La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 59 - Juillet 2010 - "Après Copenhague"

Cent milliards de dollars

par Sandrine de GUIO
Ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts à la Direction générale du Trésor - Ministère de l'Economie et de l'Emploi (MINEIE)
et
Jean-Jacques BARBÉRIS
Administrateur civil à la Direction générale du Trésor
(MINEIE)

 

Le chiffre de 100 milliards de dollars représentant le montant des financements prévus par l’Accord de Copenhague pour les pays en développement à partir de 2020, n’est pas sorti du chapeau d’un diplomate dans les dernières heures de la négociation. La crédibilité de l’Accord de Copenhague est cependant mise à l’épreuve dès aujourd’hui. Les pays développés se sont, en effet, fixé dans le cadre de l’Accord une cible de financement de l’ordre de 30 milliards de dollars pour la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement, sur 2010-2012.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 59 - July 2010 - After Copenhagen

A hundred billion dollars

Sandrine de GUIO
Ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts à la Direction générale du Trésor - Ministère de l'Economie et de l'Emploi (MINEIE)
et
Jean-Jacques BARBÉRIS
Administrateur civil à la Direction générale du Trésor
(MINEIE)

 

The figure of a hundred billion dollars represents the funding foreseen by the Copenhagen Accord for developing countries starting in 2020. It was not randomly decided by a diplomat during the final minutes of negotiations. The Accord’s credibility is being put to the test: developed countries have set a target in the $30 billion range for the fight against climate change in developing lands for 2010-2012.

Retour au sommaire


N° 59 - Juli 2010 -

NACH KOPENHAGEN

Hundert Milliarden Dollar

Sandrine de GUIO
Ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts à la Direction générale du Trésor - Ministère de l'Economie et de l'Emploi (MINEIE)
et
Jean-Jacques BARBÉRIS
Administrateur civil à la Direction générale du Trésor
(MINEIE)

 

Der Betrag von hundert Milliarden Dollar, den die Vereinbarung von Kopenhagen von 2020 an als finanzielle Beihilfe für die Entwicklungsländer vorsieht, ist während der letzten Verhandlungsstunden nicht aus dem Hut eines Diplomaten hervorgezaubert worden. Die Glaubwürdigkeit des Abkommens von Kopenhagen ist jedoch schon heute einer Belastungsprobe ausgesetzt. Denn die entwickelten Länder haben sich im Rahmen der Vereinbarung für 2010-2012 ein Finanzierungsziel in einer Größenordnung von 30 Milliarden Dollar für Klimaschutzprojekte in den Entwicklungsländern gesetzt.

Retour au sommaire


N° 59 - Julio 2010 - “Después de Copenhague”

100000 millones de dólares

Sandrine de GUIO
Ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts à la Direction générale du Trésor - Ministère de l'Economie et de l'Emploi (MINEIE)
et
Jean-Jacques BARBÉRIS
Administrateur civil à la Direction générale du Trésor
(MINEIE)

 

La cifra de 100000 millones de dólares que representa la cantidad de fondos previstos por el acuerdo de Copenhague para los países en desarrollo a partir de 2020 no salió del sombrero de un diplomático en las últimas horas de la negociación. Sin embargo, la credibilidad del acuerdo de Copenhague se está poniendo a prueba desde ya. En el acuerdo, los países desarrollados se fijaron un objetivo de financiación de unos 30 mil millones de dólares para la lucha contra el cambio climático en los países en desarrollo, en 2010-2012.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr