La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 70 - Avril 2013 - La mer et les ressources marines

 

Les énergies marines, des énergies d’avenir

Par Georgina GRENON
Chargée de mission pour les Filières Vertes à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
et
Julien THOMAS
Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, adjoint au chef du bureau des Énergies renouvelables à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

 

Les énergies marines représentent un potentiel théorique plusieurs fois supérieur aux besoins électriques mondiaux et contribueront à améliorer l’indépendance énergétique tout en nous permettant de progresser vers une décarbonation du mix électrique. Si ce potentiel énergétique, environnemental et industriel n’est pas encore exploité, de premiers essais prometteurs font déjà rêver les industriels, les énergéticiens, les populations riveraines et les États : tous friands de leviers de croissance et de créations d’emplois, en plus de la réalisation des objectifs énergétiques et environnementaux proprement dits. Comme toutes les grandes innovations en matière d’énergie, les cycles sont longs, et le pari que représente un développement fiable et à des coûts maîtrisés de ces énergies nécessite d’adopter une vision de long terme. La capacité à exploiter les potentialités qu’offrent les énergies marines dépendra de l’implication de tous.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 70 - April 2013 - The ocean and its resources

Energy from the sea: Future sources

Georgina GRENON
Chargée de mission pour les Filières Vertes à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
and
Julien THOMAS
Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, adjoint au chef du bureau des Énergies renouvelables à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

 

Marine sources of energy represent a potential that theoretically far overshoots the current need for electricity worldwide. They will help us advance in removing carbon from our electricity mix while moving toward independence in energy. Although this potential has not yet been actualized, the promising results of initial tests make industrialists and engineers dream, as well as the people who live near these sources and the countries concerned. Everyone wants this lever for growth and job creation, not to mention for the achievement of objectives set in the field of energy. As with all major innovations in energy, the cycle of development is long; and the risks related to a feasible development at controlled costs call for a long-term approach.

Retour au sommaire


N°70 - April - DAS MEER UND DIE MARINEN RESSOURCEN

Die marinen Energien, die Energien der Zukunft

Georgina GRENON
Chargée de mission pour les Filières Vertes à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
und
Julien THOMAS
Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, adjoint au chef du bureau des Énergies renouvelables à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

 

Die marinen Energien stellen ein theoretisches Potenzial dar, das den weltweiten Strombedarf erheblich übersteigt, und sie werden dazu beitragen, unsere energetische Unabhängigkeit zu verbessern und unserem Energiemix weiterhin noch mehr Kohlenstoff zu entziehen. Dieses energetische, ökologische und industrielle Potenzial, wird zwar noch nicht genutzt, aber die ersten vielversprechenden Versuche bringen die Industriellen, die Energetiker, die Küstenbewohner und Staatenlenker schon zum Träumen : alle, die über die Verwirklichung der energetischen Ziele hinaus auch an Wachstumsmöglichkeiten und neue Arbeitsplätze denken. Wie alle bedeutenden Innovationen auf dem Gebiet der Energie, sind die Zyklen lang und die Wette auf eine zuverlässige Entwicklung und kalkulierbare Energiekosten erfordert langfristige Visionen. Unsere Fähigkeit, dieses Potenzial der marinen Energiequellen auszunutzen, wird von der Entschlusskraft aller Akteure abhängen.

Retour au sommaire


N° 70 - Abril - El mar y los recursos marinos

Las energías marinas, energías del futuro

Georgina GRENON
Chargée de mission pour les Filières Vertes à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
y
Julien THOMAS
Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, adjoint au chef du bureau des Énergies renouvelables à la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

 

La energía marina representa un potencial teórico varias veces superior a las necesidades de electricidad del mundo y contribuye a aumentar nuestra independencia energética al mismo tiempo que nos permite avanzar hacia la descarbonización de nuestro mix energético. Si este potencial energético, ambiental e industrial aún no se ha explotado, los primeros resultados prometedores estimulan a los industriales, proveedores de energía, poblaciones locales y Estados. Todos ellos sueñan con el crecimiento y la creación de empleos, además de los objetivos energéticos. Como todas las grandes innovaciones en materias de energía, los ciclos son largos y el desafío que representa un desarrollo fiable, con costes controlados, de esta energía requiere adoptar una visión a largo plazo. Nuestra capacidad para explotar el potencial que ofrece la energía marina dependerá de la participación de todos.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr