Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2016
2015
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2016
2015
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2016
 
Responsabilité & Environnement
2016
2015
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2016
2015

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2016
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1941
  - Mémoires
  - Partie administrative
     
     
 

LE CHOIX DES RAPPORTEURS

 

Chaque article est donné, selon la règle du "double aveugle", à au moins deux rapporteurs, membres ou non du Comité de rédaction. Le Comité fait appel à des évaluateurs extérieurs quand l'analyse d'un article suppose de mobiliser des compétences dont il ne dispose pas en son sein.

 


 

LES DEBATS DU COMITE DE REDACTION

 

Le Comité se réunit huit fois par an. C'est le Comité de rédaction de Gérer & Comprendre qui décide collectivement des positions à prendre sur chaque article, sur la base des commentaires transmis par les rapporteurs. Chaque rapporteur développe son avis, ce qui nourrit un débat quand les avis sont divergents. Après débat, une position est prise et signifiée aux auteurs. Il arrive que les désaccords gagnent à être publiquement explicités, soit parce que cela peut faire avancer la connaissance, soit parce que les divergences du Comité sont irréductibles. L'article est alors publié avec la critique du rapporteur en désaccord, un droit de réponse étant donné à l'auteur. Ces débats permettent d'affiner progressivement la ligne éditoriale de la revue et d'affermir son identité.

 


 

LES INTERACTIONS ENTRE LES AUTEURS ET LE COMITE

 

Les avis transmis aux auteurs peuvent être classés en quatre catégories :

  • oui car : l'article est publié tel quel et le Comité explique à l'auteur en quoi il a apprécié son travail ; il est rare que cette réponse survienne dès la première soumission ;
  • oui mais : l'article sera publié sous réserve de modifications plus ou moins substantielles, soit sur le fond, soit sur la forme ;
  • non, mais : l'article est refusé, mais une nouvelle version a des chances d'être acceptée moyennant des modifications substantielles ; les auteurs peuvent avoir un dialogue avec le président du Comité ; cela n'implique toutefois pas une acceptation automatique ;
  • non car : l'article est refusé et l'auteur doit comprendre qu'il n'a pratiquement aucune chance de convaincre le Comité, même après réécriture.

Gérer & Comprendre peut aussi évaluer les articles écrits en anglais.

 


 

LES CRITERES DE REJET

 

Pour préciser quels articles la revue souhaite publier, le plus simple est d'indiquer ses critères de rejet :

  • DES CONSIDERATIONS THEORIQUES FONDEES SUR AUCUNE OBSERVATION OU EXPERIMENTATION : même si la revue Gérer & comprendre déborde la seule tradition clinique et expérimentale dont elle est née, elle se méfie des considérations théoriques déployées sans confrontation avec les faits. Le plus souvent, les méthodes de validation statistiques laissent sceptique le Comité, bien que plusieurs de ses membres (qui ne sont pas les moins critiques…) aient par ailleurs une large expérience de l'enseignement des méthodes mathématiques et statistiques ;
  • DES DESCRIPTIONS SANS CONCEPTS : à l'opposé du cas précédent, c'est ici le défaut de la narration sans structuration théorique qui est visé ;
  • DES TRAVAUX SANS PRECISION DES SOURCES : le fait de restituer des observations ou des expériences pose naturellement un problème : le chercheur n'étant ni un observateur invisible, ni un investigateur impassible, il importe de préciser comment ont été effectuées les observations rapportées, cela afin que le lecteur puisse juger par lui-même des perturbations qu'ont pu occasionner les interactions entre l'auteur et le milieu dans lequel il était plongé ;
  • UN USAGE NORMATIF DES THEORIES ET DES IDEES : on a longtemps rêvé de lois et de solutions générales en gestion, mais cet espoir ne résiste pas l'observation ; les articles qui proposent soit des théories implicitement ou explicitement normatives, soit des recettes présentées comme générales sont pratiquement toujours rejetés ;
  • DES ARTICLES ECRITS DANS UN STYLE ABSCONS : considérer que les textes savants ne doivent s'adresser qu'aux chercheurs est un travers étrange de la recherche en gestion ; c'est pourtant dans le dialogue entre théorie et pratique que naissent le plus souvent les connaissances les plus nouvelles, comme le montrent les dialogues des Lumières, dont les Annales des mines portent l'héritage ; mais il faut pour cela que le style soit suffisamment clair et vivant pour encourager la lecture de ceux qui n'ont pas d'enjeux directs de carrière pour lire ; il arrive alors que le Ccomité aide les auteurs pour amender la forme de leurs textes.

Mais nul papier n'est parfait : ainsi certains articles pèchent au regard des critères ci-dessus. Mais c'est aussi le travail du Comité que de savoir de quels péchés on peut absoudre : et Gérer & Comprendre est toujours attentive à favoriser les pensées vraiment originales, quand bien même elles seraient en délicatesse avec les règles énoncées ci-dessus.

 


 

COMMENT PROPOSER UN ARTICLE

 

La longueur des articles est généralement de l’ordre de 40 000 signes, mais des articles plus longs peuvent être publiés.  Les articles doivent être précédés d’un résumé d’environ 1 000 caractères. Ils devront être adressés par Internet à l’adresse suivante :

Merci de ne laisser dans le corps du texte (soumis au comité de façon anonyme) aucune indication concernant l’auteur. Toutes les informations nécessaires aux relations entre le secrétariat du comité et l’auteur (titre de l’article, nom et qualités de l’auteur, coordonnées postales, téléphoniques et Internet, données biographiques, etc.) seront rassemblées sur une page séparée jointe à l’envoi. Les titres, les résumés et l’iconographie sont de la seule responsabilité de la rédaction.

 
     

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr