La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 123 - Mars 2016

La stratification dans le monde académique comme ordre statutaire : une proposition wébérienne

Par Sébastien DUBOIS
Professeur associé, NEOMA Business School, et chercheur associé - Centre de sociologie des organisations, Sciences Po

 

Dans cet article, nous nous proposons d’analyser la stratification croissante du monde académique en recourant au concept d’ « ordre statutaire ». Le concept,  de « statut », trouve son origine dans l’œuvre de Max Weber, où il s’entend comme l’élément fondateur d’une hiérarchie sociale fondée sur le prestige.  Les acteurs justifiant d’un statut équivalent tendent à se regrouper pour constituer des communautés ou des groupes de statut. De récentes recherches ont débouché sur une nouvelle définition du concept de « statut » compris comme un signal de qualité organisant les associations entre acteurs. En croisant ces deux lignes de recherche, nous avons cherché à identifier les mécanismes qui structurent le monde académique en différents groupes de statut, aboutissant au-delà des mérites individuels à des inégalités structurelles. Pour appuyer cette thèse, nous avons choisi de procéder à une étude empirique de la revue Organization, qui s’adosse à  un groupe dominant, le courant critique et « postmoderne », dont le noyau se compose de chercheurs issus des mêmes universités,  majoritairement Anglais, et dans une moindre mesure Australiens et Scandinaves.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 123 - March 2016

Stratification as a status order in academia: A Weberian proposition

Sébastien Dubois,
associate professor, NEOMA Business School, and associate researcher, Centre de Sociologie des Organisations, Sciences-Po

 

Increasing stratification in academia is analyzed with recourse to the concept of a status order. In Max Weber’s work, “status” refers to ranks in a social hierarchy based on prestige; and persons of the same rank tend to form a status group. Recent research has redefined “status” as a sign of quality for organizing groupings of actors. These two lines of research are crossed to identify the processes that divide academia into status groups and produce, despite the individual’s merits, structural inequality. This approach is grounded on an empirical study of Organization, a journal supported by a group of critical, “postmodern” academics with key members coming from the same universities (mostly English and, to a lesser extent, Australian and Scandinavian).

 

free download

Retour au sommaire


N° 123 - März 2016

Die Stratifikation in der akademischen Welt durch den sozialen Status  : ein Konzept von Max Weber

Sébastien Dubois,
assoziierter Professor, NEOMA Business School, und assoziierter Forscher – Centre de sociologie des organisations, Sciences-Po

 

In diesem Artikel beabsichtigen wir, die zunehmende Stratifikation der akademischen Welt zu analysieren, indem wir das Konzept der „statusgebundenen Ordnung“ verwenden. Das Konzept „sozialer Status“ hat seinen Ursprung bei Max Weber, der es als grundlegendes Element einer gesellschaftlichen Hierarchie ansieht, die auf dem Prestige beruht. Die Akteure, die über einen gleichen Status verfügen, tendieren dazu, Gemeinschaften oder statusgebundene Gruppen zu bilden. Neueste Forschungsarbeiten haben zu einer neuen Definition des Konzepts „Status“ geführt, das als Qualitätssignal zu verstehen ist, das die Verbindung zwischen Akteuren organisiert. Auf der Grundlage dieser beiden Forschungsansätze haben wir versucht, die Mechanismen zu identifizieren, die die akademische Welt in verschiedene Status- Gruppen einteilen, und die jenseits der individuellen Verdienste zu strukturellen Ungleichheiten führen. Um diese These abzustützen, haben wir uns  zu einer empirischen Studie der Revue Organization entschieden, die zu einer dominierenden Gruppe gehört, die eine kritische und „postmoderne“ Strömung vertritt und im Wesentlichen aus Forschern besteht, die dieselben Universitäten besucht haben, mehrheitlich Engländer und im geringeren Maße Australier und Skandinavier.

Retour au sommaire


N° 123 - Marzo 2016

La estratificación en el mundo académico como orden reglamentario, una propuesta weberiana

Sébastien Dubois,
profesor asociado, NEOMA Business School, e investigador asociado - Centro de sociología de las organizaciones, Sciences-Po

 

El propósito de este artículo es analizar la estratificación creciente del mundo académico utilizando el concepto de «orden estatutario». El concepto de «estatus», tiene su origen en la obra de Max Weber, donde se entiende como el elemento fundador de una jerarquía social basada en el prestigio. Los actores que comparten un estatus similar tienden a agruparse para crear comunidades o grupos de estatus. En recientes investigaciones se ha dado una nueva definición del concepto de «Estatus» como una señal de calidad que organiza las asociaciones entre los diversos actores. Al combinar estas dos líneas de investigación, hemos intentado identificar los mecanismos que estructuran el mundo académico en diferentes grupos de estatus, que producen, más allá de los méritos individuales, desigualdades estructurales. Para apoyar esta tesis, hemos optado por realizar un estudio empírico de la revista Organization que apoya un grupo dominante, la corriente crítica y «postmoderna», cuyo núcleo está compuesto por investigadores procedentes de las mismas universidades, principalmente ingleses, seguidos de australianos y escandinavos.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr