La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2013 - La bioéconomie, élément clé des transitions énergétique et écologique

HORS DOSSIER

Les défis anthropologiques de la robotique personnelle (1)

Par Gérard DUBEY
Professeur de sociologie. Institut Mines-Télécom/TEM

 

Les occasions de dialogue entre les sciences appliquées et les sciences humaines sont assez rares, dès lors que l’on touche aux présupposés théoriques sur la base desquels se sont constituées nos disciplines respectives. Or, dans la mesure où elle s’inscrit, historiquement, dans un jeu spéculaire avec l’humain, la figure du robot invite naturellement à renouveler et à renforcer ce type de dialogue. C’est à n’en pas douter encore plus vrai de la robotique personnelle ou collaborative – la cobotique –, objet de cet article, qui constitue actuellement l’une des voies de recherche les plus fécondes en robotique (2). Le fait que ces objets doivent agir dans la proximité des êtres humains, dans leur environnement quotidien et intime, ouvre un champ immense de questionnements qui n’entre pas traditionnellement dans celui de l’ingénierie. En replaçant ces objets dans le cadre anthropologique et sociologique où ils prennent sens, je propose d’identifier quelques-uns des défis aussi bien pratiques qu’épistémologiques, auxquels renvoie la perspective de leur développement à l’échelle industrielle.


(1) Cet article est la version écrite d’un exposé de présentation du numéro des Annales des Mines de février 2012 consacré aux nouveaux enjeux de la robotique et intitulé « Les robots : nouveaux concepts, nouveaux usages », dans le cadre d’une conférence-débat qui s’est tenue à l’Ecole des Mines de Paris, le 24 mai 2012.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


February 2013 - The bioeconomy: keys to the transitions in energy and the environment

MISCELLANY

The anthropological challenge of personal robotics

Gérard DUBEY
Professeur de sociologie. Institut Mines-Télécom/TEM

 

Occasions for a dialog between the applied and human sciences are few and far between, at least when the theoretical presuppositions underlying these disciplines are in the agenda. Since robots are, historically, a mirror image of human beings, they are a natural reason for reopening this dialog. This holds even more in the case of personal robotics, or “cobotics”, the subject of this article and one of the most promising fields of research in robotics. Given that these objects must act in the proximity of human beings, in our everyday environment and in close relations with us, broad questions arise that do not fit within the traditional bounds of engineering. By placing these objects in the anthropological and sociological framework where they take on meaning, some of the issues, practical as well as epistemological, are identified that will emerge as robots enter production on an industrial scale.

Retour au sommaire


Februar 2013 - DIE BIOÖKONOMIE, EIN SCHLÜSSELFAKTOR DES ENERGETISCHEN UND ÖKOLOGISCHEN WANDELS

 

ANDERE THEMEN

Die anthropologischen Herausforderungen der kooperativen Robotik

Gérard DUBEY
Professeur de sociologie. Institut Mines-Télécom/TEM

 

Die Gelegenheiten zum Dialog zwischen   den angewandten Wissenschaften und den Humanwissenschaften sind ziemlich selten, sobald man die theoretischen Voraussetzungen berührt, auf deren Basis sich unsere jeweiligen Disziplinen herausgebildet haben. Doch in dem Maße wie das Bild des Roboters historisch aus der Selbstwahrnehmung des Menschen im Spiegel abzuleiten ist, lädt es natürlich dazu ein, einen solchen Dialog erneut aufzunehmen und zu vertiefen. Dies trifft zweifelsohne noch stärker auf die kooperative Robotik – für die  Mensch-Roboter-Kooperation  – zu, dem Gegenstand dieses Artikels, denn sie stellt zur Zeit eins der fruchtbarsten Forschungsfelder der Robotik dar. Die Tatsache, dass diese Objekte im Nahbereich der auf sie angewiesenen Menschen agieren müssen, in ihrem täglichen und persönlichen Umfeld, löst einen Komplex von Fragen aus, mit denen die Ingenieurswissenschaften traditionell nicht befasst sind. Indem ich diese Objekte wieder in den anthropologischen und soziologischen Zusammenhang stelle, der ihnen  Sinn  verleiht,  schlage  ich  vor, einige  der sowohl praktischen als auch epistemologischen Herausforderungen zu identifizieren, mit denen man sich angesichts der in industriellem Maßstab vorangetriebenen Entwicklung auseinandersetzen muss.

Retour au sommaire


Febrero 2013 - La bioeconomía, factor clave de la transición energética y ecológica

OTROS TEMAS

Los desafíos antropológicos de la robótica personal

Gérard DUBEY
Professeur de sociologie. Institut Mines-Télécom/TEM

 

Las oportunidades para el diálogo entre las ciencias aplicadas y las humanidades son relativamente raras cuando   se tratan los supuestos teóricos en los que  se han  constituido nuestras respectivas disciplinas. Sin embargo, en la medida en que se inscriba históricamente, en un juego especular con la figura humana, la figura del robot invita naturalmente a renovar  y fortalecer este tipo de diálogo. Esto es aún  más cierto cuando se  habla de robótica personal o colaborativa - la cobótica - tema de este artículo, que actualmente es una  de las áreas de investigación más fructífera en la robótica. El hecho de que estos objetos deben funcionar cerca a los seres humanos en su entorno cotidiano e íntimo abre un vasto campo de preguntas que  es tradicionalmente no forman parte de la ingeniería. Al situar estos objetos en el marco antropológico y sociológico en el que tienen sentido, el autor trata de identificar algunos de los retos tanto prácticos como epistemológicos, que suscita la perspectiva de su desarrollo a escala industrial.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr