La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 74 - Avril 2014 - A qui appartiennent les territoires ?

Sens et pertinence des territoires aujourd’hui : les réseaux contre les territoires ?

Par Anolga RODIONOFF
Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, habilitée à diriger des recherches à l’Université Paris VIII

 

 

L’omniprésence des TIC (techniques d’information et de communication) et notamment des réseaux de transmission de l’information, dans et sur les territoires, suscite l’étonnement, voire des inquiétudes, ou, au contraire, un engouement. Des questions sur ce que ces TIC font aux territoires émergent dès les années 1970-80. Contre toute attente, les pratiques réelles de ces techniques remodèlent les territoires plutôt qu’elles ne les excluent. Des techniques qui sont au cœur des activités liées à la finance, par exemple, dans un contexte de mondialisation de l’économie. On assiste en effet à une polarisation du territoire, à un doublement de l’espace physique par « l’espace » virtuel, deux phénomènes dans et pour lesquels les liens, les relations deviennent essentiels. Si bien que les territoires sont comme saisis par le virtuel. Un tel remodelage ne va pas sans conséquence, quand des morceaux de territoires se voient totalement isolés des cités globales concentrant tous les moyens et toutes les richesses. Cette nouvelle donne géographique ouvre ainsi sur des questions d’ordre social et politique beaucoup plus que technique.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 74 - April 2014 - Where do “territories” belong?

The current meaning and relevance of territorial subdivisions: Networks vs. territories?

Anolga Rodionoff,
associate professor of information and communication sciences at the University of Paris VIII

 

The omnipresence of information and communication technology (in particular, data transmission networks) in and on territorial subdivisions is a cause of astonishment, worry or, on the contrary, enthusiasm. Questions about this technology’s impact on local authorities were being asked in 1970-1980. Contrary to expectations, the actual practices — and not just those previously imagined — related to this technology are reshaping territorial subdivisions in a context of globalization instead of shunning them. Such is the case of financial technology. There is a polarization as physical space is doubled by virtual space. In both cases, relations are essential; and geographical territories are, we might say, “seized by the virtual”. This reshaping of the territory has consequences, as parts of it are isolated from global cities, where wealth and power are concentrated. This new geographical situation raises questions having less to do with techniques and technology than with society and politics.

Retour au sommaire


N° 74 - April 2014 - WEM GEHÖREN DIE TERRITORIEN ?

Sinn und Berechtigung der Regionen heute : die Netze gegen die Regionen ?

Anolga Rodionoff,
Dozentin für Informations-und Kommunikationswissenschaften, Université Paris VIII

 

Die Allgegenwart der Informations- und Kommunikationstechnologien und insbesondere der Informationsübertragungsnetze, in und auf den Territorien ruft Erstaunen oder sogar Sorgen hervor, oder im Gegenteil Begeisterung. Fragen über die Auswirkungen dieser Technologien auf die Regionen stellten sich schon in den Jahren 1970 -1980. Entgegen allen Erwartungen führen die wirklichen (und nicht nur vorgestellten) Praktiken, die beispielsweise für die Tätigkeiten der Finanzwirtschaft in einem Kontext der Globalisierung der Wirtschaft wesentlich sind, zu Neugliederungen der Territorien und nicht zu Ausschlüssen. Tatsächlich erlebt man eine Polarisierung des Territoriums, eine Verdoppelung des physischen Raums durch den virtuellen „Raum“, zwei Phänomene, in denen (und für die) die Bindungen, die Beziehungen wesentlich werden. Tatsächlich sind die Regionen stark von der virtuellen Dimension geprägt. Eine solche Umstellung bleibt nicht ohne Konsequenzen, wenn kleine Gebiete sich als total isoliert von den globalisierten Städten wahrnehmen, die alle Mittel und Reichtümer auf sich vereinen. Diese neue geographische Einteilung wirft eher Fragen gesellschaftlicher und politischer Art auf als Fragen technischer Art.

Retour au sommaire


N° 74 - Abril 2014 - ¿A quién pertenecen los territorios?

Sentido y pertinencia de los territorios en la actualidad, ¿las redes contra los territorios?

Anolga Rodionoff,
Profesor de Ciencias de la información y comunicación, Universidad París VIII

 

La omnipresencia de las TIC (Tecnologías de la información y la comunicación), y principalmente de las redes de transmisión de información en los territorios despierta el asombro e incluso la preocupación, o por el contrario un entusiasmo. El impacto de las TIC en los territorios emergentes se ha analizado desde los años 1970-80. Contra todo pronóstico, las prácticas reales (y no sólo imaginarias) de estas técnicas que están en el centro, por ejemplo, de las actividades relacionadas con las finanzas, en un contexto de globalización económica transforman los territorios en vez de excluirlos. Asistimos a un efecto de polarización del territorio, a una duplicación del espacio físico gracias al “espacio” virtual, dos fenómenos para los que los vínculos, las relaciones se vuelven esenciales; a tal punto que los territorios están como poseídos por lo virtual. Esta remodelación lógicamente tiene consecuencias, cuando partes de los territorios se ven completamente aisladas de las ciudades globales que concentran todos los medios y las riquezas. Esta nueva distribución geográfica plantea cuestiones de orden social y político más que cuestiones técnicas.

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr