La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 99 - Mars 2010

Solidarité et rivalité dans l’entreprise

par Jérôme SAULIÈRE
Ingénieur élève des mines

 

Les stages permettent aux jeunes de découvrir le monde de l'entreprise en ayant un statut intermédiaire entre celui d'observateur et celui d'acteur. Lorsque leur stage dure plusieurs mois, comme c’est le cas, pour les ingénieurs-élèves des Ecoles des Mines, ceux-ci s'efforcent de s'intégrer et d'exercer les mêmes missions que les jeunes recrutés. Ils ont alors de l'entreprise une vision originale, « vue d'en bas », pourrait-on dire. Pour reprendre un récent article de Gérer et Comprendre, ils se sentent invités à s'identifier à des images idéales de leur rôle. Mais cette identification est aliénante et ne peut être surmontée qu’après l’accès à une position leur permettant de comprendre que les images auxquelles ils s'étaient identifiés n'étaient que des apparences. La dimension imaginaire est particulièrement forte dans le conseil en stratégie, où l'apparence et le relationnel, très codifiés, jouent un rôle essentiel.
Leur témoignage sur leur itinéraire montre ce que le regard ingénu qui est le leur, peut donner à penser de la marche des affaires. C'est dans cet esprit que nous publions ce texte, rédigé par Jérôme Saulière au cours d'un stage qu'il effectuait dans le cadre de sa première année de formation dans le Corps des Mines.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 99 - March 2010

SOLIDARITY AND RIVALRY IN FIRMS

Jérôme SAULIÈRE

In-firm  training  periods  are  an  opportunity  for young people to discover the world of work from a position somewhere between that of observer and player. When the internship lasts several months, as in the case of engineering students from the Écoles des Mines, students try to fill the same assignments as young recruits. They thus gain an original view of the firm “from underneath”, we might say. With reference to a recent article in Gérer & comprendre, they feel invited to identify with ideal role models. But this identification is alienating. The only way to overcome it is for students to obtain a position that enables them to understand that the images with which they have identified are mere appearances. Identification is especially strong when the internship is in consultancy on corporate strategy, where appearances and very codified relations are key factors.  These  students’  naive  view,  as  seen  through their accounts of this training experience, provides us with thoughts about how business is conducted. For this reason, we are publishing a text written during an internship that was part of the author’s first year of training for the French Corps des Mines.

Retour au sommaire


N° 99 - März 2010

SOLIDARITÄT UND RIVALITÄT IM UNTERNEHMEN

Jérôme SAULIÈRE

Praktika bieten jungen Menschen die Möglichkeit, die Welt der Unternehmen im Rahmen eines Arbeitsverhältnisses kennen zu lernen, das zwischen demjenigen eines Beobachters und demjenigen eines Akteurs liegt. Wenn ihr Praktikum mehrere Monate dauert, wie es für die an den Écoles des Mines studierenden „ingénieurs-élèves“ der Fall ist, sind diese darum bemüht, sich zu integrieren und dieselben Aufgaben zu erfüllen wie die jungen eingestellten Arbeitskräfte. Sie haben dann eine originale Vorstellung von dem Unternehmen, das sie, wie man sagen könnte, „von unten“ sehen. Wie schon in einem kürzlich in Gérer & Comprendre erschienenen Artikel beobachtet wurde, fühlen sie sich dazu aufge- fordert, sich mit den Idealbildern ihrer Rolle zu identifizieren. Aber diese Identifizierung hat eine Entfremdung zur Folge und kann erst nach dem Erreichen einer Position überwunden werden, die esihnen  erlaubt  zu  verstehen,  dass  die  Bilder,  mit denen sie sich identifiziert hatten, nur Schein sind. Die imaginäre Dimension ist in der Strategieberatung  besonders  stark,  denn  auf  eine sehr kodifizierte Weise spielen hier Erscheinung und Kontaktfähigkeit eine wesentliche Rolle.
Ihre Lehrgangsberichte zeigen, was die naive Sichtweise, die sie charakterisiert, von den betrieblichen Abläufen zu erfassen vermag. In diesem Sinne veröffentlichen wir diesen Text, der von   Jérôme Saulière im Laufe eines Praktikums verfasst wurde, das er im Rahmen seines ersten Studienjahres am Corps des Mines absolvierte.

Retour au sommaire


N° 99 - Marzo 2010

SOLIDARIDAD Y RIVALIDAD EN LA EMPRESA

Jérôme SAULIÈRE

Las pasantías permiten que los jóvenes descubran el mundo de la empresa con un estatuto intermedio entre el de observador y el de actor. Cuando una pasantía dura varios meses, como es el caso de los futuros ingenieros de las Escuelas de Minas, éstos tratan de integrarse y ejercer las mismas misiones que los nuevos empleados. Tienen una visión original de la empresa que podría llamarse vista "desde abajo". Para citar un artículo reciente de la revista Gérer et Comprendre (1), se sienten invitados a identificarse con las imágenes ideales de su papel. Pero esta identificación es alienante y sólo puede superarse después de llegar a una posición que les permita entender que las imágenes a las cuales se identificaban eran sólo apariencias. La dimensión imaginaria es muy importante en el consejo estratégico, en el que la apariencia y las relaciones, altamente codificadas, desempeñan un papel esencial. Estos testimonios sobre su experiencia, alentados por el oído atento de un grupo de docentes, muestran lo que su mirada ingenua traduce del mundo de los negocios. Con este enfoque publicamos este texto, redactado por Jérôme Saulière durante la pasantía efectuada en su primer año de estudios en una escuela de Minas (Corps des Mines).

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr