La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 116 - Juin 2014

Les ambiguïtés de langage comme le reflet de l’ambiguïté culturelle : une dimension oubliée par les études consacrées aux cultures organisationnelles ?

Par Jennifer URASADETTAN
Maître de conférences en sciences de gestion, Université de Rennes 2

 

Le langage apparaît comme un des principaux vecteurs de la culture d’entreprise permettant l’adoption de comportements valorisés par les directions. Cependant, son usage comme sa compréhension ne sont pas exempts d’ambiguïté. Et, à ce titre, le langage est porteur des ambiguïtés propres à la culture de l’entreprise. Or, la culture d’entreprise est souvent analysée en sciences de gestion comme un élément réducteur d’ambiguïté, car elle est porteuse de cohérence entre les dimensions idéelle et pratique. Placer les ambiguïtés de langages, et donc l’ambiguïté de la culture de l’entreprise, au cœur de notre analyse nous permettra d’expliquer comment une culture organisationnelle peut évoluer concomitamment à l’utilisation, par les différents acteurs (le personnel comme la direction), de ces ambiguïtés comme ressources leur permettant de justifier leurs pratiques.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 116 - June 2014

The ambiguities of language as a reflection of cultural ambiguity: A forgotten dimension in studies devoted to organizational cultures?

Jennifer Urasadettan,
associate professor in Managerial Sciences at the University of Rennes 2

 

Language, a major vector of “corporate culture”, enables a firm’s leadership to value certain behavior patterns. Its use and comprehension are not free of ambiguity however, since a language is laden with the ambiguities specific to the corporate culture. Managerial science often analyzes this culture as a factor reducing ambiguity, since it generates a coherence between the ideal and practical dimensions. By placing the ambiguities of language and, thus, of corporate culture at the center of our analysis, we explain how an organizational culture evolves concomitantly with its utilization by various stakeholders (the personnel as well as the leadership), how ambiguity can become a resource whereby stakeholders justify their practices.

Retour au sommaire


N° 116 - Juni 2014

Die Vieldeutigkeiten der Sprache als Reflex der kulturellen Vieldeutigkeit : eine Dimension, die in den Studien über die Organisationskulturen vergessen wurde ?

Jennifer Urasadettan,
Dozentin für Betriebswirtschaft, Université de Rennes 2

 

Die Sprache kann als einer der wichtigsten Vektoren der Unternehmenskultur angesehen werden, denn sie ermöglicht die Übernahme von Verhaltensweisen, die von den Leitern erwartet werden. Doch der Gebrauch der Sprache ist weder auf der Sprecherseite noch auf der Empfängerseite gegen Vieldeutigkeiten gefeit. Und in dieser Hinsicht ist die Sprache mit Vieldeutigkeiten behaftet, die in der Unternehmenskultur begründet sind. Nun wird aber die Unternehmenskultur in der Betriebswirtschaftslehre als ein Prinzip analysiert, das Ambiguität reduziert, da es Kohärenz zwischen der theoretischen und praktischen Sphäre schafft. Die sprachlichen Vieldeutigkeiten und damit die Vieldeutigkeit der Unternehmenskultur stehen im Zentrum unserer Analyse, die erklären soll, wie sich eine Organisationskultur gemeinsam mit dem Gebrauch dieser Vieldeutigkeiten durch die verschiedenen Akteure (Personal und Leitung) entwickeln kann, die sie als Ressourcen zur Rechtfertigung ihrer Praktiken benutzen.

Retour au sommaire


N° 116 - Junio 2014

Las ambigüedades del lenguaje como reflejo de la ambigüedad cultural, ¿una dimensión olvidada por los estudios dedicados a las culturas organizativas?

Jennifer Urasadettan,
profesora en ciencias de la gestión, Universidad de Rennes 2

 

El lenguaje aparece como uno de los principales vectores de la cultura empresarial que permite adoptar comportamientos valorados por los equipos directivos. No obstante, tanto su uso como su comprensión no están exentos de ambigüedad. A este respecto, el lenguaje conlleva ambigüedades propias a la cultura de la empresa. Sin embargo, a menudo en las ciencias de la gestión la cultura de la empresa se analiza como un elemento reductor de ambigüedad, ya que es portador de coherencia entre la dimensión ideal y la práctica. Posicionar las ambigüedades del lenguaje, y en consecuencia la ambigüedad de la cultura de la empresa, en el centro de nuestro análisis nos permite explicar cómo una cultura organizativa puede evolucionar paralelamente al uso, por diferentes actores (tanto el personal como la dirección), de esas ambigüedades como recursos que les permiten justificar sus prácticas.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr