La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 125 - Septembre 2016

Le système Gribeauval ou la question de la standardisation au XVIIIe siècle

Par Héloïse BERKOWITZ 
et 
Hervé DUMEZ
i3-CRG, École polytechnique, CNRS, Université Paris-Saclay

 

De la Révolution à l’Empire, les armées françaises dominent la scène militaire européenne. Elles le doivent essentiellement à la standardisation de l’artillerie qu’a mise au point l’officier et ingénieur Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval (1715-1789) à la fin du XVIIIe siècle. Ce processus de standardisation a porté sur les calibres des canons et la conception des affûts (roues et essieux). Il a supposé au préalable la mise au point de techniques de production et de mesure et impliqué la formation des officiers d’artillerie aux sciences fondamentales et appliquées. Tout a dû bouger en même temps : la doctrine militaire, l’industrie, les techniques. Ce mouvement fortement controversé a entraîné, à l instar de la querelle des Bouffons en matière d’opéra, l’un des grands débats publics de la fin de l’Ancien Régime, la querelle dite des Rouges et des Bleus (en référence à la couleur des uniformes des artilleurs avant et après la réorganisation de cette arme). Gribeauval a d’abord été soutenu par le pouvoir royal, puis a été éclipsé , avant de revenir aux commandes pour mener à bien sa réforme. Nous présentons ici cette première grande bataille de la standardisation industrielle, dans son contexte historique.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 125 - September 2016

The Gribeauval system, or the issue of standardization in the 18th century

Héloïse Berkowitz
and
Hervé Dumez,
i3-CRG, École Polytechnique, CNRS, Université Paris-Saclay

 

From the Revolution to the Napoleonic Empire, French armies were dominant militarily in Europe — mainly owing to the standardization of artillery by Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval (1715-1789), an officer and engineer, at the end of the 18th century. This standardization of the caliber of canons and the design of carriages (wheels and axles) presupposed the design of techniques of production and measurement, and implied training artillery officers in the basic and applied sciences. Everything had to change at the same time: military doctrine, industry and techniques. Like the Querelle des Bouffons in opera, this highly controversial shift sparked a major public debate in the last years of the monarchy: the so-called Quarrel of the Reds and Blues, with reference to the color of gunners’ uniforms before and after reorganization of the artillery. Initially backed by the king, Gribeauval was then eclipsed before coming back into command and achieving his reform. A presentation of this first big battle of industrial standardization in its historical context…

 

free download

Retour au sommaire


N° 125 - September 2016

Das System Gribeauval oder die Frage der Standardisierung im 18. Jahrhundert

Héloïse Berkowitz
und
Hervé Dumez,
i3-CRG, École polytechnique, CNRS, Université Paris-Saclay

 

Von der Revolution bis zum Empire beherrschten die französischen Armeen das europäische Militärwesen. Dies verdankten sie im Wesentlichen der Standardisierung der Artillerie, die von dem Offizier und Ingenieur Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval (1715-1789) am Ende des 18. Jahrhunderts ausgeführt wurde. Dieser Standarisierungsprozess betraf die Kaliber der Kanonen und die Konzeption der Lafetten (Räder und Achsen). Voraussetzung hierfür war die Entwicklung von Produktions- und Messtechniken sowie die Ausbildung von Artillerieoffizieren auf der Basis der fundamentalen und angewandten Wissenschaften. Alles musste sich gleichzeitig verändern   : die Militärdoktrin, die Industrie, die Techniken. Diese stark umstrittene Bewegung löste den so genannten Streit der Roten und Blauen  aus (entsprechend der Farbe der Uniformen der Artilleristen vor und nach der Umorganisierung dieser Armee), der ähnlich wie der Buffonistenstreit in der französischen Operngeschichte ausgetragen wurde, der einer der großen öffentlichen Debatten am Ende des Ancien Régime war . Gribeauval wurde zuerst von der königlichen Macht unterstützt, wurde aber dann aus seiner Position verdrängt, bevor er seine führende Stellung wiedererlangte und seine Reform erfolgreich durchführen konnte. Wir stellen hier diese erste große Schlacht um die industrielle Standardisierung in ihrem historischen Kontext vor.

Retour au sommaire


N° 125 - Septiembre 2016

El sistema Gribeauval o la cuestión de la normalización en el siglo XVIII

Héloïse Berkowitz
y
Hervé Dumez,
i3-CRG, Ecole Polytechnique, CNRS, Universidad Paris-Saclay

 

Desde la Revolución Francesa hasta la época del Imperio, las fuerzas armadas francesas han dominado el escenario militar europeo. Esto se debe principalmente a la normalización de la artillería realizada por el oficial e ingeniero Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval (1715-1789) a finales del siglo XVIII. Este proceso de normalización se ha centrado en los calibres de los cañones y el diseño de los afustes (ruedas y ejes). Para ello, previamente se han debido poner a punto técnicas de producción y de medidas, y formar los oficiales de artillería en ciencias básicas y aplicadas. Todo ha tenido que cambiar al mismo tiempo: la doctrina militar, la industria y las técnicas. Este controvertido movimiento ha provocado, al igual que la querella de los bufones en la ópera, uno de los grandes debates públicos de finales del Antiguo Régimen: la querella de rojos y azules (en referencia al color de los uniformes de los artilleros antes y después de la reorganización de esa arma). Al principio Gribeauval fue apoyado por el poder real, antes de desaparecer y volver al poder para llevar a cabo su reforma. El artículo presenta esta primera gran batalla de la normalización industrial, en su contexto histórico.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr