La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2015 - La régulation financière

La régulation du trading haute fréquence : approche française et difficultés

Par Alexandra GIVRY
Directrice de la Surveillance des marchés à l’AMF

 

Le livre Flash Boys : A Wall Street Revolt publié par Michael Lewis, le 31 mars 2014, a fait l’effet d’une bombe en accusant les traders haute fréquence de truquer le marché. Alors que le régulateur français, l’Autorité des marchés financiers (AMF) appelait à le réguler dès 2009 lors des premiers travaux préparatoires à la révision de la directive sur les Marchés d’instruments financiers, le trading haute fréquence (HFT) est désormais un sujet de préoccupation majeure pour la plupart des régulateurs de marché. S’il semble excessif de diaboliser le HFT, l’analyse des effets bénéfiques et néfastes de cette pratique est néanmoins très mitigée. Au-delà des risques d’instabilité, c’est surtout le phénomène de défiance engendré par cette pratique qui pourrait causer le plus grand dommage aux marchés financiers en leur faisant perdre leur fonction première, l’orientation de l’épargne. C’est pourquoi l’AMF s’implique pour assurer une régulation efficace au niveau européen et cultiver un niveau de compétence tout aussi sophistiqué que celui des acteurs surveillés, de façon à pouvoir identifier et éviter les dérives.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


February 2015 - Regulating the financial sector

Regulating high-frequency trading: The French approach and difficulties

Alexandra Givry,
director of Market Oversight at the Autorité des Marchés Financiers (AMF)

 

The publication of Michael Lewis’s Flash boys: A Wall Street revolt on 31 March 2014 was a bomb loaded with accusations that high-frequency traders had rigged the market. Back in 2009, in its preliminary work on modifying the EU directive on markets in financial instruments, the French Autorité des Marchés Financiers (AMF) called for tighter controls over this sort of trading. Since then, high-frequency trading has become a major concern for most market regulatory authorities. While it might be excessive to vilify high-frequency trading, an analysis of its positive and negative effects turns out to be lukewarm. Beyond the risks of instability, the mistrust spawned by this practice is the main tort caused to financial markets, since it strips them of their major function, namely channeling savings and investments. For this reason, the AMF actively seeks to promote efficient regulations at the European level. To identify and avoid excesses, it seeks to foster a degree of competence as sophisticated as that of the players to be overseen.

 

Retour au sommaire


Februar 2015 - Finanzmarktregulierung

Die Regulierung des Hochfrequenz-Tradings : ein französischer Gesichtspunkt und die Schwierigkeiten

Alexandra Givry,
directrice de la Surveillance des marchés à l‘AMF

 

Das Buch Flash Boys : A Wall Street Revolt, das am 31. März 2014 von Michael Lewis veröffentlicht wurde, schlug wie eine Bombe ein, denn es beschuldigte die Hochfrequenz-Trader, den Markt zu manipulieren. Schon 2009 rief die Autorité des marchés financiers (AMF) anlässlich der ersten Vorbereitungen zur Revision der Richtlinie über die Märkte der Finanzinstrumente zu einer Regulierung auf, und inzwischen bereitet das Hochfrequenz-Trading den meisten Marktregulatoren große Sorge.
Es erscheint zwar übertrieben, den Hochfequenz-Handel zu verteufeln, doch die Analyse der günstigen und verhängnisvollen Auswirkungen dieser Praktik hinterlässt einen sehr gemischten Eindruck. Über die Risiken der Instabilität hinaus ist es vor allem das Phänomen des Misstrauens gegenüber dieser Praktik, das den Finanzmärkten den größten Schaden zufügen könnte, da es sie ihrer ersten Funktion berauben könnte, nämlich der Orientierung des Anlagesparens. Aus diesem Grund setzt sich die Autorité des marchés financiers dafür ein, eine effiziente Regulierung auf europäischer Ebene durchzusetzen und ein Kompetenzniveau zu erreichen, das ebenso hochentwickelt ist, wie das der überwachten Akteure, so dass Fehlentwicklungen identifiziert und vermieden werden können.

 

Retour au sommaire


Febrero 2015 - La regulación financiera

La regulación del Trading de alta frecuencia, enfoque francés y dificultades

Alexandra Givry,
Directora de vigilancia de los mercados de la Autoridad francesa de Mercados Financieros (AMF)

 

El libro Flash Boys: A Wall Street Revolt publicado por Michael Lewis, el 31 de marzo de 2014, ha provocado el efecto de una bomba, al acusar a los traders de alta frecuencia de manipular el mercado. Desde 2009, la Autoridad (francesa) de los Mercados Financieros (AMF) proponía regular este tipo de trading en los primeros trabajos preparatorios de la revisión de la Directiva sobre los mercados de instrumentos financieros. El trading de alta frecuencia (HFT) representa ahora un motivo de grave preocupación para la mayoría de los reguladores del mercado.

Si bien parece excesivo propagar infundios contra el HFT, el análisis de las repercusiones positivas y negativas de esta práctica no es nada consensual. Más allá de los riesgos de inestabilidad, el fenómeno de desconfianza generado por esta práctica podría causar mucho daño a los mercados financieros al hacerles perder su función primordial, la orientación del ahorro. Por ello, la AMF trabaja arduamente para garantizar una regulación eficaz a nivel europeo y mantener un nivel de cualificación tan sofisticado como el de los actores vigilados, con el fin de identificar y evitar las desviaciones.

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr