La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 77 - Janvier 2015 - Quel accord sur le climat en 2015 ?

Analyse économique des négociations climat : décryptage d’un jeu d’incitations à participer, à agir et à s’engager

Par Jean-Paul ALBERTINI
Ex-Commissaire général au Développement durable (CGDD), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. et Baptiste PERRISSIN FABERT Commissariat général au Développement durable (CGDD), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

 

Face à la complexité des situations réelles de négociations, extraire les ressorts de la coopération entre États « souverains » en matière de lutte contre les changements climatiques relève de la gageure. La théorie des jeux montre que des États rationnels ont toujours intérêt à faire porter les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre par les autres pays et à profiter ainsi des bénéfices des politiques climatiques sans avoir à en supporter le coût. Sans épuiser la complexité historique, institutionnelle et éthique des motivations diplomatiques des pays à participer à une coalition, la théorie montre sous quelles conditions des solutions coopérantes peuvent émerger. In fine, un accord résulte toujours d’un compromis entre l’efficacité économique, une participation la plus large possible des États à l’accord et une ambition en matière de préservation du climat. Le changement de paradigme dans les négociations initié à Cancún et l’approche plus décentralisée qui prévaut depuis questionnent la crédibilité d’un objectif mondial comme celui de la limitation du réchauffement global à 2°C et obligent à repenser le type d’engagement que les États peuvent raisonnablement tenir.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 77 - January 2015 - What international climate agreement in 2015?

An economic analysis of climate negotiations: Deciphering a set of incentives for participating, acting and making commitments

Jean-Paul Albertini
and
Baptiste Perrissin Fabert
from the General Commissariat on Sustainable Development (Ministry of Ecology, Sustainable Development and Energy)

 

Given the complexity of situations, negotiations face the daunting task of motivating “sovereign” nation-states to cooperate in the fight against climate change. As game theory shows, the interest of rational countries is always to shift the weight of efforts for curbing greenhouse gas emissions onto others so as to profit from climate policies without having to bear the costs. Although it does not account for the full complexity — historical, institutional and ethical — of a country’s diplomatic motives for cooperating, the theory does shed light on the conditions for the emergence of solutions based on cooperation. An agreement ultimately comes out of a compromise between economic efficiency, a participation as broad as possible among signatories, and the goals adopted for preserving the climate. Given the shift in paradigms during negotiations at Cancun and the more decentralized approach that has prevailed since then, how credible is a worldwide goal like the 2°C limit set for global warming? These factors force us to reconsider the commitments that countries can reasonably make.

 

Retour au sommaire


N° 77 - Januar 2015 - Welches internationale Klima-Abkommen im Jahr 2015 ?

Die wirtschaftliche Analyse der Klimaverhandlungen : Entschlüsselung eines Systems, das dazu anreizt, teilzunehmen, zu handeln und sich zu verpflichten

Jean-Paul Albertini
und
Baptiste Perrissin Fabert,
Commissariat général au Développement durable (CGDD), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l‘Énergie

 

Angesichts der Komplexität der realen Verhandlungssituationen erscheint es nahezu aussichtslos, die Triebkräfte der Zusammenarbeit zwischen „souveränen“ Staaten auszumachen, die gegen die Klimaveränderung kämpfen. Die Spieltheorie zeigt, dass rationale Staaten immer ein Interesse daran haben, die Bemühungen um die Reduzierung der Treibhausgasemissionen anderen Ländern aufzubürden und somit von den Vorteilen der Klimapolitiken zu profitieren, ohne für die Kosten aufkommen zu müssen.
Ohne die historische, institutionelle und ethische Komplexität der diplomatischen Motivationen zu erschöpfen, die zu einer Allianz verschiedener Staaten beitragen könnten, zeigt die Theorie, unter welchen Bedingungen kooperative Lösungen gefunden werden können. Am Ende resultiert ein Abkommen immer aus einem Kompromiss zwischen wirtschaftlicher Effizienz, einer möglichst weitgehenden Teilnahme der Staaten an dem Abkommen und einem ehrgeizigen Interesse am Erhalt des Klimas. Der Paradigmenwechsel, der bei den Verhandlungen in Cancún erreicht wurde, und die dezentralisierte Betrachtungsweise, die seitdem vorherrscht, werfen die Fragen auf, ob ein globales Klimaziel wie dasjenige der Begrenzung der Erderwärmung auf zwei Grad glaubwürdig ist, und ob die Staaten zum erneuten Nachdenken darüber gezwungen sind, welche Verpflichtungen sie vernünftigerweise einhalten können.

 

Retour au sommaire


N° 77 - enero 2015 - ¿Qué acuerdo sobre el clima se logrará en 2015?

Análisis económico de las negociaciones sobre el clima, todo un juego de estímulos para la participación, actuación y el compromiso

Jean-Paul Albertini
y
Baptiste Perrissin Fabert,
Comisión General para el Desarrollo Sostenible (CGDD), Ministerio francés del medioambiente, desarrollo sostenible y energía

 

Frente a la dificultad de las situaciones reales en las negociaciones, identificar los puntos clave de la cooperación entre los Estados "soberanos" en materia de lucha contra el cambio climático es un desafío. La teoría de juegos demuestra que los Estados racionales tienen interés en enfocar los esfuerzos de reducción de las emisiones de gases de efecto invernadero en los demás países, para beneficiarse de las políticas climáticas sin tener que asumir su coste.
Dejando de lado la complejidad histórica, institucional y ética de las motivaciones diplomáticas de los países para participar en una coalición, la teoría demuestra las condiciones en las que pueden surgir soluciones de cooperación. En última instancia, un acuerdo es siempre el resultado de un compromiso entre la eficiencia económica, la participación más amplia posible de los Estados que firmen el Acuerdo y el deseo de proteger el clima.
El cambio de paradigma en las negociaciones iniciadas en Cancún y el enfoque más descentralizado que prevalece desde ese entonces cuestionan la credibilidad de un objetivo global, como el de la restricción del calentamiento global a 2°C, y nos obligan a reflexionar sobre el tipo de compromiso que los Estados pueden cumplir  razonablemente.

 

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr