La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

 

N° 113 - Septembre 2013

L’hybridation des pratiques de grh à l’international par le truchement de l’ethnicité en Afrique

Par Suzanne Marie APITSA
Docteur ès Sciences de Gestion – Chercheur à l’Université du Havre (NIMEC-Le Havre) – Intervenante à l’EMN de Caen dans le cadre du cours de management interculturel en contexte africain.

 

Cet article met au jour le fait que les pratiques de GRH à l’international des firmes multinationales (FMN) en Afrique peuvent recevoir un éclairage nouveau si l’on mobilise le concept d’ethnicité. Les investigations ont été menées dans trois filiales camerounaises de FMN françaises. Les données empiriques analysées montrent que les réalités culturelles locales influencent fortement l’application des politiques de GRH décidées par le siège. Les résultats démontrent la nécessité d’ouvrir des espaces, où va s’insérer la dimension ethnique dans les pratiques quotidiennes de GRH. L’article propose d’ancrer l’ethnicité dans le débat sur l’hybridation des pratiques GRH à l’international, comme une source d’avantage compétitif, en la considérant non pas comme un compromis coûteux mais plutôt comme un compromis nécessaire.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 113 - September 2013

hybridization through ethnicity of human-resource practices in multinational firms operating in africa

Suzanne Marie APITSA
Docteur ès Sciences de Gestion – Chercheur à l’Université du Havre (NIMEC-Le Havre) – Intervenante à l’EMN de Caen dans le cadre du cours de management interculturel en contexte africain.

 

The concept of ethnicity sheds new light on the practices in human resources in multinational firms operating in Africa. Data from fieldwork conducted on human resource management in three Cameroonian subsidiaries of French multinationals show that local cultural factors strongly affect the actual application of the human resource policies decided in corporate headquarters. The findings draw attention to the need to make room for the ethnic dimension in the everyday practices of human resource management. Room should also be made for ethnicity in debates about the multicultural dimension of this management at the international level; it should be seen as a source of competitive advantage — not as a costly, but as a necessary, compromise.

Retour au sommaire


N° 113 - September 2013

DIE HYBRIDISIERUNG DER PRAKTIKEN DER INTERNATIONAL AUSGERICHTETEN PERSONALENTWICKLUNG DURCH DIE KATEGORIE DER ETHNIZITÄT IN AFRIKA

Suzanne Marie APITSA
Docteur ès Sciences de Gestion – Chercheur à l’Université du Havre (NIMEC-Le Havre) – Intervenante à l’EMN de Caen dans le cadre du cours de management interculturel en contexte africain.

 

Dieser Artikel macht auf die Tatsache aufmerksam, dass die Praktiken der international ausgerichteten Personalentwicklung der multinationalen Unternehmen in Afrika eine neue Richtung erhalten können, wenn man das Konzept der Ethnizität berücksichtigt. Die Untersuchungen wurden in drei kamerunischen Filialen französischer multinationaler Unternehmen durchgeführt. Die Analyse der empirischen Daten führte zu dem Erebnis, dass die lokalen kulturellen Realitäten die Anwendung der Personalpolitiken, die am Gesellschaftssitz entschieden werden, stark beeinflussen. Die Ergebnisse beweisen die Notwendigkeit, Möglichkeiten zu eröffnen, durch die sich die ethnische Dimension in den täglichen Praktiken der Personalentwicklung verwirklichen kann. Der Artikel schlägt vor, der ethnischen Dimension in der Debatte über die Hybridisierung der international ausgerichteten Personalentwicklung einen Platz zu geben, da sie eine Quelle für Wettbewerbsvorteile sein kann, und nicht als kostspieliger Kompromiss, sondern eher als notwendiger Kompromiss zu betrachten ist.

Retour au sommaire


N° 113 - Septiembre 2013

Las diferentes practicas internacionales de gestión de recursos humanos mediante la etnicidad en áfrica

Suzanne Marie APITSA
Docteur ès Sciences de Gestion – Chercheur à l’Université du Havre (NIMEC-Le Havre) – Intervenante à l’EMN de Caen dans le cadre du cours de management interculturel en contexte africain.

 

Este artículo muestra que las prácticas internacionales de Gestión de Recursos Humanos (GRH) de las empresas multinacionales en África deben analizarse de forma diferente si se tiene en cuenta el concepto de etnicidad. Las investigaciones se han realizado en tres filiales camerunesas de empresas multinacionales francesas. Los datos empíricos analizados muestran que las realidades culturales locales influyen en la aplicación de las políticas de GRH decididas por la sede central. Los resultados demuestran la necesidad de abrir espacios donde se introduzca la dimensión étnica en las prácticas cotidianas de GRH. El artículo propone introducir la etnicidad en el debate sobre la diversidad de las prácticas de GRH en el ámbito internacional, como una fuente de ventajas competitivas, considerándola no como un compromiso costoso sino más bien como un compromiso necesario.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr