La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Mai 2015 - L'industrie chimique : quel avenir en France ?

Une industrie chimique européenne à la croisée des chemins

Par Jean-Pierre CLAMADIEU,
CEO de SOLVAY et président du CEFIC

 

L’Europe reste une région essentielle pour l'industrie chimique mondiale avec environ 17 % du chiffre d’affaires du secteur. En 2013, la chimie européenne a généré un excédent commercial de 48,7 milliards d’euros, confirmant sa contribution importante à la croissance et à l’emploi dans cette région du monde. Cependant, une étude récente publiée par Oxford Economics a confirmé le fait que la compétitivité du secteur est de plus en plus menacée par des acteurs opérant dans d’autres régions du globe. Une période prolongée de faible croissance, des coûts de l’énergie et des matières premières élevés ainsi qu’une réglementation complexe ne font plus de l’Europe une région attrayante pour les investisseurs. Si, en 2008, la majorité des investissements du secteur se faisait encore en Europe, ces investissements sont aujourd'hui réalisés dans d'autres régions du monde. La révolution du gaz de schiste aux États-Unis et une plus forte croissance économique en Asie-Pacifique créent une situation qui risque d’éroder plus encore le leadership européen. Mais cette tendance peut encore être inversée, à la condition que l’Europe améliore les conditions dans lesquelles opèrent les entreprises et qu’elle crée un environnement favorable aux innovations et aux investissements.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


May 2015 - The chemical industry: Its prospects in France?

The European chemical industry at the crossroads

Jean-Pierre Clamadieu,
CEO of SOLVAY and president of the European Chemical Industry Council (CEFIC)

 

Europe, a key region for the chemical industry worldwide, accounts for about 17% of sales. The European chemical industry’s trade surplus stood at €48,7 billion in 2013 — evidence of its impact on economic growth and jobs. According to a recent study published by Oxford Economics however, this branch faces a growing threat from players operating in other regions. Among the factors that make Europe less attractive for investors are: a long period of sluggish growth, complicated regulations, and higher prices for energy and raw materials. The majority of investments in the chemical industry went to Europe in 2008, but since then, investors have turned toward other parts of the globe. The shale gas revolution in the United States and stronger economic growth in the Asia-Pacific region further jeopardize European leadership. However this trend can be reversed under condition that Europe improves the conditions for operations in this industry and fosters an environment favorable to innovation and investment.

 

Retour au sommaire


Mai 2015 - Die chemische Industrie : welche Zukunft in Frankreich ?

Die europäische Chemieindustrie am Scheideweg

Jean-Pierre Clamadieu,
CEO de SOLVAY und Präsident von CEFIC

 

Europa bleibt mit ungefähr 17 % des Sektorumsatzes ein wesentlicher Standort für die globale Chemieindustrie. Im Jahr 2013 erzielte der europäische Chemiesektor einen Handelsüberschuss von 48,7 Milliarden Euro und bestätigte damit seinen wichtigen Beitrag für Wachstum und Beschäftigung in dieser Region der Welt. Doch eine kürzlich von Oxford Economics veröffentlichte Studie hat festgestellt, dass die Wettbewerbsfähigkeit des Sektors immer stärker von Akteuren bedroht wird, die in anderen Gebieten der Welt tätig sind. Eine lang anhaltende Periode schwachen Wachstums, hohe Energie- und Rohstoffkosten sowie komplexe gesetzliche Bestimmungen haben zur Folge, dass Europa für Investoren nicht mehr attraktiv ist. Während im Jahr 2008 die meisten Investitionen dieses Sektors in Europa getätigt wurden, werden diese heute in anderen Regionen der Welt realisiert. Die Revolution der Schiefergasförderung in den USA und das stärkere Wirtschaftswachstum im asiatisch-pazifischen Raum haben eine Situation zur Folge, in der die führende Position Europas erodiert werden könnte. Aber diese Tendenz lässt sich noch umkehren, wenn Europa die Bedingungen, unter denen die Betriebe tätig sind, verändert und ein günstiges Umfeld für Innovationen und Investitionen schafft.

 

Retour au sommaire


Mayo 2015 - ¿Cuál será el futuro de la industria química en Francia?

Un momento decisivo para la industria química europea

Jean-Pierre Clamadieu,
Director General de Solvay y presidente del CEFIC (Consejo Europeo de la Industria Química)

 

Europa sigue siendo una región importante para la industria química mundial con aproximadamente 17 % del volumen de negocios del sector. En 2013, la química europea ha generado un excedente comercial de 48.700 millones de euros, confirmando su contribución al crecimiento y el empleo en esta región del mundo. Sin embargo, un estudio reciente publicado por Oxford Economics ha confirmado que la competitividad del sector está cada vez más amenazada por los agentes que operan en otras regiones del mundo. Un periodo prolongado de bajo crecimiento, costes de energía y materias primas altos y una normativa compleja hacen que Europa no sea una región atractiva para los inversores. Si, en 2008, la mayoría de las inversiones del sector se hacían en Europa, estas inversiones se realizan actualmente en otras regiones del mundo. La revolución del gas de esquisto en Estados Unidos y un mayor crecimiento económico en la región Asia-Pacífico crean una situación que amenaza con afectar aún más el liderazgo europeo. Pero esta tendencia aún puede invertirse, siempre y cuando Europa mejore las condiciones en las que operan las empresas y cree un entorno favorable a las innovaciones y las inversiones.

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr