La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 78 - Avril 2015 - L'industrie française et la politique énergétique

Et si certaines industries de base ne pouvaient se passer totalement des énergies fossiles ?

Par Philippe ROSIER
Solvay

 

Amorcée en 1821 aux États-Unis en remplacement de l’huile de baleine utilisée jusqu’alors pour l’éclairage public, l’exploitation industrielle des énergies fossiles a constitué un des enjeux majeurs de l’histoire de ces deux derniers siècles. Toutefois, en dépit d’une genèse aux conséquences écologiques positives non négligeables puisqu’elle a amorcé la fin de la chasse à outrance des cétacés, elle est aujourd’hui l’objet de nombreuses critiques : on l’accuse de polluer, de participer au réchauffement climatique ; on s’inquiète de l’épuisement de leurs réserves et, pour finir, nous en serions trop dépendants. Ce diagnostic aboutit invariablement à la même conclusion : il faut sortir définitivement d’une économie fondée sur l’utilisation des énergies fossiles. Mais qu’en est-il vraiment ? Quels sont les secteurs consommateurs qui peuvent envisager de se passer de l’utilisation des énergies fossiles, et sous quelles conditions ? Quel sera le secteur à pouvoir bénéficier des derniers hectolitres d’hydrocarbures fossiles ?

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 78 - April 2015 - French industry and energy policy

What if some basic industries cannot forgo fossil fuels?

Philippe Rosier,
Solvay

 

Starting in 1821 in the United States when whale oil (used for street lighting) was replaced with products derived from fossil fuels, the industrial development of hydrocarbons has been a major issue throughout the last two centuries. It is now the target of many a criticism despite the promises it initially held for the environment (the decline in fishing for whales). It is accused of causing pollution and global warming; and concerns are vented about depleting reserves — on which we have become too dependent. These criticisms invariably lead to a single conclusion: we must break free from a fossil-fuel economy. But is this actually so? Which industries can imagine no longer consuming fossil fuels, and under what conditions? Which industrial sectors will receive the last gallons of hydrocarbon?

 

Retour au sommaire


N° 78 - April 2015 - Die französische Industrie und die Energiepolitik

Und wenn gewisse Basisindustrien nicht gänzlich auf fossile Energieträger verzichten könnten ?

Philippe Rosier,
Solvay

 

Die Nutzung fossiler Energieträger, die 1821 in den USA als Ersatz für den bis dahin für die Straßenbeleuchtung benutzten Walfischtran begann, war eine der wichtigsten Wenden in der Geschichte der beiden letzten Jahrhunderte. Trotz einer Entstehungsgeschichte, die durchaus positive ökologische Folgen hatte, da sie das Ende der extrem rücksichtslosen Jagd auf die Wale einleitete, wird die fossile Energie heute von vielen Seiten kritisiert : man beschuldigt sie, die Umwelt zu verschmutzen und zur Klimaerwärmung beizutragen ; die Erschöpfung der Reserven beunruhigt und zudem wären wir zu abhängig von ihnen. Diese Diagnose führt immer wieder zu der gleichen Schlussfolgerung : wir müssen endgültig mit einer Wirtschaft abschließen, die auf der Nutzung der fossilen Energieträger beruht. Doch wie verhält es sich damit in Wirklichkeit ? In welchen Sektoren wird man auf die Nutzung der fossilen Energieträger verzichten können, und unter welchen Bedingungen ? Welcher Sektor wird von den letzten Hektolitern Erdöl profitieren können ?

 

Retour au sommaire


N° 78 - Abril 2015 - La industria francesa y la política energética

¿Qué pasaría si algunas industrias esenciales no pueden prescindir totalmente de las energías fósiles?

Philippe Rosier,
Solvay

 

La explotación industrial de la energía fósil, iniciada en 1821 en Estados Unidos en sustitución del aceite de ballena utilizado para el alumbrado público, ha constituido uno de los principales desafíos de la historia de estos dos últimos siglos. Sin embargo, a pesar de un inicio con consecuencias ambientales positivas, ya que esto significó el final de la caza desmesurada de las ballenas, hoy es objeto de muchas críticas: se le acusa de contaminación, aumento del calentamiento climático; preocupa el agotamiento de sus reservas y, por último, dependemos demasiado de ella. Este diagnóstico conduce inevitablemente a la misma conclusión: es preciso salir definitivamente de una economía basada en la utilización de las energías fósiles. Ahora bien, ¿cuál es la situación real? ¿Cuáles son los sectores que pueden considerar la posibilidad de prescindir de la utilización de las energías fósiles, y en qué condiciones? ¿Qué sector podría beneficiarse de los últimos hectolitros de hidrocarburos fósiles?

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr