La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 66 - Avril 2012 - L'ACV (analyse du cycle de vie)

Vingt années d'analyse de cycles de vie : expériences et réflexions d'un utilisateur

Télécharger gratuitement l'article

par Rémi GUILLET
Ingénieur général des Mines, Conseil général de l’Economie, de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGEIET)
Inspecteur général de l’Environnement (CGEDD)

 

Obtenir une unique donnée chiffrée, représentative du contenu immatériel d’une unité de matière pour peu qu’elle porte sur un paramètre pertinent, a toujours fait partie des besoins des ingénieurs et représente déjà une esquisse intéressante d’ACV.
Appliquées à la gestion des déchets, les analyses de cycle de vie présentent l’avantage d’apporter un bon éclairage sur la place réelle – souvent modeste – de la phase « fin de vie » d’un bien dans son coût écologique global. L’étape la plus importante est bien en général la fabrication de ce bien.
Au travers de multiples exemples, cet article met en évidence la nécessité, pour éviter certains errements (voire certaines erreurs), trop rarement décelés, de soumettre les résultats des ACV à l’évaluation d’experts compétents dans les différents domaines couvrant la vie des produits « du berceau à la tombe ».

Retour au sommaire


N° 66 - April 2012 - Life-cycle assessments (lCA), proceedings of the symposium organized by afite on 17 november 2011

Twenty years of life-cycle assessment: A user’s experience and thoughts

Rémi GUILLET
Ingénieur général des Mines, Conseil général de l’Economie, de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGEIET)
Inspecteur général de l’Environnement (CGEDD)

 

Engineers have always needed a single statistic that presents the immaterial contents of a unit of material, insofar as it has a pertinent parameter. LCA holds this promise. To its advantage when applied to waste management, LCA shows that the actual place of the phase corresponding to the end of a product’s life is often a small proportion of its global environmental cost. Manufacturing is usually the most important phase. Several examples are cited to show how necessary it is — if we want to avoid going astray or even making errors (too often left undetected) — to subject LCA’s findings to an evaluation by competent experts in the fields corresponding to a product’s life cycle from cradle to grave.

Retour au sommaire


N°66 - April 2012 - ZUR ÖKOBILANZ BEITRÄGE ZUM KOLLOQUIUM, DAS AM 17. NOVEMBER 2011 VOM FRANZÖSISCHEN VERBAND DER INGENIEURE UND TECHNIKER DES UMWELTBEREICHS, AFITE, ABGEHALTEN WURDE

Zwanzig Jahre Ökobilanz : Erfahrungen und Überlegungen eines Anwenders

Rémi GUILLET
Ingénieur général des Mines, Conseil général de l’Economie, de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGEIET)
Inspecteur général de l’Environnement (CGEDD)

 

Eine einzige bezifferte Größe zu erhalten, die das immaterielle Äquivalent einer materiellen Einheit darstellt, sofern diese auf einen
definierten Parameter bezogen ist, gehört seit jeher zu den Bestrebungen der Ingenieure und entspricht im Wesentlichen dem, was eine Ökobilanz ausmacht.
In ihrer Anwendung auf die Abfallentsorgung bietet die Ökobilanz den Vorteil, den wahren –oftmals bescheidenen - Stellenwert der letzten Phase des Lebenswegs eines Produkts hinsichtlich der globalen ökologischen Kosten genau gewichten zu können. Im Allgemeinen ist die wichtigste Etappe tatsächlich die Herstellung des Produkts.
Anhand von vielen Beispielen macht dieser Artikel bewusst, dass es zur Vermeidung gewisser Fehlentwicklungen oder Irrtümern, die zu selten aufgedeckt werden, notwendig ist, die Resultate der Analysen zur Ökobilanz von Gutachtern prüfen zu lassen, die auf den verschiedenen Gebieten der Lebenswegabschnitte der Produkte „von der Wiege bis zur Bahre“ kompetent sind.

Retour au sommaire


N° 66 - Abril 2012 - El ACV (análisis del ciclo de vida) actas del coloquio organizado por la asociación francesa de ingenieros y técnicos del medioambiente (afite) el 17 de noviembre de 2011

20 años de análisis de ciclos de vida. Experiencias y reflexiones de un usuario

Rémi GUILLET
Ingénieur général des Mines, Conseil général de l’Economie, de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGEIET)
Inspecteur général de l’Environnement (CGEDD)

 

Obtener un conjunto de datos numéricos, representativos del contenido intangible de una unidad de materia, siempre y cuando se refiera a un parámetro relevante, ha sido siempre parte de las necesidades de los ingenieros y representa en sí un interesante bosquejo del ACV.
Aplicados a la gestión de residuos, los análisis del ciclo de vida tienen la ventaja de proporcionar una buena luz sobre la verdadera importancia, a menudo ínfima, de la fase “final de la vida” de un bien en su costo ecológico global. La etapa más importante suele ser la fabricación de dicho bien.
A través de múltiples ejemplos, este artículo pone de relieve la necesidad, con el fin de evitar ciertas divagaciones o errores rara vez detectados, de presentar los resultados de los ACV a expertos de diversos campos que abarcan la vida útil del producto “desde la cuna hasta la tumba”.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr