La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 62 - Avril 2011 - Les installations classées pour la protection de l’environnement :

De l’accident de la poudrerie de Grenelle au Grenelle de l’Environnement

France/Grande-Bretagne : une comparaison entre deux régimes de régulation des risques industriels

par Jean-Pierre Galland
Chercheur au Laboratoire Technique, Territoires et Sociétés (LATTS) du CNRS et de l'Ecole des Ponts ParisTech, Univestités Paris-Est

 

Contrairement à la France, il n’y a jamais eu en Grande-Bretagne l’équivalent exact de nos inspecteurs des installations classées et de nos préfets. Les questions d’hygiènes étaient gérées par les collectivités territoriales ; l’investissement de l’Etat central portait plutôt, au XIXe siècle, sur le respect de la durée et de la sécurité du travail
Un véritable tournant est pris avec la réforme Robens, intervenue en 1972. Outre la remise en cause du lien systématique qui prévalait jusqu’alors entre sécurité du travail et sécurité des publics, elle prononce le regroupement de tous les corps d’inspection au sein d’une agence, la Health and Safety Executive (HSE).
L’agence regroupe ainsi un éventail très large de missions, qui, en France, relèveraient de plusieurs institutions. Une autre caractéristique est que l’agence dispose d’un mode de financement très particulier, avec la rémunération par les industriels des activités de contrôle et de conseil qu’elle exerce.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 62 - April 2011 - Installations  classified in order to protect the environment:

From  the accident  at the Grenelle powder-mill to the Grenelle of  the  Environment

Comparing two systems for regulating industrial risks: France and Great Britain

Jean-Pierre Galland
Chercheur au Laboratoire Technique, Territoires et Sociétés (LATTS) du CNRS et de l'Ecole des Ponts ParisTech, Univestités Paris-Est

 

Great Britain  has never had the exact equivalent of French prefects and inspectors of classified installations. Local authorities dealt with issues related  to hygiene; and during  the 19th century, the central government  focused on enforcing  regulations about worktime and workplace   safety.  The Robens reform in 1972 marked  the turning point. Not only did it question the prevalent practice of systematically linking workplace  safety to public security,  it  also provided  for grouping inspections  of all sorts within the Health and Safety Executive  (HSE). This agency came to be in charge of a wide range of assignments that, in France, are distributed among several institutions. Its funding is unusual,  since  manufacturers  pay for controls  and advice.

 Retour au sommaire


N° 62 - April 2011 - DIE GESETZGEBUNG ZU DEN ÜBERWACHUNGSBEDÜRFTIGEN INDUSTRIEANLAGEN ZUM SCHUTZ DER UMWELT

VOM UNFALL IN DER SPRENGSTOFFFABRIK VON GRENELLE ZUM GRENELLE  DER  UMWELTPOLITIK

Frankreich / Großbritannien : ein Vergleich zwischen zwei Systemen der Kontrolle industrieller Risiken

Jean-Pierre Galland
Chercheur au Laboratoire Technique, Territoires et Sociétés (LATTS) du CNRS et de l'Ecole des Ponts ParisTech, Univestités Paris-Est

 

Im Gegensatz zu Frankreich hat es in Großbritannien nie ein genaues Äquivalent  für   die   französischen Inspektoren der überwachungsbedürftigen  Industrieanlagen  und die Präfekten gegeben. Die Fragen des Gesundheitsschutzes  unterstanden  den kommunalen Körperschaften ; die staatlichen Investitionen betrafen im 19. Jahrhundert  eher die Einhaltung  der Arbeitszeit  und der Sicherheitsbestimmungen.

Eine wahre Wende wurde mit der von Lord Robens angestoßenen Reform eingeleitet,  die 1972 beschlossen   wurde. Außer der Infragestellung  des damaligen systematischen Zusammenhangs zwischen Arbeitsschutz und öffentlicher  Sicherheit verfügte sie die Zusammenführung aller Inspektionskörperschaften in einer Behörde, in der Health and Safety  Executive.  Diese Behörde  umfasst  eine große Anzahl von Abteilungen, die in Frankreich der Zuständigkeit mehrerer  Institutionen unterlägen.  Außerdem  ist diese  Behörde durch einen ganz besonderen Finanzierungsmodus gekennzeichnet : ihre Kontroll-  und Beratungstätigkeit  wird von den Industriellen vergütet.

Retour au sommaire


N° 62 - Abril 2011 - Las instituciones  que  presentan un riesgo para el medio  ambiente:

del accidente del polvorín  de grenelle al grenelle del medio ambiente

Francia/Gran Bretaña: una comparación entre dos regímenes de regulación de los riesgos industriales

Jean-Pierre Galland
Chercheur au Laboratoire Technique, Territoires et Sociétés (LATTS) du CNRS et de l'Ecole des Ponts ParisTech, Univestités Paris-Est

 

A diferencia  de Francia, en Gran Bretaña  no ha habido  nunca  el equivalente exacto de los inspectores de las instalaciones de riesgo ni de los prefectos.  Los problemas  de higiene  son gestionados  por las autoridades  locales. En el siglo XIX, la inversión del Estado central se concentró en el respeto de la duración y la seguridad del trabajo.

En  1972, la reforma Robens  cambia   esta situación.   Además  de cuestionar el vínculo sistemático entre la seguridad del trabajo y la seguridad del público, decide reunir todas las unidades de inspección en una sola agencia, la Health and Safety Executive (HSE).

Este organismo  concentra  una amplia gama  de  misiones  que,  en Francia, estarían a cargo de varias instituciones.  Otra característica de esta agencia es su método particular  de financiación:  los fabricantes pagan sus actividades de control  y asesoramiento.

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr