La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 122 - Décembre 2015

Vers une médecine du travail préventive ?

Par Yvan BAREL
Maître de conférences en GRH à l’Université de Nantes, membre du Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes-Atlantique (LEMNA EA 4272)
et
Sandrine FRÉMEAUX
Professeur et co-responsable du département Management, Organisation et Droit à Audencia-Nantes, École de management

 

Face aux problèmes de santé au travail qui représentent un coût à la fois humain et financier, agir en amont sur les causes organisationnelles et managériales des troubles de santé constitue une urgence. La réforme de la médecine du travail intervenue en 2011 cherche précisément à promouvoir les actions pluridisciplinaires de prévention. Comment les médecins du travail se positionnent-ils par rapport à cette préconisation ?
Cet article propose l’analyse approfondie de trois profils distincts de médecins du travail : les « biomédicaux », les « militants » et les « progressistes ». Ces profils sont loin d’être uniformément réceptifs à une évolution de leurs pratiques en faveur d’une médecine préventive.
La formation des médecins du travail, le management des services de santé au travail (SST) ainsi que le management des entreprises méritent d’être repensés en vue de faciliter cette dynamique de prévention.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 122 - December 2015

Toward preventive occupational medicine?

Yvan Barel,
associate professor, member of the Laboratory of Economy and Management Nantes-Atlantic, University of Nantes
and
Sandrine Frémeaux,
professor at Audencia-Nantes School of Management

 

To cope with occupational health problems, with their human and financial costs, it is urgent to intervene upstream in the chain of organizational and managerial causes. The 2011 reform of occupational medicine in France has given a boost to multidisciplinary, preventive actions. How do workplace doctors position themselves in relation to these recommendations? The three distinct profiles  of these doctors analyzed herein -  biomedicals, activists and progressives - are far from uniformly receptive to a shift toward preventive medicine. The training of occupational therapists as well as the management of occupational health services and of firms should be reviewed in the effort to back this preventive approach.

Retour au sommaire


N° 122 - Dezember 2015

Für eine präventive Arbeitsmedizin ?

Yvan Barel,
Hochschullehrer mit Habilitation zur Betreuung von Forschungsarbeiten auf dem Gebiet des Personalmanagements, Mitglied des Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes-Atlantique (LEMNA EA 4272), Université de Nantes,
und
Sandrine Frémeaux,
Professorin am Institut Audencia-Nantes, École de management

 

Angesichts der Gesundheitsprobleme in der Arbeitswelt, die sowohl menschlich als auch finanziell einen hohen Preis fordern, ist die präventive Ermittlung der organisatorischen und betrieblichen Ursachen gesundheitlicher Störungen dringend geboten. Die Reform der Arbeitsmedizin, die 2011 beschlossen wurde, hat darum das Ziel, interdisziplinäre Präventivmaßnahmen durchzuführen. Welchen Standpunkt vertreten die Arbeitsmediziner im Verhältnis zu dieser Politik   ? Dieser Artikel untersucht eingehend drei verschiedene Profile von Arbeitsmedizinern   : die „biomedizinischen“   Ärzte, die „militanten“ und die „progressistischen“. Diese Profile sind weit davon entfernt, die Entwicklung ihrer Praktiken zugunsten einer Präventivmedizin einheitlich positiv aufzunehmen. Die Ausbildung der Arbeitsmediziner, das Management der Gesundheitsdienste in den Betrieben sowie das Management der Unternehmen müssten im Hinblick auf die Erleichterung einer Präventionsdynamik überdacht werden.

Retour au sommaire


N° 122 - Diciembre 2015

Hacia una medicina del trabajo preventiva

Yvan Barel,
profesor asociado, habilitado a dirigir tesis, en Gestión de Recursos Humanos, miembro del Laboratorio de Economía y de Gestión de Nantes-Atlantique (LEMNA EA 4272), Universidad de Nantes,
y
Sandrine Frémeaux,
Profesora de la Escuela de Gestión Audencia-Nantes

 

Frente a los problemas de salud laboral que representan un alto coste a la vez humano y financiero, es urgente actuar sobre las causas organizativas y administrativas de los problemas de salud. La reforma de la medicina laboral, realizada en 2011, intenta promover acciones de prevención multidisciplinarias. ¿Qué piensan los médicos laborales de esta recomendación?
Este artículo propone un análisis exhaustivo de tres tipos distintos de médicos laborales: los «biomédicos», los «militantes» y los «progresistas». Estos tipos no siempre están de acuerdo sobre la evolución de sus prácticas en favor de la medicina preventiva.
Para facilitar esta dinámica de prevención, valdría la pena restructurar la formación de los médicos laborales, la gestión de los servicios de salud en el trabajo (SST) así como la gestión de las empresas.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr