La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 104 - Juin 2011

La tentation de la science : quantifier les risques des tunnels routiers

Par Daniel FIXARI
Professeur à Mines-ParisTech

 

Suite à l’incendie survenu dans le tunnel du Mont Blanc, une nouvelle réglementation a été adoptée imposant pour chaque tunnel routier la réalisation d’une étude de ses risques spécifiques et, pour le transit des marchandises dangereuses, une comparaison avec les risques présentés par les itinéraires alternatifs. Dans la mise en oeuvre pratique de ces nouvelles études, la tentation a été grande de multiplier et de sophistiquer les modélisations d’incendies, les analyses de scénarios, les calculs de probabilité, les critères permettant d’effectuer des choix rationnels… Le groupe de travail chargé de définir de bonnes pratiques en la matière, qui avait à la fois une grande expérience du terrain et des outils scientifiques, a convergé progressivement vers une doctrine concrète d’« usage raisonné » de la science faisant leur place aux raisonnements traditionnels fondés sur des règles simples, mais robustes. On décrira ici la complexité des arbitrages faits entre deux logiques, la logique «hyperrationnelle» et la logique pragmatique, qui sont toujours plus ou moins en tension dans la réglementation relative aux risques.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 104 - June 2011

The temptation of science: quantify the risks of highway tunnels

Daniel FIXARI
Professeur à Mines-ParisTech

 

Since the fire in the Mont Blanc Tunnel, new regulations have been adopted requiring a risk assessment of every highway tunnel. A comparison with the risks related to alternative itineraries is to be made for shipping dangerous freight. When these new studies undergo implementation, the temptation is very strong to rely on sophisticated simulations of fires, analyses of possible scenarios, calculations of probability, the criteria for making rational decisions… The work group responsible for adopting the practices to be used for these risk assessments has solid experience both in the field and with scientific instruments. It has gradually converged on a “doctrine for a reasoned use of science” that allows for traditional arguments based on simple but robust rules. The complexity is described of arbitrating between two rationales, the one “hyper rational” and the other pragmatic, which are always more or less at odds in regulations related to risks.

Retour au sommaire


N° 104 - Juni 2011

DIE VERSUCHUNG DER WISSENSCHAFT ZUR QUANTIFIZIERUNG DER RISIKEN DER STRASSENTUNNELS

Daniel FIXARI
Professeur à Mines-ParisTech

 

Infolge des Brands im Tunnel des Mont Blanc ist eine neue gesetzliche Reglementierung verabschiedet worden, die für jeden Straßentunnel die Durchführung einer Studie zu den spezifischen Risiken und für die Durchfuhr mit Gefahrgütern einen Vergleich mit den Risiken auf alternativen Strecken vorschreibt. In der praktischen Ausführung dieser  neuen  Studien  stellte  sich  heraus, wie groß die Versuchung war, immer mehr und immer kompliziertere Brandmodellierungen, Szenarioanalysen, Wa h r s c h e i n l i c h k e i t s b e r e c h n u n g e n , Kriterien für die Herbeiführung rationaler Entscheidungen ... heranzuziehen. Die Arbeitsgruppe, die angemessene Praktiken auf diesem Gebiet zu definieren hatte, und die über große praktische und wissenschaftliche Erfahrung verfügte, einigte sich nach und nach auf eine konkrete Doktrin des „durchdachten Gebrauchs“ der Wissenschaft und bekannte sich zum Wert traditioneller Argumente, die auf einfachen aber soliden  Regeln beruhen. Es soll hier die Komplexität der Entscheidung zwischen zwei Logiken erklärt werden, zwischen der hyper-rationellen Logik und der pragmatischen Logik, die in der Gesetzgebung bezüglich der Risiken immer in einem mehr oder weniger spannungsvollen Verhältnis zueinander stehen.

Retour au sommaire


N° 104 - junio 2011

La tentación de la ciencia, cuantificar los riesgos de los túneles de carretera

Daniel FIXARI
Professeur à Mines-ParisTech

 

Tras  el  incendio  en  el  túnel  del  Mont-Blanc, se desarrolló una nueva reglamentación sobre los túneles de carretera. Según esta reglamentación, se requiere un estudio de riesgos específicos de cada túnel y una comparación con los riesgos que presentan rutas alternativas para el tránsito de mercancías peligrosas. En la práctica, la tendencia de estos estudios fue multiplicar y sofisticar los modelos de incendios, análisis de escenarios, cálculos de probabilidad, criterios para la toma de decisiones racionales, etc. El grupo de trabajo encargado de desarrollar  buenas  prácticas  en  este  campo, que poseía tanto una experiencia de terreno como los instrumentos científicos necesarios, ha convergido progresivamente hacia una doctrina concreta de "uso razonable" de la ciencia que admite también los argumentos tradicionales basados en reglas simples pero sólidas. En este artículo se describe la dificultad de selección entre dos lógicas, la lógica "hiperracional" y la lógica pragmática, que están siempre más o menos en conflicto en lo referente a las normas sobre los riesgos.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr