La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français
Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 71 - Juillet 2013 - La réglementation REACH

Le règlement REACH : aussi une opportunité de réinventer les produits chimiques

Par Jean-Pierre CLAMADIEU
Président du Comité exécutif du Groupe Solvay. École Nationale Supérieure des Mines de Paris
et
Jacques de GERLACHE
Toxicologue, Chargé de la communication du groupe Solvay en matière de Santé, Sécurité et Environnement

 

Grâce au règlement REACH, les utilisateurs de produits de l’industrie chimique peuvent désormais mieux en maîtriser l’usage. Si les procédures REACH sont longues et coûteuses, voire parfois insurmontables, en particulier pour les PME, et sont considérées par beaucoup comme un frein, elles peuvent également représenter une réelle opportunité de donner un nouvel élan à la R&D des entreprises qui auront choisi de jouer le jeu. Mais c’est à la condition que certaines procédures, comme le classement de substances dans la catégorie de celles considérées comme « extrêmement préoccupantes », ne revêtent pas un caractère arbitraire ou engendrent des contraintes excessives, notamment sur le plan des coûts et de la compétitivité au niveau mondial. Ce qui hypothèquerait alors sérieusement cette opportunité unique pour les industriels européens de réinventer les produits chimiques.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N°71 - July 2013 - The EU’s REACH regulation

The reach regulation, also an opportunity for reinventing chemical products

Jean-Pierre CLAMADIEU
Président du Comité exécutif du Groupe Solvay. École Nationale Supérieure des Mines de Paris
and
Jacques de GERLACHE
Toxicologue, Chargé de la communication du groupe Solvay en matière de Santé, Sécurité et Environnement

 

Thanks to REACH, the users of the chemical industry’s products will be better able to control their uses. Although REACH procedures are long and costly, or even insurmountable (especially for small firms), and even though they are often said to be a brake on economic growth, they also represent a real opportunity for stimulating R&D in the firms that accept to play by the new rules. But this advantage carries a caveat: certain procedures, such as classifying chemicals as “substances of very high concern” (SVHC), must neither be arbitrary nor excessively restrictive with a negative effect on costs and competitiveness at the international level. If this condition is not fulfilled, this unique opportunity for European industrialists to reinvent chemical products will be missed.

Retour au sommaire


N°71 - Juli 2013 - Die REACH-Verordnung

DIE REACH-VERORDNUNG : AUCH EINE GELEGENHEIT ZUR NEUERFINDUNG DER CHEMISCHEN PRODUKTE

Jean-Pierre CLAMADIEU
Président du Comité exécutif du Groupe Solvay. École Nationale Supérieure des Mines de Paris
und

Jacques de GERLACHE
Toxicologue, Chargé de la communication du groupe Solvay en matière de Santé, Sécurité et Environnement

 

Dank der REACH-Verordnung können die Nutzer von Produkten der chemischen Industrie nunmehr die Verwendung dieser Produkte besser beherrschen. Wenn die REACH-Verfahren lang und kostspielig sind, und manchmal mit unüberwindlichen Schwierigkeiten verbunden sind, insbesondere für die kleinen und mittleren Unternehmen, und vielmals als Bremse betrachtet werden, so können sie doch auch eine wahre Gelegenheit darstellen, der Forschung und Entwicklung in den Unternehmen, die sich dazu entschieden haben, die Spielregeln einzuhalten, einen neuen Schub zu verleihen. Dies ist jedoch an die Bedingung geknüpft, dass gewisse Verfahren, wie die Einordnung von Substanzen in die Kategorie derjenigen, die  als “höchst besorgniserregend“ eingestuft werden, keinen willkürlichen Charakter annehmen  und keine extremen Zwänge auferlegen, insbesondere hinsichtlich der Kosten und der globalen Wettbewerbsfähigkeit. Dies würde diese einzigartige Gelegenheit für die europäischen Industriellen, die chemischen Produkte neu zu erfinden, stark belasten.

Retour au sommaire


N°71 - Julio 2013 - La reglamentación REACH

El reglamento reach: ¿puede ser la oportunidad de renovar los productos químicos?

Jean-Pierre CLAMADIEU
Président du Comité exécutif du Groupe Solvay. École Nationale Supérieure des Mines de Paris
y
Jacques de GERLACHE
Toxicologue, Chargé de la communication du groupe Solvay en matière de Santé, Sécurité et Environnement

 

Gracias al reglamento REACH, los usuarios de productos de la industria química pueden controlar mejor su uso. Si bien los procedimientos REACH son largos y costosos, e incluso a veces insuperables, en particular para las PYME, y son considerados por muchos como un freno, también pueden representar una auténtica oportunidad para dar un nuevo impulso a la I+D en las empresas que decidan aplicarlos correctamente. Siempre y cuando algunos procedimientos, como la clasificación de sustancias en la categoría «extremadamente preocupantes», no comprendan un carácter arbitrario ni generen limitaciones excesivas, en particular sobre el plan de costes y la competitividad a nivel mundial. De lo contrario esta oportunidad única para que los industriales europeos reinventen los productos químicos se vería seriamente afectada.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr