La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2021
2020

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsabilité et Environnement - N° 100 - Octobre 2020 - La biodiversité entre urgences et complexité

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 101 - Janvier 2021 - L’enseignement et la formation dans la transition écologique et sociétale

Les politiques de protection de la biodiversité et l’Ecological Redlining en Chine : quelles implications pour la COP15 ?

Par Juliette LANDRY
Aleksandar RANKOVIC
et
Lucien CHABASON
Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri)

 

Ces trente dernières années, la Chine a permis à une grande partie de sa population de sortir de la pauvreté grâce au développement économique, mais au prix de lourdes répercussions sur les écosystèmes, en Chine et ailleurs. Depuis les années 1980, le gouvernement a adopté des politiques de conservation de la nature, avec l’établissement de Nature Reserves, des aires protégées ou des parcs nationaux. C’est néanmoins dans les années 2000, qu’une prise de conscience plus prononcée s’opère, centrée d’abord sur les enjeux de pollution, puis, dans les années 2010, sur la promotion d’une approche intégrée de la gestion des écosystèmes. L’Ecological Protection Red Line ‒ concept mis en oeuvre depuis 2011 ‒ entend répondre aux conflits entre développement agricole, urbain et industriel, et protection des écosystèmes et de la biodiversité.
Alors que la Chine se prépare à accueillir la COP15 de la Convention sur la diversité biologique (CDB), nos souhaitons dans cet article resituer la place de l’ecological redlining dans le développement des politiques de biodiversité en Chine, et ce dans le contexte plus large de l’effort de planification spatiale en cours à l’échelle du pays. Nous conclurons en nous interrogeant sur la place que ces approches peuvent tenir dans les discussions sur la route de la COP15.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 101 - January 2021 - Education and training for the environmental and societal transition

Policies for protecting biodiversity and ‟ecolo­gical redlining” in Chine: What implications for COP15?

 

Juliette Landry, Aleksandar Rankovic
and
Lucien Chabason,
Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI)

 

During the past thirty years, China has lifted a large proportion of its population out of poverty thanks to an economic development with heavy repercussions on ecosystems, domestically and abroad. Since the 1980s, the government has adopted conservation policies for establishing ‟nature reserves” and national parks. In the first decade of this millennium, a keener awareness arose about pollution; and in the 2010s, an integrated approach was promoted for managing ecosystems. The ‟ecological protection red line”, a concept implemented since 2011, is a response to conflicts between the development of agriculture, urban areas and industry, on the one hand, and, on the other, the protection of ecosystems and biodiversity. As China is preparing to host COP15 (CDB: Convention on biological diversity), this ‟ecological redlining” is discussed in relation to both the development of Chinese biodiversity policies and the efforts made in territorial planning for the whole country. How can the Chinese approach affect the discussions leading up to COP15?

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr