La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 128 - Juin 2017

Fonction publique : de la lente mort de la notation à l’institutionnalisation de l’entretien professionnel

Par Paul CROZET
IAE, CRIISEA (Université de Picardie Jules Verne)

 

Dans la fonction publique, l’évaluation individuelle peut paraître marginale, tout en étant le
thème symptomatique de l’impossible réforme de l’administration : mettre plus de cinquante ans pour faire disparaître la notation alors que le système était dénoncé par beaucoup
comme dépourvu d’intérêt ne semble pas augurer d’une grande capacité réformatrice.
Le droit évolue et officialise de nouvelles pratiques. La disparition de la notation et son remplacement par un entretien d’évaluation, puis la transformation de celui-ci en entretien professionnel renvoient à un bouleversement bien plus profond qu’un simple changement de terminologie. Cette recherche vise à décoder la signification du passage de l’expérimentation de l’entretien d’évaluation en dehors des règles de la fonction publique à la légitimation de l’entretien professionnel.
La difficulté à définir le concept de performance, les querelles nées de l’usage d’indicateurs chiffrés, les oppositions sociales et idéologiques ont conduit à structurer les dispositifs réglementaires et les premières expérimentations autour de la thématique du développement des compétences.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 128 - June 2017

The civil service: From the slow extinction of performance ratings to the institutionalization of interviews

 

Paul Crozet,
IAE, CRIISEA (University of Picardy Jules Verne)

 

In the French civil service, the evaluation of individuals might be evidence of the impossibility of reforming the public administration. Although the rating system has often been lambasted as worthless, it took fifty years to do away with this practice of assigning, every year, a score or grade to each civil servant. These fifty years do not argue in favor of the capacity for carrying out reforms. Nonetheless, laws have changed; and new practices has been officialized. The extinction of the system of individual ratings and its replacement with “evaluation interviews”, now called “professional interviews”, signals a transformation that amounts to much more than a change of language. How to interpret this switch from an experimentation with evaluation interviews (not foreseen under service statutes) to the legitimation of these interviews? The difficulty of defining “performance”, the quarrels surrounding the use of numerical indicators, social and ideological differences… all these have helped shape regulatory procedures and the first experiments in “developing skills and qualifications”.

Retour au sommaire

 


N° 128 - Juni 2017

Administración pública, de la muerte lenta de la calificación a la institucionalización de la entrevista profesional

 

Paul Crozet,
IAE, CRIISEA (Universidad de Picardía Jules Verne)

 

En la administración pública, la evaluación individual puede parecer marginal, y el eterno tema de la dificultad de reformar la administración pública (tardar más de 50 años en eliminar la calificación mientras que muchos la consideraban improductiva) no parece ser sinónimo de una gran capacidad reformadora.
Ahora bien, el derecho evoluciona y oficializa nuevas prácticas. La desaparición de la calificación y su sustitución por una entrevista de evaluación, y la posterior transformación de ésta en entrevista profesional demuestran un cambio más profundo que un simple cambio de terminología. Esta investigación pretende descifrar el significado del paso de la experimentación de la entrevista de evaluación, sin tener en cuenta las reglas de la administración pública, a la legitimación de la entrevista profesional.
La dificultad de definir el concepto de rendimiento, los conflictos que surgen del uso de indicadores cuantitativos, las oposiciones sociales e ideológicas han llevado a estructurar los dispositivos normativos y los primeros experimentos en torno al tema del desarrollo de habilidades.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr