La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Mai 2013 - Culture et objets, nouveaux territoires de l'Internet

L’Internet des objets : les limites d’un concept essentiellement marketing

Par Olivier ROUXEL
Chargé de mission à la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), ministère du Redressement productif

 

Avec pour ambition de faire dialoguer les objets, entre eux et avec les hommes, et pour perspective un monde de connexion encore plus dense que celui de l’Internet actuel, l’Internet des objets concentre moult défis technologiques, scientifiques, sociétaux, réglementaires et politiques. Il promet d’être le moteur de profondes transformations dans la vie des entreprises, des individus et des institutions. L’Europe doit s’affirmer dès à présent dans les débats et travaux sur sa genèse, si elle ne veut pas se voir imposer de solutions venues d’ailleurs, et elle se doit de construire un Internet des objets acceptable et gouvernable, qui lui soit profitable. La France, qui a largement contribué à la médiatisation de ce concept, a un rôle clé à jouer en matière de recherche dans ce domaine et d’émulation des acteurs européens autour de son initiative en faveur de l’application de l’Internet des objets à la grande distribution.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


May 2013 - Culture and objects, new territories on the internet

The Internet of things: The limitations of a concept mainly used for marketing

Olivier ROUXEL
Chargé de mission à la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), ministère du Redressement productif

 

With the ambition of making objects “dialog” with each other and with human beings, and given the prospects of an ever more densely interconnected world, the Internet of things is loaded with technological, scientific, social, regulatory and political issues. It claims to be the driving force for transforming the activities of companies, individuals and institutions. Europe must make its voice heard in discussions about the genesis of this new world, lest we be forced to adopt solutions worked out elsewhere. It has to build an acceptable, governable and profitable Internet of things. France has been deeply involved in “mediatizing” this concept, and has a leading role to play in research in this field and in rallying Europeans around its efforts for applying the Internet of things to the retail business.

Retour au sommaire


Mai 2013 - Kultur und objeKte, neue territorien des internets

Das Internet der Dinge : die Grenzen eines Konzepts, das im Wesentlichen ein Marketingkonzept ist

Olivier ROUXEL
Chargé de mission à la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), ministère du Redressement productif

 

Da das Internet der Dinge den Ehrgeiz hat, die Objekte untereinander und mit den Menschen zu vernetzen, und da es die Perspektive einer Welt entwirft, die weit mehr Verbindungsmöglichkeiten bietet als das aktuelle Internet, konzentrieren sich in ihm vielerlei technologische, wissenschaftliche, gesellschaftliche, rechtliche und politische Herausforderungen. Er verspricht, zum Motor tief greifender Veränderungen im Leben der Unternehmen, der Individuen und der Institutionen zu werden. Europa muss nunmehr seine Entschlossenheit in den Debatten und Auseinandersetzungen um seine Zukunft beweisen, wenn es nicht zulassen will, dass ihm Lösungen von außen aufgezwungen werden, und es ist es sich schuldig, ein akzeptables und beherrschbares Internet der Dinge aufzubauen, das ihm zum Nutzen gereicht.
Frankreich, das in hohem Maße zur medienwirksamen Verbreitung dieses Konzepts beigetragen hat, hat eine Schlüsselrolle nicht nur in der Forschung auf diesem Gebiet, sondern auch im Wettstreit mit den europäischen Akteuren zu spielen, um seine Initiative zugunsten der Anwendung des Internets der Dinge im Großvertrieb voranzubringen.

Retour au sommaire


Mayo 2013 - Cultura y objetos, nuevos territorios de Internet

Internet de las cosas: los límites de un concepto de marketing

Olivier ROUXEL
Chargé de mission à la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), ministère du Redressement productif

 

El Internet de las cosas, cuya ambición es hacer que los objetos interactúen entre sí y con los hombres, y crear un mundo de conexiones aún más densas que el mundo de Internet, concentra muchos retos tecnológicos, científicos, sociales, normativos y políticos. Promete ser el motor de cambios profundos en la vida de las empresas, los individuos y las instituciones.
Desde ahora, Europa debe afirmarse en los debates y trabajos sobre su génesis, si no quiere le sean impuestas soluciones de otros lugares. También debe construir un Internet de las cosas aceptable y controlable, que le aporte beneficios.
Francia, que ha contribuido ampliamente a popularización de este concepto, tiene que desempeñar un papel clave en el campo de la investigación y la emulación de los actores europeos en torno a su iniciativa de aplicación del Internet de las cosas a los supermercados.

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr