La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2013 - La bioéconomie, élément clé des transitions énergétique et écologique

Les contours d’une bioéconomie soutenable

Par Dominique DRON
Mission Financement de la transition écologique. Précédemment Commissaire générale et Déléguée interministérielle au Développement durable

 

Les matériaux et processus dits « biosourcés » suscitent un énorme intérêt au plan mondial, tant chez les acteurs privés que publics. En effet, ces matériaux, théoriquement renouvelables, sont susceptibles de remplacer des ressources épuisables ou confiscables, tandis que les processus pourraient être moins nocifs que leurs prédécesseurs conventionnels pour la santé et l’environnement, que ce soit dans l‘industrie ou l‘agriculture. Certes, mais se précipiter dans la bioéconomie (c’est-à-dire dans l’économie du vivant) en ayant cette seule vision réductrice et en conservant les raisonnements de l’économie du minéral, nous exposerait non seulement à de rapides déconvenues, mais encore à des dommages supplémentaires sérieux. Il s’agit donc non seulement de science, mais aussi de culture.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


February 2013 - The bioeconomy: keys to the transitions in energy and the environment

The contours of a sustainable bioeconomy

Dominique DRON
Mission Financement de la transition écologique. Précédemment Commissaire générale et Déléguée interministérielle au Développement durable

 

Materials and processes from “biosources” have aroused enormous interest worldwide among both private companies and public officials. Theoretically “renewable” materials might replace resources that can be depleted or confiscated; and bioprocesses might cause less harm than conventional ones for health and the environment, whether in industry or agriculture. True; but rushing into the bioeconomy — an economy based on living beings — guided solely by this reductionistic view and a form of reasoning inherited from the mineral economy might soon lead to disappointment and even prove more harmful. This is a matter not just of science but also of culture.

Retour au sommaire


Februar 2013 - DIE BIOÖKONOMIE, EIN SCHLÜSSELFAKTOR DES ENERGETISCHEN UND ÖKOLOGISCHEN WANDELS

Die Umrisse einer vertretbaren Bioökonomie

Dominique DRON
Mission Financement de la transition écologique. Précédemment Commissaire générale et Déléguée interministérielle au Développement durable

 

Die so genannten „biobasierten“ Substanzen und Prozesse wecken weltweit bei privaten wie bei öffentlichen Akteuren ein äußerst lebhaftes Interesse. Tatsächlich können die Substanzen, die theoretisch erneuerbar sind, erschöpfbare oder konfiszierbare Ressourcen ersetzen, während die Prozesse weniger schädlich für Gesundheit und Umwelt als ihre konventionellen Vorgänger sein könnten, sei es in der Industrie oder in der Landwirtschaft. Gewiss. Aber verließe man sich übereilt auf die Bioökonomie (d.h. auf die Lebenswissenschaften) und folgte nur dieser begrenzten Vision unter Beibehaltung der Denkweise der organischen Ökonomie, so bestünde nicht nur sehr schnell die Gefahr, Enttäuschungen zu erleben, sondern zudem noch ernste Schäden zu verursachen. Es handelt sich  also nicht nur um Wissenschaft, sondern auch um Kultur.

Retour au sommaire


Febrero 2013 - La bioeconomía, factor clave de la transición energética y ecológica

Los contornos de una bioeconomía sostenible

Dominique DRON
Mission Financement de la transition écologique. Précédemment Commissaire générale et Déléguée interministérielle au Développement durable

 

 Los materiales y procesos de origen biológico renovable despiertan gran interés en todo el mundo, tanto para los actores privados como públicos. De hecho, los materiales, teóricamente renovables, pueden sustituir recursos agotables o confiscables, mientras que el proceso puede ser menos nocivo para la salud y el medio ambiente, que los procesos tradicionales, ya sea en la industria o la agricultura. Ahora bien, precipitarse de lleno en la bioeconomía (es decir, la economía de los seres vivos) con esta visión restringida y los razonamientos de la economía mineral nos expondría no sólo a rápidas decepciones, sino también a graves daños colaterales. Por lo tanto, no sólo se trata de ciencia, sino también de cultura.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr