La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en allemand
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 72 - Octobre 2013 - La résilience : plus qu'une mode ?

La résilience des sociétés vue au travers du prisme des assurances : une comparaison internationale

Par Roland NUSSBAUM,
Directeur (depuis sa création en 2000) de la Mission des sociétés d’assurance pour la connaissance et la prévention des risques naturels (www.mrn.asso.fr )

 

L’assurance est le principal outil financier à la portée des ménages et des entreprises pour renforcer leur résilience aux catastrophes (UNISDR, 2013). Pourquoi, à niveaux de vie et à profils de risque équivalents, les habitants, les acteurs économiques et les territoires se trouvent-ils néanmoins placés dans des situations de capacité de résilience aussi différentes ? Peut-on expliquer ces écarts par les caractéristiques locales de l’assurance (par le degré de pénétration du marché, notamment) ? L’histoire se répète : désormais, après chaque catastrophe d’envergure, ces questions ravivent, au plan national, mais aussi, désormais, au niveau de l’Union européenne, un débat de société qui vise à rendre ce service financier accessible et abordable pour tous, mais aussi capable d’inciter à une prévention plus adaptée. Quelques pistes de comparaisons internationales sont proposées ici, avant de conclure sur la capacité de l’action internationale à faire bouger les lignes en matière de partage des risques.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 72 - October 2013 - Resilience: more than a fad?

The resilience of societies seen through the insurance industry — A international comparison

Roland NUSSBAUM,
Directeur (depuis sa création en 2000) de la Mission des sociétés d’assurance pour la connaissance et la prévention des risques naturels (www.mrn.asso.fr )

 

Insurance is the major financial tool that households and businesses can use to reinforce their resilience for coping with catastrophes. Why are inhabitants, businessmen and local authorities with equivalent risk profiles and standards of living placed in quite different situations with respect to resilience? Can these differences be set down to the local characteristics of insurance, in particular the degree of market penetration? History is repeating itself. After every large-scale disaster, these questions re-ignite the debate about how to make insurance a more accessible and affordable means of prevention for everyone — at the level of the nation, the EU and UN. A few methods for international comparisons are proposed before a conclusion is drawn about how international actions could cause positions to change in matters related to risk-sharing.

Retour au sommaire


N° 72 - October 2013 - DIE RESILIENZ : MEHR ALS EINE MODE ?

Die Resilienz der Gesellschaften unter dem Gesichtspunkt der Versicherung : ein internationaler Vergleich

Roland NUSSBAUM,
Directeur (depuis sa création en 2000) de la Mission des sociétés d’assurance pour la connaissance et la prévention des risques naturels (www.mrn.asso.fr )

 

Die Versicherung ist das wichtigste Finanzinstrument, über das die Haushalte und  Unternehmen verfügen, um ihre Resilienz in Katastrophenfällen zu verstärken (UNISDR, 2013). Warum werden Bewohner, wirtschaftliche Akteure und Territorien bei gleichen Lebensniveaus und Risikoprofilen so unterschiedlichen Situationen der Resilienzkapazitität zugeordnet ? Lassen sich diese Unterschiede durch lokale Eigenschaften der Versicherung erklären (insbesondere durch den Grad der Marktdurchdringung) ? Die Geschichte wiederholt sich : nach jeder größeren Katastrophe lassen diese Fragen eine gesellschaftliche Debatte wieder aufleben, die darauf abzielt, diesen Finanzdienst dazu zu befähigen, als Anreiz zu einer Verhütung zu dienen, die zugänglicher und erschwinglicher für alle ist, sei es auf nationaler oder nunmehr auch auf europäischer Ebene oder im Einvernehmen der Vereinten Nationen. Einige Ansätze für internationale Vergleiche werden hier vorgeschlagen, bevor zum Abschluss geprüft wird, ob die internationale Politik dazu fähig ist, die Aufteilung der Risiken neu zu bestimmen.

Retour au sommaire


N° 72 - Octubre 2013 - La resiliencia, ¿algo más que una moda?

La resistencia de las empresas vista a través del prisma de los seguros: una comparación internacional

Roland NUSSBAUM,
Directeur (depuis sa création en 2000) de la Mission des sociétés d’assurance pour la connaissance et la prévention des risques naturels (www.mrn.asso.fr )

 

Los seguros es el principal instrumento financiero al alcance de los hogares y las empresas para fortalecer su resiliencia a las catástrofes (UNISDR, 2013). ¿Por qué, con un nivel de vida y un perfil de riesgo equivalente, los habitantes, actores económicos y territorios se encuentran en situaciones de capacidad de resiliencia tan diferentes? ¿Se puede explicar estas diferencias por las características locales de los seguros (en particular por el grado de penetración del mercado)? La historia se repite: de ahora en adelante, después de cada catástrofe, estas preguntas despiertan un debate de sociedad que busca hacer que este servicio financiero pueda llevar a una prevención más accesible y asequible para todos, ya sea en el ámbito nacional, a nivel de la Unión Europea y al nivel de la ONU. El artículo propone algunas pistas de comparaciones internacionales, antes de concluir sobre la capacidad de la acción internacional para mejorar la distribución de los riesgos.

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr