La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 107 - Mars 2012

"Jouer, ce n'est pas travailler" et autres stéréotypes en management : une expérience pédagogique

Par Bénédicte VIDAILLET
Maître de conférences à l’Institut d’Administration des Entreprises de Lille, Université de Lille 1

 

Cet article rapporte l’analyse d’une expérience pédagogique menée pendant dix ans sur 86 groupes d’étudiants d’un cours de management des ressources humaines. L’expérience décrite permet de mettre en évidence les stéréotypes d’étudiants déjà formés au management en ce qui concerne notamment le rapport au travail et à la motivation des personnes qu’ils seront amenés à encadrer, ainsi que le rôle de la hiérarchie.
Elle fait apparaître à quel point ces étudiants ont intériorisé un mode de subjectivité libéral qui teinte profondément leur compréhension des situations de travail. Enfin, elle permet de situer les difficultés et les enjeux des enseignements en gestion autour de la capacité à élaborer des pratiques qui tiennent compte des réalités du travail.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 107 - March 2012

Work is not play, and other stereotypes in management: An educational experience

Bénédicte VIDAILLET
Maître de conférences à l’Institut d’Administration des Entreprises de Lille, Université de Lille 1

 

The analysis of an educational experience over ten years involving 86 groups of students in a course on human resources has brought to light the stereotypes that students with an education in management formed about the relation to work, the staff’s role and the motivations of the persons they will eventually manage. We thus see the extent to which these students have interiorized a “liberal mode of subjectivity” that thoroughly colors how they understand work situations. This analysis relates the difficulties and issues of education in management to the ability to develop practices that reckon with the real world of work.

Retour au sommaire


N° 107 - März 2012

ARBEITEN HEISST NICHT SPIELEN, UND ANDERE STEREOTYPE IM MANAGEMENT : EIN PÄDAGOGISCHES EXPERIMENT

Bénédicte VIDAILLET
Maître de conférences à l’Institut d’Administration des Entreprises de Lille, Université de Lille 1

 

Dieser Artikel bezieht sich auf die Analyse eines pädagogischen Experiments, das in einem Zeitraum von zehn Jahren mit 86 Studentengruppen eines Kurses über Personalmanagement durchgeführt wurde. Das beschriebene Experiment erlaubt es, die stereotypen Einstellungen von Studenten zu erkennen, die bereits eine Managementausbildung genossen und sich insbesondere mit der Beziehung zur Arbeit und zur Motivation der Personen, die ihnen unterstellt werden sollen, sowie mit der Rolle der Hierarchie befasst haben. Es zeigt, wie sehr diese Studenten eine liberale Form der Subjektivität verinnerlicht haben, durch die ihr Verständnis der Arbeitssituationen zutiefst geprägt ist. Kurzum, es erlaubt, die Schwierigkeiten und die entscheidenden Inhalte des Studiums der Betriebswirtschaft im Zusammenhang mit der Fähigkeit zur Erarbeitung von Praktiken zu betrachten, die auf der Kenntnis der Realitäten der Arbeitswelt beruhen.

Retour au sommaire


N° 107 - Marte 2012

Trabajar no es jugar y otros estereotipos administrativos. Una experiencia pedagógica

Bénédicte VIDAILLET
Maître de conférences à l’Institut d’Administration des Entreprises de Lille, Université de Lille 1

 

Este artículo presenta el análisis de un experimento pedagógico realizado durante diez años con 86 grupos de estudiantes de un curso de gestión de recursos humanos. El experimento descrito permite poner de relieve los estereotipos de los estudiantes ya formados en gestión, en particular en cuanto a la relación con el trabajo y la motivación de las personas que tendrán que dirigir, al igual que el papel de los jefes. También demuestra cómo estos estudiantes han interiorizado un modo de subjetividad liberal que afecta profundamente su comprensión de las situaciones de trabajo. Por último, permite situar las dificultades y desafíos de la formación en gestión en lo relacionado con la capacidad para desarrollar prácticas que tengan en cuenta las realidades del trabajo.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr