Raymond Haïm LEVY (né en 1927)

Polytechnique (promotion 1946, sorti major en 1948), Ecole des Mines de Paris (1949-1952 ; entré et sorti classé major sur 10 élèves fonctionnaires). Corps des mines.
Pendant son séjour à l'Ecole des Mines, il part un an aux USA (de 1949 à octobre 1950). Il est diplômé du MIT.

Né le 28/6/1927 à 01 h 30 à Paris (9ème). Fils de Sam Lévy et de Rachel Lévy. Marié en 1955 à Jacqueline Schwartz.
Quatre des ses enfants ont fait Polytechnique ; l'un d'entre eux (David Lévy, X 1978, né en 1960) est ingénieur au corps des mines.


Il débute en 1952 aux Houillères du bassin du Nord-Pas-de-Calais. Il rejoint ensuite l'arrondissement minéralogique de Toulouse (1953-1957). Il rejoint l'industrie pétrolière en 1957. Il devient vice-président d'Elf-Aquitaine en 1976. Il quitte le groupe en 1980 pour prendre, deux ans plus tard, la tête d'Usinor. En 1984, il s'expatrie en Belgique chez Cockerill Sambre où il reste dix-huit mois. En décembre 1986, il arrive à la tête de la Régie Renault où, durant les cinq années de son mandat, il appliquera le plan d'assainissement élaboré par Georges Besse (son prédécesseur), lance une croisade en faveur de la qualité et prépare l'entreprise à son retour dans le secteur privé. De 1998 à 2001, il devient président du CDR (Consortium de réalisation des actifs du Crédit Lyonnais). Nommé ingénieur général des mines en 1978, il a été vice-président du Conseil général des mines (1987-1993) et président du Conseil de surveillance de Lagardère Group.

Il a aussi été président de la Fondation Européenne pour le Management par la Qualité (1991-1992), du Cercle de l'Industrie (1993-2001), Premier adjoint au maire de Vaucresson (depuis 2001).

Commandeur de la Légion d'honneur.