La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 81 - Janvier 2016 - La participation des populations aux décisions gouvernementales

L’histoire chaotique de l'information environnementale en France

Par Thierry LAVOUX
Membre honoraire du CGEDD, ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ancien responsable des études et synthèses à l’IFEN

 

L’efficience des politiques publiques de l’environnement repose sur des dispositifs d’observation des milieux (eau, air, sols…) et des pollutions, des dispositifs destinés à éclairer les décideurs et le public. L’information sur l’état de l’environnement résultant des interactions entre les systèmes de production et de consommation et les écosystèmes est rendue disponible au travers d’indicateurs ou du « rapportage » depuis le début des années 1970 en France et depuis les années 1980-1990 au niveau international. Cette dynamique a conduit à l’institutionnalisation de l’information environnementale avec la création de l’Institut français de l’environnement (IFEN) et celle de l’Agence européenne de l’environnement (AEE) en 1992. Si l’AEE ne s’est pas vu contestée dans son objet et ses missions depuis lors, il n’en a pas été de même en France, puisque l’Institut doté d’un conseil d’administration, d’un conseil scientifique et d’un comité des usagers, qui lui autorisaient une relative autonomie sous la tutelle du ministère chargé de l’Environnement, a disparu au début des années 2000 pour se fondre dans l’administration centrale de ce ministère. Cette recentralisation a amoindri son ambition initiale dans un contexte sensible, où l’information du public devrait accompagner, plus que jamais, les politiques des acteurs publics et privés.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 81 - January 2016 - Public participation in decisions about the environment

The chaotic history of information on the environment in France

Thierry Lavoux,
honorary member of CGDD, Ministry of Ecology, Sustainable Development and Energy; and former head of Études et Synthèses, Institut Francais de l’Environnement

 

The performance of public environmental policies is based on the means used to observe and measure pollution (of the air, water, soil…). The data thus provided is intended for decision-makers and the public. Information on the state of the environment as it results from interactions between ecosystems and the economy (production and consumption) is available in the form of indicators or reports (since the early 1970s in France and the 1980s/90s at the international level). For this purpose, two institutions were created: the French Institute of the Environment (IFEN) and European Environment Agency (EEA) in 1992. The EEA has been spared protests directed at its objectives and assignments. In contrast, IFEN, given its board of administration, scientific council and committee of users, had leeway under the Ministry of the Environment; but since the turn of the century, this institute has vanished, merged into the ministry’s central administration. This recentralization has restricted the goals initially set even though it is ever more important to inform the public about private and public policies.

 

Retour au sommaire


N° 81 - Januar 2016 - Die Beteiligung der Bevölkerungen an den umweltpolitischen Entscheidungen

Die chaotische Geschichte der Umweltinformation in Frankreich

Thierry Lavoux,
Ehrenmitglied des Conseil général de l’Environnement et du Développement  durable, ehemaliger Verantwortlicher für Studien und Synthesen des Institut français de l’environnement 

 

Die Wirksamkeit der Umweltpolitiken beruht auf Einrichtungen für die Beobachtung der Lebensräume (Wasser, Luft, Böden...) und der Verunreinigungsprozesse, Einrichtungen, die zur Unterrichtung der Entscheidungsträger und der Öffentlichkeit bestimmt sind. Die über Indikatoren und Berichte ermittelte Information über den Zustand der Umwelt, der aus den Wechselwirkungen zwischen den Produktions- und Verbrauchssystemen und den Ökosystemen resultiert, ist seit Anfang der 1970er Jahre in Frankreich und war im Zeitraum von 1980-1990 weltweit verfügbar.
Diese Dynamik führte mit der Schaffung des Institut français de l’environnement (IFEN) und der Europäischen Umweltagentur im Jahr 1992 zur Institutionalisierung der Umweltinformation. Während das Ziel und die Aufgaben der Europäischen Umweltagentur seitdem nie umstritten waren, war dies in Frankreich nicht der Fall, da das Institut, dem ein Verwaltungsrat, ein Wissenschaftsrat und ein Verbraucherausschuss  zugeordnet waren, die ihm eine relative Autonomie unter der Aufsicht des Umweltministeriums gestatteten, gegen Anfang der 2000er Jahre aufgelöst wurde, um in der zentralen Verwaltung dieses Ministeriums aufzugehen. Diese Zentralisierung hat den anfänglichen Ehrgeiz in einem sensiblen Kontext gemindert, in dem die Information der Öffentlichkeit die Politiken der öffentlichen und privaten Akteure mehr denn je begleiten sollte.

 

Retour au sommaire


N° 81 - enero 2016 - La participación de la población en las decisiones ambientales

La historia caótica de la información medioambiental en Francia

Thierry Lavoux,
miembro honorario del Consejo General del Medioambiente y el Desarrollo Sostenible, CGEDD, del Ministerio del Medioambiente francés, ex-jefe de estudios y síntesis del Instituto Francés del Medioambiente, IFEN

 

La eficiencia de las políticas públicas del medioambiente se basa en los dispositivos de observación de los medios (agua, aire, suelos, etc.) y de la contaminación, dispositivos destinados a ayudar los responsables políticos y al público en general. La información sobre el estado del medioambiente, proveniente de las interacciones entre los sistemas de producción y consumo y los ecosistemas, está disponible a través de indicadores o "informes" desde comienzos de los años 70 en Francia y los años 80-90 a nivel internacional.
Esta dinámica llevó a la institucionalización de la información medioambiental mediante la creación del Instituto Francés del Medioambiente (IFEN) y de la Agencia Europea del Medioambiente (AEE) en 1992. Si la AEE no ha sido cuestionada sobre su objetivo y misiones desde su creación, no ha sucedido lo mismo en Francia, ya que el Instituto que contaba con un consejo de administración, un consejo científico y un comité de usuarios, que le permitía una relativa autonomía bajo la tutela del Ministerio de Medioambiente, ha desaparecido a comienzos de los años 2000, a través de una fusión con la administración central de ese Ministerio. Esta recentralización ha reducido su ambición inicial en un contexto delicado, en el que la información al público debería acompañar, más que nunca, las políticas de los actores públicos y privados.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr