La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2016
2015
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2016
2015
Toutes les années
 
Responsabilité & Environnement
2016
2015
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2016
2015

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2016
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines 1794-1914

 

 

         
         
 

 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Novembre 2007 -  « Emploi industriel » : quels emplois pour quelle industrie ?


Editorial par  François Valérian,

Rédacteur en chef des Annales des Mines


 

Peu de sujets sont aussi idéologiques que celui de l’emploi. Depuis plus de trente ans qu’un chômage de masse existe en France, les thèses se sont affrontées et succédé dans un emballement d’autant plus fort que paraissait évidente une certaine impuissance publique face à ce drame social. Le sujet continue de susciter les passions, comme en témoignent certaines prises de position que nous publions ici.
Plusieurs constats semblent cependant assez partagés : une érosion de la compétitivité industrielle française, une imbrication entre la problématique des entreprises et celle du financement des déficits publics par les prélèvements obligatoires, la nécessité de politiques macro-économiques mais en même temps leurs limites face à un paysage industriel de plus en plus éclaté.
Plutôt que de chercher à prendre parti entre les défenseurs et les adversaires d’une transformation de notre modèle social au bénéfice de notre compétitivité industrielle, il nous semble important d’interroger les termes mêmes que nous utilisons pour traiter de ces sujets. Que signifient, dans la France d’aujourd’hui, l’industrie et son emploi ?
Il est clair que le terme d’industrie ne doit plus être limité aux activités manufacturières. Les sociétés informatiques se disent industrielles, et elles le sont au sens d’une grande formalisation des offres et des modes d’intervention. Les call centers, avec leur organisation taylorienne, constituent bien une industrie sans autre produit qu’un échange téléphonique sur un sujet précis. Est-ce pour autant le degré de standardisation qui fait l’industrie ? Une start-up innovante est industrielle tout en restant très informelle. L’administration peut être très standardisée, et l’on hésitera pourtant à la qualifier d’industrielle. Elle ne l’est pas, avant tout, parce qu’elle n’est pas exposée à la concurrence internationale.
Cette digression terminologique nous ramène en fait à l’emploi. L’industrie aujourd’hui, c’est sans doute d’abord l’activité économique exposée à la concurrence internationale, et qui peut y gagner ou y perdre des emplois. C’est sur cette industrie-là que pèsent les problèmes de compétitivité. C’est en elle que se noue la relation, souvent malaisée, entre recherche du profit et insertion dans un territoire national.

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr