La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Mai 2017 - Patients et praticiens de terrain, acteurs de l’innovation de santé

Living-Lab en santé et autonomie : de la procédure au processus, de l’innovation à l’énovation

Par Sophie MARTIN
Maître de conférences habilitée à diriger des recherches en psychologie à l’Université Paul Valéry de Montpellier et psychologue clinicienne spécialisée en neuropsychologie en UEROS
Denis BROUILLET
Professeur de psychologie cognitive et expérimentale à l’Université Paul Valéry de Montpellier et membre de l’équipe DynaCSE au sein du laboratoire Epsylon
et
Gérard DRAY
Enseignant-chercheur à l’École des Mines d’Alès – Institut Mines-Télécom

 

Selon le paradigme de la cognition incarnée et située, il existe un lien étroit entre la cognition, le corps, l’environnement et la situation. Nos connaissances seraient donc non pas abstraites, mais fondamentalement sensorielles et motrices. Un Living-Lab permet de capturer les relations sujet/ environnement/situation, d’autoriser la comparaison entre ces relations et de mettre en lumière des modes d’adaptation privilégiés. Il autorise l’exploration des choix opérés par les individus, mais aussi celle des raisons de leurs non-choix. Le Living-Lab est donc cohérent avec le mode de fonctionnement de la pensée humaine, lequel est incarné et situé ; et il est cohérent avec ce que recouvrent les concepts de santé et de situation de handicap. Le Living-Lab est source d’inductions et d’abductions en milieu naturel tout en offrant le contrôle nécessaire à la construction d’une connaissance scientifique. Un Living-Lab est aujourd’hui un véritable outil qui va bien au-delà de l’innovation. Le changement qu’il propose repose sur une stratégie d’énovation, de gestion et d’appropriation par et pour les acteurs concernés.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


May 2017 - Patients and practitioners in the field: Innovations in health

Living labs in health and autonomy: From procedure to process, from innovation to “e-novation”

 

Sophie Martin,
associate professor and certified dissertation supervisor in psychology at the Paul Valéry University in Montpellier and clinical psychologist specialized in neuropsychology at UEROS;
Denis Brouillet,
professor of cognitive and experimental psychology at Paul Valéry University in Montpellier and member of DynaCSE, a team in Epsylon Laboratory;
and
Gérard Dray,
research professor at École des Mines in Alès – Institut Mines-Télécom

 

According to the paradigm of embodied, situated cognition, the body, environment and situation are interlinked with cognition. What we know is not abstract but fundamentally related to our sensorial and motor systems. Observing and comparing the interrelations between subject, environment and situation, living labs bring to light the preferred means of adaptation. They explore the choices made by individuals and, too, the reasons why they do not make a choice. Their findings are, therefore, coherent with the operation of human thought processes, which are embodied and situated, and with conceptions of health and disability conditions. Living labs, a source of induction and abduction in a natural environment, provide for the controls necessary to build up scientific knowledge. They are genuine tools that reach beyond innovation. The changes thus proposed are based on a strategy of “e-novation”, management and appropriation by and for the concerned.

 

Retour au sommaire

 


Mayo 2017 - Pacientes y profesionales sobre el terreno, agentes innovadores de la sanidad

Living-Lab en salud y autonomía, del procedimiento al proceso, de innovación a la enovación

 

Sophie Martin,
Profesora habilitada para dirigir investigaciones en psicología de la Universidad Paul Valéry de Montpellier y psicóloga clínica especializada en neuropsicología en UEROS,
Denis Brouillet,
Profesor de psicología cognitiva y experimental en la Universidad Paul Valéry de Montpellier y miembro del equipo DynaCSE del laboratorio Epsylon,
y
Gérard Dray,
Profesor-investigador de la Escuela de Minas de Alès - Instituto Mines-Télécom

 

Según el paradigma de la cognición encarnada y situada, existe un vínculo estrecho entre la cognición, el cuerpo, el medio ambiente y la situación. De esta forma, nuestros conocimientos no serían abstractos, sino fundamentalmente sensoriales y motrices. Un Living-Lab permite capturar la relación sujeto/entorno/situación, autorizar la comparación de estas relaciones y poner de relieve los modos de adaptación principales. Autoriza la exploración de las opciones elegidas por los individuos, pero también las razones por las que no eligieron otras opciones. El Living-Lab es coherente con el modo de funcionamiento del pensamiento humano, que es encarnado y situado; y es coherente con lo que significan los conceptos de sanidad y discapacidad. El Living-Lab es fuente de inducciones y abducciones en el medio natural y ofrece el control necesario para la construcción de un conocimiento científico. Un Living-Lab es una verdadera herramienta que va más allá de la innovación. El cambio que propone se basa en una estrategia de enovación, gestión y apropiación por y para los interesados.

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr