. De nouveaux travaux ont alors cherché à replacer, au coeur de la réflexion financière, l'analyse des comportements et des institutions. Cette finance dite "comportementale", nous fait redécouvrir des descriptions du XIXe ou du début du XXe siècle, avant la mathématisation des années 1950 et 1960. Efficaces dans la critique des modèles classiques, les nouveaux théoriciens doivent encore prouver leur capacité à élaborer des outils de décision pertinents.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 84 - June 2006

Classical finance theory: A parenthesis of fifty years?

 

Hélène Rainelli-le-Montagner

 

Financial scandals, biased analysts, unreliable traders… the methodological individualism of classical finance theory has come under question following the intense wave of speculation during the late 1990s. New studies have refocused on analyzing behaviors and institutions. This so-called “behavioral” finance theory has rediscovered descriptions from the 19th or early 20th century — before the mathematical models of the 1950s and 1960s. Though their criticism of the classical approach is effective, the new theorists must prove that they can design tools relevant for decision-making.

Retour au sommaire


 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr