La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 72 - Octobre 2013 - La résilience : plus qu'une mode ?

L’après-Fukushima : la résilience des centrales nucléaires doit être renforcée

Par Jean-Christophe NIEL,
Directeur général de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)

 

Malgré toutes les précautions prises en matière de conception, de construction et de fonctionnement des installations nucléaires, un accident ne peut jamais être exclu ; il convient donc de prévoir, de tester et de réviser régulièrement les dispositions permettant de faire face à une situation d’urgence radiologique, même la plus improbable. L’Autorité (française) de Sécurité Nucléaire (ASN) veille à la mise en œuvre d’une démarche d’amélioration continue du niveau de sûreté des installations nucléaires pour mieux prévenir les accidents et en limiter les conséquences éventuelles. À la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, l’ASN a imposé un renforcement significatif des marges de sûreté notamment par la mise en place d’un « noyau dur » de mesures visant à renforcer la robustesse des installations face à des situations extrêmes.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 72 - October 2013 - Resilience: more than a fad?

After Fukushima: The resilience of nuclear power plants must be reinforced

Jean-Christophe NIEL,
Directeur général de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)

 

Despite the safety measures adopted to design, build and operate nuclear installations, the risk of accidents can never be eliminated. It is, therefore, worthwhile to regularly plan, test and overhaul the arrangements for coping with a radioactive emergency, even the most improbable one. The French Nuclear Security Authority (ASN) is overseeing the implementation of a procedure for continuously improving safety at nuclear power plants so as to prevent accidents and limit their consequences. Following the Fukushima catastrophe, the ASN imposed significantly tighter safety margins by, in particular, establishing a “hard core” of measures for making installations more robust in extreme situations.

Retour au sommaire


N° 72 - October 2013 - DIE RESILIENZ : MEHR ALS EINE MODE ?

Nach Fukushima : die Resilienz der Atomkraftwerke muss verstärkt werden

Jean-Christophe NIEL,
Directeur général de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)

 

Trotz aller Vorsichtsmaßnahmen, die hinsichtlich der Konzeption, des Baus und des Betriebs der Atomkraftwerke getroffen wurden, kann ein Unfall nie ausgeschlossen werden ; die Vorkehrungen zur Bewältigung eines Strahlennotstands, selbst eines höchst unwahrscheinlichen, müssen geplant, getestet und regelmäßig überprüft werden.
Die französische Behörde für nukleare Sicherheit (ASN) ist mit der Überwachung der ständigen Bemühungen um ein verbessertes Sicherheitsniveau der nuklearen Anlagen betraut, um Unfälle besser zu verhüten und deren eventuelle Folgen zu begrenzen. Seit dem Atomunfall von Fukushima hat die ASN eine beträchtliche Erhöhung der Sicherheitsmargen verordnet, insbesondere dank der Einführung eines „harten Kerns“ von Maßnahmen, die die Widerstandskraft der Anlagen in Extremsituationen verstärken sollen.

Retour au sommaire


N° 72 - Octubre 2013 - La resiliencia, ¿algo más que una moda?

El mundo post-Fukushima, la resiliencia de las centrales nucleares debe ser reforzada

Jean-Christophe NIEL,
Directeur général de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)

Pese a todas las precauciones adoptadas en materias de diseño, construcción y funcionamiento de las instalaciones nucleares, la probabilidad de un accidente nunca podrá excluirse por completo; por consiguiente, conviene prever, probar y revisar periódicamente las disposiciones que permiten hacer frente a una situación de emergencia radioactiva, incluso la más poco probable.
La Autoridad francesa de Seguridad Nuclear (ASN) garantiza la aplicación de un enfoque de mejora constante del nivel de seguridad de las instalaciones nucleares para prevenir los accidentes y limitar las consecuencias posibles. A raíz del accidente nuclear de Fukushima, la ASN impuso un refuerzo considerable de los márgenes de seguridad, especialmente mediante la creación de un “grupo central” de medidas que buscan aumentar la solidez de las instalaciones frente a situaciones extremas.

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr