La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2011 - Mutations du travail et place de l'ingénieur

Travailler… ou mesurer le travail

par Marie-Ange COTTERET
Docteur en Sciences de l’Education
Anne-Marie BREUIL
Directeur régional des Télécommunications
Et
Danièle BRETELLE-DESMAZIERES
Maître de conférences au Conservatoire national des arts et métiers, Paris

 

Le travail occupe une place prépondérante, tant dans la vie de l’individu que dans la société. Il est l’objet de nombreuses formes d’évaluation et de mesure, sur lesquelles s’appuient des décisions en matière de gestion ou de politique. Or, dans le monde du travail actuel largement bouleversé par des facteurs inhérents à notre époque, il est difficile de quantifier avec rigueur les processus abstraits mis en jeu dans la réalisation d’un travail. La métrologie fondamentale, pensée pour des grandeurs physiques, montre, par la rigueur qu’elle apporte, que les fondamentaux permettant d’obtenir des mesures fiables ne sont pas réunis et elle voit s’élargir son champ dans la tentative de trouver le moyen d’introduire davantage de rigueur dans les dispositifs de mesure subjective de la réalité du travail.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


February 2011 - Changes in work and  the place of engineers

Working… or measuring work?

Marie-Ange COTTERET
Docteur en Sciences de l’Education
Anne-Marie BREUIL
Directeur régional des Télécommunications
and
Danièle BRETELLE-DESMAZIERES
Maître de conférences au Conservatoire national des arts et métiers, Paris

 

Work holds a dominant place in people’s lives and in society. It is subject to several forms of evaluation and measurement, which serve to make decisions in management or politics. In the current world of work, topsy-turvy owing to factors specific to our times, it is hard to precisely quantify the abstract processes involved in performing a job. Metrology, designed for physics, has shown that the fundamentals for obtaining reliable measurements have not yet been mustered. Its scope of application has been expanded through the attempts to find ways to improve the precision of the means for subjectively measurements of the reality of work.

Retour au sommaire


Februar 2011 - DIE WANDLUNGEN DER ARBEIT UND DIE ROLLE DES INGENIEURS

Arbeiten ... oder die Arbeit messen ?

Marie-Ange COTTERET
Docteur en Sciences de l’Education
Anne-Marie BREUIL
Directeur régional des Télécommunications
und
Danièle BRETELLE-DESMAZIERES
Maître de conférences au Conservatoire national des arts et métiers, Paris

 

Die Arbeit ist sowohl im Leben des Individuums als auch in der Gesellschaft von maßgeblicher Bedeutung. Sie ist Gegenstand zahlreicher Bewertungs- und Messmethoden, auf die sich die Entscheidungen in Verwaltung und Politik stützen. Nun ist es aber in der gegenwärtigen Arbeitswelt, die sich aufgrund epochenspezifischer Faktoren in einem tief greifenden Wandel befindet, schwierig, abstrakte Prozesse, die mit der Ausübung einer Tätigkeit verbunden sind, genau zu quantifizieren. Die fundamentale Messtechnik, die für physikalische Größen bestimmt ist, zeigt durch ihre Genauigkeit, dass die fundamentalen Bedingungen für die Durchführung verlässlicher Messungen nicht vorhanden sind, und könnte ihren Anwendungsbereich durch den Versuch erweitern, ein höheres Maß an Genauigkeit für subjektive Messmethoden zu finden, die zur Beurteilung der Arbeitswirklichkeit dienen.

Retour au sommaire


Febrero 2011 - Mutaciones del trabajo y rol de los ingenieros

Trabajar… o medir el trabajo?

Marie-Ange COTTERET
Docteur en Sciences de l’Education
Anne-Marie BREUIL
Directeur régional des Télécommunications
y
Danièle BRETELLE-DESMAZIERES
Maître de conférences au Conservatoire national des arts et métiers, Paris

 

El trabajo ocupa un lugar preponderante, tanto en la vida del individuo como en la sociedad. Es objeto de numerosas formas de evaluación y medida, en las cuales se basan decisiones de gestión o política. Ahora bien, en el mundo del trabajo actual, ampliamente trastornado por factores inherentes a nuestro tiempo, es difícil cuantificar con rigor los procesos abstractos implicados en la realización de un trabajo. La metrología fundamental, diseñada para tamaños físicos, muestra, gracias al rigor que aporta, que no se reúnen las bases que permiten obtener medidas fiables. Su campo se amplía al tratar de introducir  aún  más  rigor  en  los  dispositivos  de  medida subjetiva de la realidad del trabajo.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr