La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2013 - La bioéconomie, élément clé des transitions énergétique et écologique

Virus recombinants et virus synthétiques

Par Ali SAÏB
Recteur de l’Académie de Caen, professeur titulaire de la chaire de biologie du CNAM, directeur de la recherche du CNAM (2009-2012), coordonnateur de l’Observatoire de la biologie de synthèse

 

L’émergence de la biologie moléculaire et des technologies associées, qui ont constitué le terreau à partir duquel ont pu se structurer les prémices de la biologie de synthèse, est intimement liée à l’histoire de la virologie. Même si la biologie de synthèse ne s’est répandue dans la communauté scientifique qu’à partir des années 2000, l’ingénierie biologique a fait ses premières armes avec, et sur les virus, dès les années 1960. Aujourd’hui, les nombreux outils techniques à la disposition non seulement de la communauté scientifique, mais également de biologistes amateurs, qui structurent un nouvel espace d’échange libre (une sorte d’open source biologique) et qui sont de plus d’un coût dérisoire, permettent de manipuler des virus existants, d’en créer de nouveaux, voire de faire « revivre » des virus disparus. Ces manipulations s’inscrivent souvent dans le cadre d’applications thérapeutiques, ou plus simplement participe à une meilleure compréhension du vivant. Au-delà des applications porteuses de promesses, ces nouveaux possibles soulèvent de nombreuses questions qui doivent être intégrées dans un dialogue sociétal permettant de prendre toute la mesure des enjeux, des implications et des risques associés.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


February 2013 - The bioeconomy: keys to the transitions in energy and the environment

Recombinant and synthetic viruses

Ali SAÏB
Recteur de l’Académie de Caen, professeur titulaire de la chaire de biologie du CNAM, directeur de la recherche du CNAM (2009-2012), coordonnateur de l’Observatoire de la biologie de synthèse

Molecular biology and associated techniques are the grounds where the seeds for synthetic biology were planted; but they are linked to the history of virology. Whereas synthetic biology started infusing scientific circles in 2000, biological engineering arose out of work on viruses in the 1960s. Several techniques  – now available  to amateur  biologists  as  well  as scientists – have created a new forum  of free exchanges, a sort of “open source” biology. Techniques increasingly available at ridiculously low costs can serve to manipulate existing viruses, create new ones or even bring extinct viruses “back to life”. These manipulations are often performed in a therapeutic setting or, more simply, in the pursuit of a  better understanding of life. Beyond the promising applications, several questions arise that must be submitted to debate in society so as to gauge the issues, implications and risks.

Retour au sommaire


Februar 2013 - DIE BIOÖKONOMIE, EIN SCHLÜSSELFAKTOR DES ENERGETISCHEN UND ÖKOLOGISCHEN WANDELS

Neukombinierte Viren und synthetische Viren

Ali SAÏB
Recteur de l’Académie de Caen, professeur titulaire de la chaire de biologie du CNAM, directeur de la recherche du CNAM (2009-2012), coordonnateur de l’Observatoire de la biologie de synthèse

Die Entwicklung der Molekularbiologie und der mit ihr verbundenen Technologien, die die Grundlagen für die Anfänge der synthetischen Biologie schufen, ist aufs Engste mit der Geschichte der Virologie verbunden. Auch wenn die synthetische Biologie erst seit dem Jahr 2000  in der Welt der Wissenschaft Verbreitung fand, haben die biologischen Ingenieurswissenschaften ihre ersten Schritte mit dem Virus und seiner Erforschung schon seit den 1960er Jahren getan. Heute erlauben es die zahlreichen  technischen Möglichkeiten, die nicht nur den Wissenschaftlern, sondern auch den Amateurbiologen zur Verfügung stehen, die einen neuen freien  Raum des Austauschs strukturieren (eine Art open source  für Biologie),  zu überdies  lächerlich  geringen  Kosten existierende Viren zu manipulieren, neue zu schaffen, oder sogar verschwundene Viren neu zu „erschaffen“. Diese Manipulationen werden oft im Rahmen therapeutischer Anwendungen vorgenommen oder dienen einfacher gesagt einem besseren Verständnis des Lebendigen. Jenseits der vielversprechenden Anwendungen lassen diese neuen Möglichkeiten zahlreiche Fragen aufkommen, die in einen gesellschaftlichen Dialog integriert werden müssen, der das ganze Ausmaß der Anliegen, Problematiken und möglichen Risiken zu umfassen vermag.

Retour au sommaire


Febrero 2013 - La bioeconomía, factor clave de la transición energética y ecológica

Virus recombinantes y virus sintéticos

Ali SAÏB
Recteur de l’Académie de Caen, professeur titulaire de la chaire de biologie du CNAM, directeur de la recherche du CNAM (2009-2012), coordonnateur de l’Observatoire de la biologie de synthèse

El surgimiento de la biología molecular y de las tecnologías asociadas, que fueron la base para estructurar los principios de la biología sintética, está íntimamente relacionado con la historia de la virología. Aunque la biología sintética sólo se ha generalizado en la comunidad científica en los años 2000, la ingeniería biológica ha hecho su debut con los virus desde los años  1960. Hoy  en  día,  muchas  herramientas  técnicas disponibles no sólo para la comunidad científica, sino también para los biólogos aficionados, que estructuran un nuevo espacio de libre cambio (una especie de open source biológico) y que además tienen un coste muy bajo, permiten manipular los virus existentes, crear nuevos e incluso “revivir” virus desaparecidos. Estas manipulaciones se realizan frecuentemente en el contexto de aplicaciones terapéuticas o simplemente contribuyen a una mejor comprensión de los seres vivos. Más allá de las aplicaciones prometedoras, estas nuevas posibilidades plantean muchas preguntas que necesitan ser  integradas  en un diálogo  social  que permita  apreciar  su importancia, implicaciones y riesgos asociados.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr