La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 119 - Mars 2015 - Décrire les marchés, un impératif scientifique

Mettre le développement du « pouvoir d’agir » au centre de l’intervention : une autre voie de prévention des risques psychosociaux ?

Par Damien COLLARD
Maître de conférences, Université de Franche-Comté, Chercheur au Centre de recherche en gestion des organisations (CREGO), EA 7317, Université de Bourgogne
et
Audrey DROUARD
Chargée de mission, Association APAMAD - La Croisée des Services

 

Les agents au contact du public constituent une catégorie de personnel qui est particulièrement exposée aux risques psychosociaux. Pour prévenir ce type de risque, de nombreuses organisations ont mis en place un plan de prévention. Une enquête récente menée au sein d’une préfecture a mis en évidence les effets pervers de ce type de démarche qui ne fait pas forcément sens pour les opérationnels et qui tend finalement à les déresponsabiliser. Pourtant, cette enquête révèle dans le même temps que les agents de front office et leur encadrement ne sont pas passifs  : ils cultivent les « ressources psychologiques et sociales » de leur métier pour faire face à des situations de travail difficiles. Ce sont ces ressources qu’il convient justement de développer pour renforcer le « pouvoir d’agir » des professionnels et prévenir les risques psychosociaux au travail.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 119 - March 2015 - Describing the markets: A scientific imperative

Placing the “power to act” at the center of interventions: Another prevention of psychosocial risks?

Damien Collard,
associate professor, University of Franche-Comté, researcher at the Centre de Recherche en Gestion des Organisations (CREGO, EA 7317), University of Burgundy;
and
Audrey Drouard,
operations manager, Association APAMAD-La Croisée des Services

 

A category of personnel highly exposed to psychosocial risks is the employees who have contact with the public. To ward off such risks, organizations have often adopted prevention plans. A recent survey conducted in a prefecture has shed light on the deviant effects of such plans, which do not necessarily make sense to employees and tend, ultimately, to deprive them of a sense of responsibility. As this survey shows, front-office employees and their supervisors are not passive. They cultivate the “psychological and social resources” needed to cope with difficult situations at work. These resources should be fostered to reinforce this personnel’s “power to act” and ward off psychosocial risks at the workplace.

Retour au sommaire


N° 119 - März 2015 - Märkte beschreiben, ein wissenschaftlicher Imperativ

Zur Entwicklung der „Handlungsfähigkeit“ als zentraler Interventionskompetenz : ein anderer Weg zur Verhütung psychosozialer Risiken?

Damien Collard,
Maître de conférences, Université de Franche-Comté, Forscher am Centre de recherche en gestion des organisations (CREGO), EA 7317, Université de Bourgogne,
und
Audrey Drouard,
Chargée de mission, Association APAMAD – La Croisée des Services

 

Angestellte, die im Kontakt mit der Öffentlichkeit tätig sind, stellen eine Personalkategorie dar, die in besonderem Maße psychosozialen Risiken ausgesetzt ist. Zur Verhütung solcher Risiken haben viele Organisationen Vorsorgemaßnahmen getroffen. Eine kürzlich in einer Prefektur durchgeführte Untersuchung hat die widersinnigen Auswirkungen eines solchen Vorgehens bewusst gemacht, das für die Beschäftigten nicht unbedingt hilfreich ist, und das schließlich dazu führt, ihnen den Sinn für Verantwortung abzusprechen. Doch gleichzeitig macht diese Untersuchung auch deutlich, dass die Angestellten im front office und ihre Leiter nicht passiv sind : sie kultivieren „die psychologischen und sozialen Ressourcen“  ihres Berufs, um mit schwierigen Arbeitssituationen fertig zu werden. Es sind genau diese Ressourcen, die entwickelt werden sollten, um die Handlungsfähigkeit der Angestellten zu stärken und um psychosozialen Risiken am Arbeitsplatz vorzubeugen.

Retour au sommaire


N° 119 - Marzo 2015 - La descripción de los mercados, un imperativo científico

El desarrollo del "poder actuar" en el centro de la intervención. ¿Otra forma de evitar los riesgos psicosociales?

Damien Collard,
Profesor asociado, Universidad de Franche-Comté, Investigador del Centro de Investigación en Gestión de las Organizaciones (CREGO), EA 7317, Universidad de Borgoña
y
Audrey Drouard,
Encargada de misión, Asociación APAMAD - La Croisée des Services

 

Los agentes que están en contacto con el público constituyen una categoría de personal muy expuesto a los riesgos psicosociales. Para evitar este tipo de riesgos, muchas organizaciones han establecido un plan de prevención. En un reciente estudio llevado a cabo en una prefectura se han puesto de relieve los efectos nefastos de este tipo de enfoque que no necesariamente tiene sentido para los empleados y finalmente tiende a eximirlos de su responsabilidad. Sin embargo, la encuesta revela al mismo tiempo que los agentes del Front Office y sus directivos no son pasivos, sino que cultivan los "recursos psicológicos y sociales" de su profesión para hacer frente a situaciones de trabajo difíciles. Precisamente conviene desarrollar estos recursos para fortalecer el "poder actuar" de los profesionales y evitar los riesgos psicosociales en el trabajo.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr