La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2020
2019
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2020
2019
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2020
2019
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2020
2019
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2020
2019

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2020
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsatilité & Environnement - N° 97 - Janvier 2020 - Le nucléaire civil, enjeux et débats

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 97 - Janvier 2020 - Le nucléaire civil, enjeux et débats

Évolution du cadre d’activité de la filière de l’électronucléaire au niveau mondial : de 1950 à aujourd’hui

Par Marc DEFFRENNES
Analyste principal en énergie nucléaire – Division de l’économie et du développement des technologies nucléaires, Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
et
Daniel IRACANE
Directeur général adjoint et directeur des Affaires nucléaires, Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)

 

L’énergie nucléaire de fission est utilisée à des fins civiles, essentiellement pour la production d’électricité, et ce depuis plus de cinquante ans. Après une première phase de construction de prototypes et de démonstrateurs basés sur une grande diversité de combustibles, caloporteurs et modérateurs, le choix s’est porté essentiellement sur la filière à eau légère, qui constitue aujourd’hui la grande majorité du parc des quatre cent cinquante réacteurs en fonctionnement dans le monde, lesquels produisent 10 % de l’électricité. Dans les pays de l’OCDE utilisant la technologie nucléaire, on constate un ralentissement significatif du nombre des constructions nouvelles, lequel résulte des conséquences combinées de l’impact des trois accidents nucléaires majeurs sur les opinions publiques, de la libéralisation du marché de l’électricité et du développement privilégié des énergies renouvelables intermittentes. La Chine est dans une phase de rattrapage rapide et elle devient aujourd’hui un fournisseur de technologie nucléaire. Un certain nombre de nouveaux pays montrent leur intérêt pour la filière nucléaire, voire même ont engagé la phase de construction de leurs premières centrales. Le monde d’aujourd’hui est bien différent de ce qu’il était il y a encore vingt ans. Notamment, le changement climatique impose son urgence, telle une épée de Damoclès. Dans le même temps, les pays pionniers dans le développement scientifique et industriel de la technologie nucléaire civile, en dehors de la Russie, voient leur capacité d’innovation et leur leadership technique s’éroder dans le domaine du nucléaire.
Dans ce contexte, il est utile de revisiter brièvement l’histoire nucléaire des cinquante dernières années afin d’en tirer des enseignements qui pourront éclairer les décideurs politiques auxquels revient la responsabilité du choix d’un mix énergétique durable, c’est-à-dire propre, économique et fiable.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 97 - January 2020 -Civilian nuclear power: Issues and debates

A situation analysis

 

The evolving framework of activities in the nuclear electricity industry worldwide since 1950

 

Marc Deffrennes,
principal analyst in nuclear energy, Nuclear Energy Agency (under the OECD),
&
Daniel Iracane,
deputy director general and chief nuclear officer of the Nuclear Energy Agency (NEA)

 

For more than fifty years, energy from nuclear fission has been used for civilian purposes, mainly to generate electricity. After a first phase of building prototypes and demonstrator units based on a wide range of fuels, coolants and moderators, the choice was usually made for light-water-moderated reactors, which now make up the large majority of the 450 reactors that generate 10% of the world’s electricity. In the OECD countries that use nuclear technology, the construction of new reactors is slowing down, a result of the combined consequences of: the impact of the three major nuclear accidents on public opinion; the opening of the electricity market; and the priority given to developing intermittent, renewable sources of energy. China is catching up fast and now becoming a supplier of nuclear technology. Some new countries are showing interest in the nuclear industry or have even built their first nuclear power stations. The world has considerably changed from what it used to be twenty years ago. Climate change, in particular, has created an urgent situation, like the sword of Damocles. Apart from Russia, the countries that were pioneers in civilian nuclear technology do not now have as strong a capacity for innovation and leadership in nuclear engineering. Given this context, it is worthwhile to briefly review the past fifty years of the history of nuclear energy in order to learn lessons that might inform policy-makers, who have the responsibility of choosing a sustainable energy mix that is clean, economic and reliable.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr