La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 107 - Mars 2012

"Les corps ne mentent pas" - Une traversée éthique des technologies de la sruveillance

Par Nathalie GRANDJEAN
Agrégée ès-Philosophie, doctorante, chercheuse, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

et

Claire LOBET-MARIS
Professeur, docteur ès-sciences du travail, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

 

A travers les différents programmes-cadres de l’Union européenne, le statut et la responsabilité des sciences humaines dans les projets de R&D technologique ont évolué. D’une position assez externe et en surplomb où il leur revenait d’évaluer les politiques de R&D ou d’analyser les impacts légaux, sociaux, économiques ou éthiques de certaines technologies, les sciences humaines sont aujourd’hui conviées au « banquet technologique » pour y jouer un rôle d’acteur à part entière.
Au centre de cette invitation, il y a la question de l’acceptabilité sociale des choix technologiques. Sous la forme d’un récit narratif, les auteurs reviennent sur l’intervention, située et pragmatique, d’une équipe de chercheurs en sciences humaines dans un projet européen de développement d’un système multimodal de surveillance intelligente.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 107 - March 2012

Bodies do not lie: An ethical journey into surveillance technology

Par Nathalie GRANDJEAN
Agrégée ès-Philosophie, doctorante, chercheuse, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

and

Claire LOBET-MARIS
Professeur, docteur ès-sciences du travail, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

 

Through EU framework programs on research and development, the status and responsibility of the “human sciences” have evolved. The latter used to occupy an outside position as the expertise for evaluating R&D policies or assessing the legal, social, economic or ethical impact of techniques. Nowadays, they are invited to participate in designing innovations, the social acceptability of technological choices being the grounds for this invitation. This review, in the form of a narration, examines the situated, pragmatic intervention by a team of social scientists in a European project for developing a smart multimodal surveillance system.

Retour au sommaire


N° 107 - März 2012

KÖRPER LÜGEN NICHT Eine ethische Begutachtung der Überwachungstechnologien

Par Nathalie GRANDJEAN
Agrégée ès-Philosophie, doctorante, chercheuse, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

und

Claire LOBET-MARIS
Professeur, docteur ès-sciences du travail, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

 

Die verschiedenen Rahmenprogramme der EU haben bedeutende Fortschritte für die rechtliche Stellung und die Verantwortung der Humanwissenschaften in den Bereichen Forschung und Entwicklung bewirkt. Kam es ihnen anfangs zu, in einer eher theoretischen und beobachtenden Funktion die politischen Entscheidungen über Forschung und Entwicklung zu bewerten oder die gesetzgeberischen, sozialen, wirtschaftlichen und ethischen Folgen gewisser Technologien zu analysieren, so sind die Humanwissenschaften heute zur Teilnahme am „technologischen Bankett“ aufgefordert und sollen eine gänzlich aktive Rolle spielen. Im Zentrum dieser Aufgabe steht die Frage der gesellschaftlichen Annehmbarkeit der technologischen Entscheidungen. In Form eines erzählenden Berichts befassen sich die Autoren mit der zielbewussten und pragmatischen Arbeit eines Teams von Humanwissen-schaftlern, die an einem europäischen Projekt zur Entwicklung eines multimodalen Systems intelligenter Überwachung mitwirkte.

Retour au sommaire


N° 107 - Marte 2012

Los cuerpos no mienten un viaje ético a través de la tecnología de la vigilancia

Par Nathalie GRANDJEAN
Agrégée ès-Philosophie, doctorante, chercheuse, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

y

Claire LOBET-MARIS
Professeur, docteur ès-sciences du travail, université de Namur (Belgique), cellule interdisciplinaire de Technology Assessment (CITA)
Centre de Recherche Information Droit & Société (CRIDS)

 

A través de los programas marco de la Unión Europea, el estatuto y la responsabilidad de las humanidades en los proyectos de Investigación y Desarrollo tecnológico han evolucionado considerablemente. Las humanidades han pasado de una posición externa y lejana, desde donde debían evaluar las políticas de I&D o analizar los impactos jurídicos, sociales, económicos o éticos de ciertas tecnologías, a una posición de invitado de prestigio al “banquete tecnológico”, para desempeñar en éste un papel de actor preponderante. En el centro de esta invitación se encuentra la cuestión de la aceptabilidad social de las decisiones tecnológicas. Los autores presentan, en forma de un relato, la intervención, controlada y pragmática, de un equipo de investigadores en ciencias sociales en un proyecto europeo para desarrollar un sistema multimodal de vigilancia inteligente.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr