La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 101 - Septembre 2010

Les relations entre la production et la distribution : le cas du partage de la valeur ajoutée dans la filière laitière française 

Par Olivier MEVEL
Maître de conférences, Université de Brest, IUT de BREST Laboratoire ICI-M@RSOUIN -Professeur associé à l’ICD

 

Aujourd’hui, l’industrie laitière européenne vit douloureusement un passage accéléré d’une économie hyper-régulée et sécurisée vers une économie de marché soumise à tous les aléas. Dans ce contexte, la dissociation constatée entre les prix payés aux producteurs et ceux supportés par les consommateurs, est-elle  le résultat d’une trop grande opacité de la formation des prix dans la grande distribution ? L’objet de cet article est de répondre à ce questionnement sous deux angles :
-  mettre en perspective l’émergence concomitante de l’OMC et d’un nouveau modèle économique de production à bas coûts (low cost) qui entérine la prise de pouvoir des grands distributeurs sur l’économie mondiale ;
- comprendre les fonctionnements amont et aval du canal (afin de juger de la formation des marges des distributeurs français) et dessiner les solutions techniques permettant un retour à un partage équitable des valeurs ajoutées.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 101 - September 2010

Relations between producers and distributers: Sharing added value in the French dairy industry

Olivier MEVEL
Maître de conférences, Université de Brest, IUT de BREST Laboratoire ICI-M@RSOUIN -Professeur associé à l’ICD

 

The European dairy industry is painfully undergoing an accelerated transition from an overregulated economic haven toward a market economy exposed to fluctuations of all sorts. In this context, does the disjunction observed between the prices paid to producers and those charged to consumers result from a lack of transparency in the pricing practiced by mass retail chains? This question is approached from two angles: a) by setting in perspective the concomitant emergence of the World Trade Organization and of a new business model that, based on low-cost production, is evidence of the power wielded by mass retail chains over the world economy; b) by trying to understand the operations up- and downstream in the dairy industry (in order to form an opinion about how distribution margins are established) and by designing technical solutions for returning, in this industry, to a fair sharing of the added value.

Retour au sommaire


N° 101 - September 2010

DAS VERHÄLTNIS ZWISCHEN ERZEUGERN UND VERTRIEBSGESELLSCHAFTEN : EINE STUDIE ZUR AUFTEILUNG DER WERTSCHÖPFUNG IM FRANZÖSISCHEN MILCHSEKTOR

Olivier MEVEL
Maître de conférences, Université de Brest, IUT de BREST Laboratoire ICI-M@RSOUIN -Professeur associé à l’ICD

 

Die europäische Milchindustrie befindet sich heute in einer schmerzhaften, beschleunigten Übergangsphase von einer überregulierten, Sicherheit gewährenden Wirtschaft zu einer Marktwirtschaft, die allen möglichen Risiken ausgesetzt ist. Ist in diesem Kontext das festzustellende Auseinanderklaffen der Preise, die den Produzenten gezahlten werden, und derjenigen, die der Verbraucher zu tragen hat, das Resultat einer allzu undurchsichtigen Preisgestaltung im Massenvertrieb ?  Zwei Gesichtspunkte sollen in diesem Artikel zur Beantwortung dieser Fragen beitragen  :
- die Klärung des Verhältnisses zwischen der Gründung der Welthandelsorganisation  und dem gleichzeitigen Entstehen des neuen Wirtschaftsmodells der Low-Cost-Produktion, das die Vormachtstellung der großen Vertriebsgesellschaften in der Weltwirtschaft bestätigt ;
- das Verstehen des produktions- und absatzseitigen Funktionierens des Vertriebs (um die Gestaltung der Handelsspanne der französischen Vertriebsgesellschaften beurteilen zu können) und der anzustrebenden technischen Lösungen, die eine Rückkehr zu einer angemessenen Aufteilung der Wertschöpfung erlauben.    

Retour au sommaire


N° 101 - Septiembre 2010

Las relaciones entre la producción y la distribución: el caso de la repartición del valor añadido en el sector lácteo francés

Olivier MEVEL
Maître de conférences, Université de Brest, IUT de BREST Laboratoire ICI-M@RSOUIN -Professeur associé à l’ICD

 

Hoy en día, la industria láctea europea experimenta una dolorosa y rápida transición de una economía hiperregulada y segura a una economía de mercado expuesta a todas las fluctuaciones del mercado. En este contexto, la disociación entre los precios pagados a los productores y los sufragados por los consumidores, ¿es el resultado de la opacidad respecto al establecimiento de los precios en los supermercados? El propósito de este artículo es responder a estas preguntas desde dos ángulos:
- Poner en perspectiva la aparición concomitante de la OMC y de un nuevo modelo económico de producción a bajo coste (low cost), que legitima el poder de los principales distribuidores en la economía mundial;
- Comprender el funcionamiento de toda la cadena (para evaluar el establecimiento de las márgenes de los minoristas franceses) y esbozar soluciones técnicas que permitan un retorno hacia una repartición equitativa del valor añadido.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr