La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Mai 2011 - De nouveaux champs pour la performance des entreprises

La commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social, ses travaux et leurs suites

par Jean-Philippe COTIS
Directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques
(INSEE)

 

Créée à l’initiative du Président de la République et dirigée par Joseph Stiglitz, Amartya Sen et Jean-Paul Fitoussi, la « Commission Stiglitz » était chargée d’examiner les limites du produit intérieur brut (PIB) en tant qu’indicateur de performance économique et de progrès social, et d’identifier les informations complémentaires qui pourraient être nécessaires pour aboutir à des indicateurs plus pertinents.

 

Les préconisations du rapport remis le 14 septembre 2009 ont rencontré un vif succès tant auprès du grand public que de la communauté internationale. Elles invitent non pas à remplacer le produit intérieur brut par un autre indicateur synthétique, mais à le compléter au moyen d’une batterie d’indicateurs, dont elles tracent les lignes directrices. Leur mise en oeuvre tant dans le cadre des travaux de l’Insee que des organisations internationales prend forme. Ces préconisations sont ambitieuses, si bien que l’effort à produire s’inscrit dans la durée.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


May 2011 - New fields for performance in firms

The Commission on the Measurement of Economic Performance and Social Progress, its reports and the followup

Jean-Philippe COTIS
Directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques
(INSEE)

 

Set up on President Sarkozy’s initiative and chaired by Joseph Stiglitz, Amartya Sen and Jean-Paul Fitoussi, the so-called “Stiglitz Commission” was asked to examine the limits of using the gross domestic product as an indicator of economic performance and social progress, and to identify the information necessary for designing more pertinent indicators. Public opinion and the international community have acclaimed the report’s recommendations. This report of 14 September 2009 does not call for replacing the GDP with another general indicator but for adding to it a recommended batch of indicators. The application of these ambitious recommendations at the French National Institute of Statistics and Economic Studies (INSÉÉ) and international organizations is under way.

Retour au sommaire


Mai 2011 - Neue Themenfelder für die Leistungsfähigkeit der Unternehmen

Die Kommission über die Messung der wirtschaftlichen Leistungsfähigkeit und des gesellschaftlichen Fortschritts, ihre Arbeit und ihre Folgen

Jean-Philippe COTIS
Directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques
(INSEE)

 

Die auf Initiative des französischen Staatpräsidenten geschaffene Commission Stiglitz, die von Joseph Stiglitz, Amartya Sen und Jean-Paul Fitoussi geleitet wurde, hatte den Auftrag, die Grenzen des Bruttoinlandsprodukts als Indikator für wirtschaftliche Leistungsfähigkeit und gesellschaftlichen Fortschritt zu prüfen und zusätzliche Informationen zu ermitteln, die notwendig sein könnten, um passendere Indikatoren zu finden.

 

Die Empfehlungen des Berichts, der am 14. September 2009 vorgestellt wurde, trafen sowohl in der französischen Öffentlichkeit als auch in der internationalen Gemeinschaft auf reges Interesse. Sie fordern dazu auf, das Bruttoinlandsprodukt nicht durch einen anderen synthetischen Indikator zu ersetzen, sondern es durch eine Reihe von Indikatoren zu ergänzen, deren Leitlinien definiert werden. Ihre Anwendungen sowohl im Rahmen der Analysen des Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) als auch in internationalen Organisationen nehmen Form an. Diese Empfehlungen sind ehrgeizig, so dass beträchtliche Anstrengungen auf lange Sicht notwendig sind.

Retour au sommaire


Mayo 2011 - Nuevos líderes del rendimiento empresarial, aspectos sociales y ambientales

Trabajos y consecuencias de la Comisión sobre la medición del rendimientoeconómico y del progreso social

Jean-Philippe COTIS
Directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques
(INSEE)

 

Creada por iniciativa del Presidente de la República francesa, dirigida por Joseph Stiglitz, Amartya Sen y Jean-Paul Fitoussi, la “Comisión Stiglitz” tenía como objetivo examinar los límites del producto interno bruto (PIB) como indicador de rendimiento económico y progreso social, e identificar la información adicional que pudiese ser necesaria para crear indicadores de mayor relevancia.

 

Las recomendaciones del informe publicado el 14 de septiembre de 2009 tuvieron un gran éxito entre el público en general y la comunidad internacional. No buscaban reemplazar el PIB por otro indicador sintético, sino complementarlo con un conjunto de indicadores que proporcionaran líneas directrices.

 

Su puesta en práctica tanto en las obras del INSEE (Instituto francés de estadística y estudios económicos) como de las organizaciones internacionales empieza a tomar forma. Estas recomendaciones son ambiciosas, por lo que el esfuerzo necesario deberá ser a largo plazo.

Retour au sommaire

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr