La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2015
2014
Toutes les années
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2012 - Les robots : nouveaux concepts, nouveaux usages

L'économie de la robotique : nouvelles donnes et défis actuels

Télécharger gratuitement l'article

par Dr. Françoise ROURE
Contrôleur gw et Société » au Conseil général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGIET) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie
et
Grégoire POSTEL-VINAY
Ingénieur général des Mines, Chef de la mission Stratégie - Etudes économiques de la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

 

Par l’automatisation et la normalisation de la qualité, l’économie industrielle de la machine-outil avait pour objectif d’augmenter la productivité globale des facteurs de production par une réduction drastique du coût du facteur travail. Dans l’économie de la robotique, à la contribution respective des facteurs de production (travail et capital) s’ajoute celle du facteur « connaissance », qui combine l’information à sa traduction utile dans l’action.
Outre dans l’industrie, le recours à des robots est appelé à croître notamment dans le secteur des services à la personne sous l’effet du vieillissement de la population. La robotique est ainsi porteuse de nouvelles et vastes perspectives, à l’interface de nombreuses sciences et techniques : la mécanique, le logiciel, l’électronique, les nanotechnologies, les matériaux avancés, la médecine, l’analyse de risques, l’économie, la sociologie, le marketing et les sciences de la communication.

Retour au sommaire


February 2012 - Robots : new concepts, new uses

The robotics economy: New facts, current issues

Dr. Françoise ROURE
Contrôleur général économique et financier, Présidente de la section « Technologies et Société » au Conseil général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGIET) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie
et
Grégoire POSTEL-VINAY
Ingénieur général des Mines, Chef de la mission Stratégie - Etudes économiques de la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

 

Owing to the economics of automation and the standardization of quality, the machine tool industry sought to increase the global productivity of the factors of production by drastically cutting labor costs. In the economics of robotics, another factor of production — knowledge capable of putting information to work — is to be taken into account in addition to labor and capital. More and more robots will be used, in particular, to provide services to an ageing population. The vast, new prospects of robotics lie at the interface between several sciences: mechanics, software, electronics, nanotechnology, medicine, risk analysis, economics, sociology, marketing and communications.

Retour au sommaire


Februar 2012 - DIE ROBOTER : NEUE KONZEPTE, NEUE VERWENDUNGEN

Die Robotikindustrie : neue Sachlagen und aktuelle Herausforderungen

Dr. Françoise ROURE
Contrôleur général économique et financier, Présidente de la section « Technologies et Société » au Conseil général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGIET) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie
et

Grégoire POSTEL-VINAY
Ingénieur général des Mines, Chef de la mission Stratégie - Etudes économiques de la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

 

Mit der Automatisierung und Vereinheitlichung der Qualität verfolgte die Werkzeugmaschinenindustrie das Ziel, die globale Produktivität der Produktionsfaktoren durch eine drastische Reduzierung der Arbeitskosten zu erhöhen.

In der Robotikwirtschaft ist neben dem Beitrag der Produktionsfaktoren (Arbeit und Kapital) derjenige des Faktors „Wissen“ von Bedeutung, der die Information mit seiner praktischen Umsetzung kombiniert.

Über die Industrie hinaus wird der Einsatz von Robotern zunehmen, insbesondere im Dienstleistungssektor der Pflege aufgrund der Überalterung der Gesellschaft.

Mit der Robotik verbinden sich also neue und vielversprechende Perspektiven an der Schnittstelle zwischen vielen Wissenschaften : Mechanik, Programmentwicklung, Elektronik, Nanotechnologien, Materialwissenschaften, Medizin, Risikoanalyse, Wirtschaft, Soziologie, Marketing und Kommunikationswissenschaften.

Retour au sommaire


Febrero 2012 - Los robots: nuevos conceptos, nuevos usos

La economía de la robótica, nuevos datos y desafíos presentes

Dr. Françoise ROURE
Contrôleur général économique et financier, Présidente de la section « Technologies et Société » au Conseil général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGIET) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie
et

Grégoire POSTEL-VINAY
Ingénieur général des Mines, Chef de la mission Stratégie - Etudes économiques de la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

 

A través de la automatización y la estandarización de la calidad, la economía industrial de la máquina herramienta tenía como objetivo aumentar la productividad total de los factores de producción mediante una reducción drástica del coste de la mano de obra.

En la economía de la robótica, a la contribución respectiva de los factores de producción (trabajo y capital) se añade el factor “conocimiento”, que combina la información y su puesta en práctica mediante la acción.

Además de en la industria, es muy probable que el uso de los robots aumente, en particular en el área de servicios humanos, como resultado del envejecimiento de la población.

De esta manera, la robótica porta nuevas y grandes perspectivas debido a su especificidad, en el cruce de muchas ciencias: mecánica, programación software, electrónica, nanotecnología, explotación de materiales, medicina, análisis de riesgos, economía, sociología, marketing y ciencias de la comunicación.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr