La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 63 - Juillet 2011 - L'eau potable

La distribution d’eau potable : la situation dans les pays en développement

par Ghislain de MARSILY
Professeur émérite à l’Université Paris VI et à l’Ecole des Mines de Paris
Membre des Académies des Sciences et des Technologies
et

Jacques BERTRAND
Président d’AquaOrbi – Président du Comité Stratégique de la Chaire
« Suez Environnement Eau pour tous » de ParisTech

 

Y aura-t-il un jour de l’eau au robinet pour tous, en Afrique (et plus généralement dans les pays en développement) ? Et pour ceux qui jouissent de ce privilège, à quand une disponibilité en continu ? Mais, d’abord, quand sera-t-elle potable ? Et quand les villes seront-elles dotées des dispositifs d’assainissement adéquats ? Il est en effet désormais établi que l’eau potable toute seule, sans l’assainissement et l’éducation à l’hygiène, n’améliore presque pas l’état sanitaire des populations. Répondre à ces questions, c’est répondre à une seule : Comment lutter contre le « sous-développement durable » (1) en matière d’eau, sachant que ce sujet est à l’ordre du jour depuis plus de trente ans ? Et que, de plus, s’annonce à l’horizon une urbanisation massive dans ces pays, dont on sait bien que la majorité des nouveaux arrivants vivront dans des bidonvilles.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 63 - July 2011 - Drinking water

Distributing drinking water:  The situation in developing countries

Ghislain de MARSILY
Professeur émérite à l’Université Paris VI et à l’Ecole des Mines de Paris
Membre des Académies des Sciences et des Technologies
et

Jacques BERTRAND
Président d’AquaOrbi – Président du Comité Stratégique de la Chaire
« Suez Environnement Eau pour tous » de ParisTech

 

Will everyone someday be able to draw drinking water from a faucet — in Africa and, more widely, in all developing countries? For those who already  enjoy  this  privilege,  when  will  water  flow without interruption from their faucets? When will it be safe to drink? When will cities be equipped with adequate purification stations? It is a proven fact  that drinking water  alone  —  without purification  and without education in hygiene — does little to improve the population’s state of health. Answering these questions boils down to answering a single one: how to fight against the “durable” underdevelopment of the water supply given that this topic has figured on the agenda for more than thirty years? Furthermore, there is a massive urbanization trend in these countries, and most of the newcomers in cities will, as we know, be living in shanty towns.

Retour au sommaire


N° 63 - Juli 2011 -

DAS TRINKWASSER

Die Verteilung des  Trinkwassers : die Lage in den
Entwicklungsländern

Ghislain de MARSILY
Professeur émérite à l’Université Paris VI et à l’Ecole des Mines de Paris
Membre des Académies des Sciences et des Technologies
et

Jacques BERTRAND
Président d’AquaOrbi – Président du Comité Stratégique de la Chaire
« Suez Environnement Eau pour tous » de ParisTech

 

Wird es eines Tages in Afrika Wasser aus dem Hahn für alle geben (und allgemeiner in den  Entwicklungsländern)  ? Und  wann  wird es  für diejenigen, die dieses Privileg genießen, eine kontinuierliche Versorgung geben ? Doch zunächst stellt sich die Frage, wann wird es trinkbar sein ? Und wann werden die Städte mit einer angemessenen Abwasserentsorgung ausgerüstet ? Tatsächlich steht mittlerweile fest, dass Trinkwasser alleine, ohne Abwasserreinigung und ohne Erziehung zur Hygiene, den Gesundheitszustand der Bevölkerungen kaum verbessert. Diese Fragen zu beantworten, heißt, eine einzige  zu beantworten : Wie    kämpft man gegen die „dauerhafte Unterentwicklung“ auf dem Gebiet der Wasserversorgung, wenn man sich dessen bewusst ist, dass dieses Thema seit mehr als dreißig Jahren auf der Tagesordnung  steht  und zudem  in absehbarer  Zukunft  in diesen Ländern mit einer massiven Verstädterung zu rechnen ist, von der man weiß, dass die Mehrheit der Neuankömmlinge in Elendsvierteln leben wird ?

Retour au sommaire


N° 63 - Julio 2011 - El agua  potable

Situación de la distribución del agua  potable en los países en vías de desarrollo

Ghislain de MARSILY
Professeur émérite à l’Université Paris VI et à l’Ecole des Mines de Paris
Membre des Académies des Sciences et des Technologies
et

Jacques BERTRAND
Président d’AquaOrbi – Président du Comité Stratégique de la Chaire
« Suez Environnement Eau pour tous » de ParisTech

 

¿Es posible  que  un día el agua del grifo llegue a todo el mundo en África (y en general a los países en desarrollo)? Y para aquellos que ya disfrutan  de este privilegio, ¿cuándo se convertirá en un privilegio continuo?   Pero primero,  ¿cuándo  será potable?  Y, ¿cuándo  van a estar equipadas  las ciudades  con dispositivos  de  saneamiento adecuados? De hecho,  se ha comprobado que el agua potable sola, sin los servicios de saneamiento y educación en higiene, no mejora la salud de la población.  Responder a estas preguntas  equivale  a responder a una sola pregunta: ¿Cómo luchar contra el "subdesarrollo duradero" en términos  de agua, sabiendo que esta pregunta  ha estado presente por más de treinta  años? Sin contar que en estos países se anuncia una urbanización  masiva y la mayoría de los recién llegados viven en barrios marginales.

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr