La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 81 - Janvier 2016 - La participation des populations aux décisions gouvernementales

L’Autorité environnementale et  la participation du public  à l’élaboration de ses décisions 

Par Michel BADRÉ
Président de l’Autorité environnementale du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) de 2009 à 2014

 

L’expression par une « autorité environnementale » d’un avis sur les projets susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement est prescrite en France depuis 2009. Cette procédure et celle, semblable, qui s’applique aux plans et programmes, résultent de deux directives communautaires (1) transposées en droit français (2). Son objectif est triple : inciter les porteurs de projet à améliorer la prise en compte des enjeux environnementaux, faciliter la participation du public à l’élaboration des décisions telle qu’elle est prévue par la convention d’Aarhus et en droit français par la Charte constitutionnelle de 2005, et éclairer les autorités chargées d’autoriser les opérations en cause. Après une description du mécanisme institutionnel mis en place depuis cinq ans, nous nous attacherons à comparer les perceptions des avis de l’Autorité environnementale nationale par les trois « publics cibles » que sont les porteurs de projet, les représentants de l’État et le grand public.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 81 - January 2016 - Public participation in decisions about the environment

The Environmental Authority and public participation in decision-making

Michel Badré,
former chairman of the French Environmental Authority

 

Since 2009 in France, an “environmental authority” issues opinions about projects that will have an impact on the environment. This procedure which stems from transposing two EU directives into French law, has three objectives: lead project sponsors to better take into account environmental issues; facilitate public participation in drafting decisions as foreseen under the Aarhus Convention and French law (the 2005 constitutional charter); and inform officials responsible for  authorizing operations. After describing institutional arrangements over the past five years, a comparison is made of how the Environmental Authority’s opinions are perceived by the three “targeted” groups: project sponsors, officials and the general public.

 

Retour au sommaire


N° 81 - Januar 2016 - Die Beteiligung der Bevölkerungen an den umweltpolitischen Entscheidungen

Die Autorité environnementale (Umweltbehörde) und die Beteiligung der Öffentlichkeit an der Ausarbeitung ihrer Entscheidungen

Michel Badré,
ehemaliger Präsident der Autorité environnementale

 

In Frankreich ist es seit 2009 angeordnet, dass eine „Autorité environnementale“ (Umweltbehörde) zu Projekten, die Auswirkungen auf die Umwelt haben können, eine Stellungnahme bekannt geben muss. Dieses Verfahren und dasjenige, das ganz ähnlich auf Pläne und Programme Anwendung findet, beruhen auf zwei Gemeinschaftsrichtlinien, die in französisches Recht umgesetzt wurden. Es hat drei Ziele : es soll die Projektträger dazu anreizen, die Umweltanliegen stärker zu berücksichtigen, es soll die Beteiligung der Öffentlichkeit an der Ausarbeitung der Entscheidungen erleichtern, so wie es das Abkommen von Aarhus und im französischen Recht die konstitutionelle Charta von 2005 vorsehen, und es soll die Behörden aufklären, die beauftragt sind, die jeweiligen Projekte zu bewilligen. Nach einer Beschreibung der institutionellen Mechanismen, die seit fünf Jahren wirksam sind, vergleichen wir, wie die drei „Zielgruppen“, d.h. die Projektträger, die Vertreter des französischen Staates und die breite Öffentlichkeit, auf die Stellungnahmen der Autorité environnementale reagiert haben.

 

Retour au sommaire


N° 81 - enero 2016 - La participación de la población en las decisiones ambientales

La Autoridad Ambiental y la participación del público en la toma de decisiones

Michel Badré,
ex-presidente de la Autoridad Ambiental Francesa

 

Desde 2009, en Francia se requiere la opinión de una "autoridad ambiental" sobre los proyectos que puedan tener un impacto en el medioambiente. Este procedimiento, al igual que el que se aplica a los planes y programas, es el resultado de dos directivas comunitarias transpuestas al derecho francés. El objetivo es triple: incitar a los responsables de proyectos a tomar en cuenta los desafíos ambientales, facilitar la participación del público en la toma de decisiones, tal como se estipula en la Convención de Aarhus y en derecho francés mediante la carta constitucional de 2005, y dar un marco referencial a las autoridades encargadas de autorizar las operaciones en cuestión. Tras describir el mecanismo institucional establecido hace cinco años, comparamos la percepción de los dictámenes de la Autoridad Ambiental Francesa por parte de los tres "destinatarios": los responsables de proyectos, los representantes del Estado y el público en general.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr