La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Novembre 2012 - Le rôle de l'écrit et ses évolutions

Bibliothèque numérique européenne : de l’utopie aux réalités

Télécharger gratuitement l'article

par Alexandre MOATTI
Ingénieur en chef des Mines (Conseil général de l’Économie, de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies), chercheur associé à l’Université Paris-VII
Denis-Diderot (laboratoire SPHERE UMR 7219), ancien Secrétaire général du comité « Bibliothèque numérique européenne » (sept. 2005- mars 2006)

 

Pourquoi les grands projets informatiques portés politiquement au plus haut niveau de l’État deviennent-ils quelques années plus tard des échecs consommés, dans une indifférence quasi générale inversement proportionnelle à la mobilisation politico-médiatique qui avait présidé à leur annonce ? Le dossier médical personnel, lancé médiatiquement en mai 2004 et inscrit dans la loi d’assurance maladie d’août 2004, en est un exemple : chaque Français devait disposer d’un dossier médical sur Internet au 1er janvier 2007 – qui s’en souvient (1) ? À l’instar de ce projet, alors présenté comme la pièce maîtresse de la réduction des dépenses d’assurance-maladie, la bibliothèque numérique européenne, annoncée urbi et orbi en mai 2005, était censée contrer ce qui était vu comme une hégémonie culturelle de Google dans le domaine de la diffusion des connaissances sur Internet. Que la montagne ait là aussi accouché d’une souris nous invite à une réflexion sur l’efficacité du discours politique et de l’action publique, au niveau français comme européen.

Retour au sommaire


November 2012 - The printed word: current trends and prospects

A digital European library: From utopia to reality

Alexandre MOATTI
Ingénieur en chef des Mines (Conseil général de l’Économie, de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies), chercheur associé à l’Université Paris-VII
Denis-Diderot (laboratoire SPHERE UMR 7219), ancien Secrétaire général du comité « Bibliothèque numérique européenne » (sept. 2005- mars 2006)

 

 

Why do big plans for data processing that are announced with political support from the highest level in the government turn out, a few years later, to be wasteful failures in a context of widespread indifference that is inversely proportional to the mobilization of the media and politicians at the time of the announcement? The project for “personal medical records” – launched in the media in May 2004, presented as the key to curbing health insurance costs, and included as part of a Social Security act in August 2004 – provides an example. Every French person was to have a medical record on the Internet by 1 January 2007 – but who still remembers? Like this project, the digital European library, announced urbi et orbi in May 2005, would supposedly counter what was seen as Google’s cultural hegemony over the diffusion of knowledge on the Internet. This anticlimax leads us to turn our thoughts to the effectiveness of political words and public deeds in France and the EU.

Retour au sommaire


November 2012 - DIE ROLLE DER SCHRIFT UND IHRE WANDLUNGEN

Die europäische digitale Bibliothek : von der Utopie zur Wirklichkeit

Alexandre MOATTI
Ingénieur en chef des Mines (Conseil général de l’Économie, de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies), chercheur associé à l’Université Paris-VII
Denis-Diderot (laboratoire SPHERE UMR 7219), ancien Secrétaire général du comité « Bibliothèque numérique européenne » (sept. 2005- mars 2006)

 

 

Warum werden aus den großen Informatikprojekten, die auf höchster staatlicher Ebene beschlossen werden, einige Jahre später totale Fehlschläge, die überdies mit einer quasi allgemeinen Gleichgültigkeit aufgenommen werden, die in einem umgekehrt proportionalen Verhältnis zur vorausgehenden Mobilisierung in Politik und Medien steht ? Die elektronische  Patientenakte, die im Mai 2004 über die Medien angekündigt und im August 2004 im Krankheitsversicherungsgesetz festgeschrieben wurde, ist ein Beispiel dafür : jeder Franzose sollte am 1. Januar 2007 über eine medizinische Akte im Internet verfügen – wer erinnert sich noch daran ? Nach dem Beispiel dieses Projekts, das als wichtiger Schritt zur Reduzierung der Ausgaben für die Krankenversicherung vorgestellt wurde, sollte die europäische digitale Bibliothek, die im Mai 2005 der ganzen Welt verkündet wurde, dem entgegentreten, was als kulturelle Hegemonie von Google auf dem Gebiet der Wissensvermittlung im Internet angesehen wurde. Dass auch hier der Berg kreißte und eine Maus gebar, lässt es fraglich erscheinen, ob politischer Diskurs und politisches Handeln auf französischer wie auch auf europäischer Ebene immer effizient sind.

Retour au sommaire


November 2012 - El papel de la escritura y sus evoluciones

Biblioteca digital europea, de la utopía a la realidad

Alexandre MOATTI
Ingénieur en chef des Mines (Conseil général de l’Économie, de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies), chercheur associé à l’Université Paris-VII
Denis-Diderot (laboratoire SPHERE UMR 7219), ancien Secrétaire général du comité « Bibliothèque numérique européenne » (sept. 2005- mars 2006)

 

¿Por qué los grandes proyectos en tecnologías de la información sustentados políticamente al más alto nivel del Estado se convierten unos años más tarde en completos fracasos, en una indiferencia general inversamente proporcional a la agitación político-mediática que había presidido su anuncio? El expediente médico personal, lanzado ante los medios de comunicación en mayo de 2004, que se inscribía en la ley de la seguridad social de agosto de 2004, es un ejemplo perfecto. En teoría cada francés debería tener un expediente médico en Internet a partir del 1 de enero 2007, ¿quién se acuerda de ello? Al igual que este proyecto, presentado como la pieza central para reducir los costes de la seguridad social, la biblioteca digital europea, anunciada Urbi et Orbi en mayo de 2005 debía contrarrestar la “hegemonía cultural” de Google en el campo de la difusión de conocimientos en Internet. El hecho de que haya habido mucho ruido y pocas nueces nos invita a reflexionar sobre la eficacia del discurso político y la acción pública en Francia y Europa.

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr