La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Août 2012- Le nucléaire du futur

Les enjeux de la gestion des déchets radioactifs

Télécharger gratuitement l'article

par Fabrice BOISSIER
Directeur de la maîtrise des risques, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra)

 

Comme toute activité humaine, les activités nucléaires sont à l’origine de déchets. Une partie de ces déchets contient des substances radioactives et doit faire l’objet d’une gestion adaptée aux risques qu’ils présentent. Aujourd’hui, un million trois cent mille tonnes de déchets radioactifs sont présents en France. Pour plus de 90 % d’entre eux, il s’agit de déchets dits à vie courte, qui sont aujourd’hui stockés dans les stockages de surface de l’Andra. Celle-ci conçoit des solutions de stockage pour les autres déchets. Pour les déchets les plus radioactifs et à vie longue, il s’agit du projet de stockage géologique profond Cigéo, en Meuse/Haute-Marne. Mettre en place une solution de stockage pour chaque type de déchet ultime est bien sûr une condition nécessaire pour faire du nucléaire une industrie durable, mais cela ne dispense pas l’ensemble de la filière nucléaire de poursuivre ses efforts pour réduire la quantité et la dangerosité des déchets qu’elle produit. C’est particulièrement vrai pour les futures installations qui pourraient être développées (dites de quatrième génération) : il importe de prendre, dès aujourd’hui, toute la mesure des enjeux liés à la gestion de leurs déchets.

Retour au sommaire


August 2012 - Nuclear power in the future

The stakes in managing radioactive waste

Fabrice BOISSIER
Directeur de la maîtrise des risques, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra)

 

Like any human activity, the nuclear industry produces wastes. The wastes containing radioactive substances have to be managed as a function of the related risks. Nowadays, 1.300.000 tons of radioactive wastes have accumulated in France. More than 90% of them have short half-lives and are stored on the ground by ANDRA (Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs). This national agency for managing radioactive wastes also designs solutions for stocking the other wastes. Those with long half-lives will be stored deep underground at Cigéo in the Meuse and Haute-Marne districts. Implementing a storage solution for each type of waste is necessary for the nuclear industry’s sustainability, but it does not dispense the latter from pursuing its efforts to reduce the quantity and danger of the wastes produced. This holds in particular for the so-called “fourth generation” of future installations. It is important to take stock of all the issues related to managing nuclear waste.

Retour au sommaire


August 2012 - DIE ATOMENERGIE DER ZUKUNFT

Die Herausforderungen im Umgang mit dem radioaktiven Abfall

Fabrice BOISSIER
Directeur de la maîtrise des risques, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra)

 

Wie jede menschliche Tätigkeit erzeugen die mit der Kerntechnik verbundenen Tätigkeiten auch Abfälle. Ein Teil dieser Abfälle enthält radioaktive Substanzen und muss deshalb durch ein Management entsorgt werden, das den entstehenden Risiken entspricht. Heute gibt es in Frankreich 1 300 000 Tonnen radioaktiver Abfälle. Für mehr als 90 % unter diesen handelt es sich um so genannte kurzlebige Abfälle, die heute in oberflächennahen Endlagern der Agence Nationale  pour la Gestion des Déchets Radioactifs , Andra , aufbewahrt werden. Andra konzipiert Lagermöglichkeiten für die anderen Abfälle. Für die hochradioaktiven und langlebigen Abfälle ist ein tiefe geologische Lagerlösung, Cigéo , in den Departements Maas, Haute Marne vorgesehen. Die Einrichtung von Endlagern für jeden Abfalltyp ist natürlich eine notwendige Bedingung, um aus der Kerntechnik eine nachhaltige Industrie zu machen, doch entbindet dies die gesamte Nuklearwirtschaft nicht davon, ihre Bemühungen zur Verminderung der Quantität und der Gefährlichkeit der erzeugten Abfälle fortzusetzen. Dies trifft besonders  auf die zukünftigen Anlagen zu, die entwickelt werden könnten (die sogenannte vierte Generation) : es ist wichtig, schon heute das ganze Ausmaß der Herausforderungen bewusst zu machen, die auf das Entsorgungsmanagement zukommen.

Retour au sommaire


Agosto 2012 - El sector nuclear del futuro

Los problemas de la gestión de los residuos radioactivos

Fabrice BOISSIER
Directeur de la maîtrise des risques, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra)

 

Al igual que cualquier actividad humana, las actividades nucleares producen residuos. Algunos de estos residuos contienen materiales radiactivos y deben ser objeto de una gestión adecuada de riesgos. Actualmente, 1’300.000 toneladas de residuos radiactivos existen en Francia. Más del 90% de ellos son residuos de vida corta, que por el momento se almacenan en almacenes de superficie de la Andra (Agencia Nacional para la Gestión de Residuos Radioactivos). Este organismo diseña soluciones de almacenamiento para los demás residuos. Para los residuos más radioactivos y de larga vida, existe el proyecto de almacenamiento geológico profundo CIGEO, en el departamento de Meuse/Haute- Marne. Implementar una solución de almacenamiento para cada tipo de residuo final es un requisito previo para que el sector nuclear sea una industria sostenible, pero esto no exime a toda la industria nuclear de continuar sus esfuerzos para reducir la cantidad y peligrosidad de los residuos producidos. Esto es particularmente cierto para las instalaciones futuras que podrían crearse (llamadas de 4ª generación). Es importante tener en cuenta, desde ahora, todos los problemas relacionados con la gestión de sus residuos.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr