La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 79 - Juillet 2015 - L'environnement, avec ou contre les inégalités sociales ?

Pour des agricultures productives et à hautes valeurs sociale et environnementale

Par Henri ROUILLÉ d’ORFEUIL
Académie d’Agriculture de France, chargé de mission pour l’Année internationale de l’agriculture familiale (AAIF) de la FAO (Food and Agriculture Organization - Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

 

2014, année de l’agriculture familiale, a été l’occasion de réfléchir à la capacité des exploitations familiales à répondre aux grands défis que les agricultures ont à relever : nourrir convenablement l’humanité, gérer durablement la plus grande part des ressources naturelles et rémunérer décemment près de 40 % du travail mondial. Les exploitations familiales sont bien placées, mieux sans doute que les entreprises qui s’aventurent dans la production agricole. Mais la grande pauvreté paysanne empêche ce potentiel  de s’exprimer. Cette situation est très dommageable pour les ressources naturelles et, surtout, elle est la cause principale des hémorragies paysannes qui arrivent sur un marché du travail déjà incapable de proposer aux exclus d’aujourd’hui une réinsertion décente dans l’économie. La bonne nouvelle c’est que la transition agro-écologique nécessite un surcroît de main-d’œuvre de qualité, mais encore faut-il que la rémunération du travail agricole soit décente pour que les producteurs puissent et veuillent porter des agricultures dynamiques.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 79 - July 2015 - The environment: With or against social inequality?

For productive forms of farming with high social and environmental value

Henri ROUILLÉ d’ORFEUIL,
Académie d’Agriculture de France, coordinator of the FAO’s International Year of Family Farming

 

The FAO declared 2014 to be the Year of Family Farming, an occasion for giving thought to the capacity of family farms for assuming the daunting tasks awaiting agriculture: adequately feed humanity, sustainably manage the biggest share of natural resources and decently pay nearly 40% of the world’s labor force. Family farms are undoubtedly better placed to do this than the firms that have ventured into agriculture; but the intense poverty of farming families keeps this potential from being realized. This situation is a bane for natural resources and, in addition, the major cause of the unstanched flow of rural-dwellers into the labor market, which has proven incapable of decently integrating in the economy those who have already been excluded. The good news is that the “agro-ecological transition” creates the need for better qualified labor. Farmwork must be paid well enough for producers to want and be able to be the vectors of a dynamic agriculture.

 

Retour au sommaire


N° 79 - Juni 2015 - Die Umwelt - gegen die sozialen Ungleichheiten oder mit ihnen Zusammenfassungen

Für produktive Landwirtschaftsbetriebe von hohem sozialen und ökologischem Wert

Henri ROUILLÉ d’ORFEUIL,
Académie d’Agriculture de France,  Beauftragter der FAO für das internationale Jahr der familiären Landwirtschaftsbetriebe

 

2014, das Jahr der familiären Landwirtschaft, bot die Gelegenheit, darüber nachzudenken, ob die landwirtschaftlichen Familienbetriebe in der Lage sind, die großen Herausforderungen der Landwirtschaft  anzunehmen :  die Ernährung der Menschheit, die nachhaltige Bewirtschaftung des größten Teils der natürlichen Ressourcen und die angemessene Entlohnung von fast 40 % der Arbeitskräfte der Welt. Die familiären Betriebe sind gut platziert, sicherlich besser als die Unternehmen, die sich in die landwirtschaftliche Produktion vorwagen. Aber die große Armut der bäuerlichen Bevölkerungen hindert dieses Potenzial daran, sich auszudrücken. Doch diese Situation wirkt sich sehr nachteilig auf die natürlichen Ressourcen aus, und sie ist vor Allem der Hauptgrund für die Abwanderung der Bauern, die jedoch kaum Chancen auf dem Arbeitsmarkt haben, der schon nicht imstande ist, den Ausgeschlossenen von heute eine annehmbare Wiedereingliederung in die Wirtschft zu versprechen. Die gute Nachricht ist, dass die agro-ökologische Wende zunehmend qualifizierte Arbeitskräfte erfordert, doch müsste die Vergütung der landwirtschaftliche Arbeit  angemessen sein, damit die Produzenten eine dynamische Landwirtschaft betreiben können und  wollen.

 

Retour au sommaire


N° 79 - Julio 2015 - El medioambiente, ¿favorece o lucha contra las desigualdades sociales?

Por una agricultura productiva y de alto valor social y ambiental

Henri ROUILLÉ d’ORFEUIL,
Academia de Agricultura de Francia, encargado del Año internacional de la agricultura familiar (AAIF) de la FAO

 

2014, año de la agricultura familiar, ha brindado la ocasión de reflexionar sobre la capacidad de esta para responder a los grandes retos de la agricultura en general: alimentar la humanidad de forma adecuada, manejar de forma sostenible la mayor parte de los recursos naturales y remunerar justamente cerca del 40 % del trabajo mundial. Las granjas familiares conocen muy bien el tema, mucho mejor seguramente que las empresas que se lanzan en la producción agrícola. Pero la gran pobreza campesina dificulta la expresión de este potencial. Esta situación es muy perjudicial para los recursos naturales y, sobre todo, es la causa principal de los éxodos campesinos que alimentan un mercado laboral incapaz de proponer a los excluidos de hoy una reinserción adecuada en la economía. La buena noticia es que la transición agro-ecológica necesita una mano de obra de calidad, siempre y cuando la remuneración del trabajo agrícola sea decente para que los productores puedan y quieran apoyar las agriculturas dinámicas.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr